Accueil > Quoi de neuf sur le site

Quoi de neuf sur le site

Publié récemment - Statistiques
Publié récemment - Administration
Publié récemment - Le HCR en bref
Publié récemment - Comité exécutif
Publié récemment - Comment nous aider
Publié récemment - Agir pour faire la différence
Publié récemment - Actualités
Publié récemment - Nos Partenaires
Publié récemment - Publications
Publié récemment - Protection des réfugiés
Publié récemment - Recherche et archives
Publié récemment - Les débats clés
Publié récemment - Evénements du HCR
Publié récemment - La parole aux réfugiés
• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •
Multimedia

Prince Soniyiki : Arrivé du Nigéria et désormais « croate » en trois ans

Prince-Wale Soniyiki, 29 ans, défend le système d'asile en Croatie. Quand Prince (c'est son vrai nom, ce n'est pas un titre royal) est arrivé depuis le Nigéria il y a trois ans, il avait l'impression de ne pas exister. Aujourd'hui, il a un emploi, il parle la langue couramment et c'est un défenseur bien connu des demandeurs d'asile, dont les voix se font rarement entendre dans la société croate. Prince a fui le Nigéria en cécembre 2011 après que ses frères aient été tués lors d'une attaque terroriste sanglante. Après être passé par la Libye puis l'Italie, il a finalement rejoint la Croatie.

La Croatie a rejoint l'Union européenne en 2013 et dispose d'un système d'asile qui fonctionne bien. Mais il est rarement testé car presque tous les demandeurs d'asile et les réfugiés rejoignent d'autres pays européens, en partie parce que l'intégration dans la société n'est pas facile. Toutefois, Prince a décidé de recommencer sa vie ici. Il y a deux ans, il a fondé l'association « Africains vivant en Croatie » pour aider des personnes comme lui à l'intégration et pour aider les Croates à mieux comprendre les migrants. Son travail passionné a attiré l'attention du propriétaire d'une société d'élevage de thons, qui lui a offert un emploi dans son bateau sur la côte Adriatique.

Prince Soniyiki : Arrivé du Nigéria et désormais « croate » en trois ans

23 Feb 2015

Prince-Wale Soniyiki, 29 ans, défend le système d'asile en Croat...

L'Emissaire du HCR Angelina Jolie en Iraq

L'Emissaire du HCR Angelina Jolie s'est rendue en Iraq cette semaine, pour y rencontrer des réfugiés syriens et des déplacés internes iraquiens dans la région du Kurdistan iraquien. Elle a offert son soutien à 3,3 millions de personnes déracinées par le conflit dans le pays et elle a mis en lumière leurs besoins.

Angelina Jolie a entendu des témoignages déchirants sur la fuite éperdue de ces civils, y compris certains qui marchaient la nuit et se cachaient le jour sur le chemin vers la liberté. Elle a également rencontré des femmes qui se trouvaient parmi les 196 Yézidis récemment libérés par les militants et hébergés actuellement dans l'installation informelle de Khanke.

« Il est choquant de voir le niveau de dégradation de la situation humanitaire en Iraq depuis ma dernière visite », a déclaré Angelina Jolie. « Au-delà du grand nombre de réfugiés syriens, deux millions d'Iraquiens ont été déplacés par les violences durant la seule année 2014. Beaucoup parmi tous ces personnes innocentes ont été déracinées plusieurs fois dans leur quête de sécurité au milieu des lignes de front mouvantes. »

L'Emissaire du HCR Angelina Jolie en Iraq

27 Jan 2015

L'Emissaire du HCR Angelina Jolie s'est rendue en Iraq cette semaine, pour y rencontrer des réfugiés syriens et des déplacés internes iraquiens dans la région du Kurdistan ira...

Play video

A Bozan, au nord de l'Iraq, l'Emissaire du HCR Angelina Jolie s'est entretenue avec une femme et son fils, qui avaient été enlevés par des militants et qui ont été récemment libérés. Cette mère de sept enfants a été séparée de son mari et de ses quatre enfants aînés après leur capture en août 2014. Sa fille aînée a été vendue en esclavage, et une autre fille, âgée de neuf ans, lui a été enlevée par un militant. Elle vit aujourd'hui avec son fils et sa fille cadette dans un bâtiment abandonné à Bozan.
Play video

A Bozan, au nord de l'Iraq, l'Emissaire du HCR Angelina Jolie s'est entretenue avec une femme et son fils, qui avaient été enlevés par des militants et qui ont été récemment libérés. Cette mère de sept enfants a été séparée de son mari et de ses quatre enfants aînés après leur capture en août 2014. Sa fille aînée a été vendue en esclavage, et une autre fille, âgée de neuf ans, lui a été enlevée par un militant. Elle vit aujourd'hui avec son fils et sa fille cadette dans un bâtiment abandonné à Bozan.