Mauritanie flag

Mauritanie Mauritanie Flux RSS

Profil d'opérations 2014 - Mauritanie

| Aperçu |

Environnement opérationnel

  • A la suite du conflit qui a éclaté au Nord Mali en 2012, à la mi-août 2013, 72 000 réfugiés maliens avaient trouvé refuge en Mauritanie. Ils étaient installés dans un camp de réfugiés bien équipé dans la région isolée du sud-est du pays. Le HCR arrive désormais progressivement au terme de la phase de réponse d'urgence, le nombre d'arrivées se limitant à une moyenne de 13 réfugiés par jour en août 2013, après avoir atteint un niveau maximal de 1 000 à 1 500 réfugiés début 2012.

  • Depuis juin 2013, le HCR observe un petit nombre de retours spontanés vers le Mali. Cependant, malgré les efforts visant à stabiliser le pays, notamment par le déploiement d'une force de maintien de la paix et la tenue d'élections présidentielles mi-2013, la situation humanitaire et sécuritaire demeure fragile au Mali. Les retours de réfugiés à grande échelle ne sont donc pas encore envisagés et le bureau du HCR en Mauritanie, et ses partenaires, maintiennent leur présence à Bassikounou/Mbera afin d'assurer la continuité de la réponse humanitaire, ainsi qu'une capacité d'intervention en cas de nouvel afflux de réfugiés si la situation venait à se détériorer.

  • En ce qui concerne les réfugiés urbains, en l'absence actuelle de système national d'asile, le HCR effectue la détermination du statut de réfugié, œuvre pour le renforcement des capacités des autorités nationales en matière d'asile, fournit une assistance ciblée sur les réfugiés ayant des besoins spécifiques et recherche des solutions durables pour les réfugiés. Au 31 juillet 2013, le HCR avait enregistré 478 réfugiés et 975 demandeurs d'asile vivant en zones urbaines à Nouakchott et Nouadhibou, principalement originaires des pays d'Afrique subsaharienne. En outre, 26 000 Sahraouis continuent d'être considérés comme assimilés à des réfugiés. Ils ne s'adressent pas au HCR car ils sont bien intégrés en Mauritanie.

  • La Mauritanie est partie à la Convention de 1951 sur les réfugiés et à son Protocole de 1967 et met actuellement en place un système national d'asile avec l'aide du HCR. Un projet de loi sur l'asile est à l'ordre du jour de la prochaine session parlementaire, qui se tiendra postérieurement aux élections législatives prévues pour novembre 2013.

  • Plus de 12 000 réfugiés mauritaniens sont enregistrés au Mali, dont quelque 8 000 ont exprimé le souhait de rentrer dans leur pays. Les activités liées au rapatriement et à la réintégration de ces réfugiés débuteront après la conclusion d'un Accord tripartite entre la Mauritanie, le Mali et le HCR.

  • Le Gouvernement de Mauritanie fournit des terres pour le camp de Mbera et assure la sécurité des réfugiés maliens et des travailleurs humanitaires dans le pays, ainsi que l'accès aux services essentiels pour les réfugiés urbains.

Personnes relevant de la compétence du HCR

Les principaux groupes relevant de la compétence du HCR prévus en 2014 dans le cadre de l'opération Mauritanie sont : les réfugiés maliens ayant fui l'insécurité au Nord Mali ; les réfugiés et demandeurs d'asile urbains, principalement ivoiriens et congolais ; les rapatriés mauritaniens en provenance du Mali et du Sénégal.

Chiffres HCR prévisionnels pour la Mauritanie
Type de population Origine Déc. 2013 Déc. 2014 Déc. 2015
Total dans le pays Nb personnes
assistées par le HCR
Total dans le pays Nb personnes
assistées par le HCR
Total dans le pays Nb personnes
assistées par le HCR
Total 97 000 71 000 94 940 68 940 76 960 50 960
Réfugiés Rép. dém. du Congo 100 100 120 120 140 140
Côte d'Ivoire 430 430 500 500 520 520
Mali 70 000 70 000 60 000 60 000 50 000 50 000
Pays divers 140 140 170 170 200 200
Assimilés réfugiés Sahara occidental 26 000 - 26 000 - 26 000 -
Demandeurs d'asile Rép. dém. du Congo 50 50 40 40 30 30
Côte d'Ivoire 200 200 50 50 40 40
Sénégal 20 20 - - - -
Pays divers 60 60 60 60 30 30
Réfugiés rapatriés durant l'année Mauritanie - - 8 000 8 000 - -

| Réponse |

Besoins et stratégies

En 2014, une stabilisation progressive de l'opération destinée aux réfugiés maliens est attendue, avec moins d'arrivées de réfugiés et davantage de départs du camp, notamment des cas de retours spontanés vers le Mali. La situation au Mali demeure cependant fragile et elle ne permettra pas encore d'envisager des retours à grande échelle. Le HCR et ses partenaires maintiendront leur présence à Bassikounou/Mbera pour gérer la réponse humanitaire au bénéfice d'environ 60 000 réfugiés maliens dans le camp de Mbera. L'accent sera mis sur la coordination efficace de la réponse et la couverture continue des besoins essentiels des réfugiés, notamment dans les secteurs de la protection, de l'alimentation, de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène, de la santé, de la nutrition, des produits non alimentaires et de l'éducation. La priorité sera accordée à la réponse aux besoins spécifiques des réfugiés vulnérables. En 2014, le HCR se concentrera de plus en plus sur les activités génératrices de revenus et lancera des projets basés dans les communautés visant à renforcer l'autosuffisance des réfugiés et à promouvoir la coexistence pacifique entre les réfugiés et les communautés d'accueil.

Compte tenu du mode de vie nomade des réfugiés et de leurs liens étroits avec la population d'accueil, le suivi du nombre de réfugiés demeure difficile. Suite à l'introduction de nouvelles procédures de vérification à la frontière et dans le camp et au lancement, en avril 2013, d'un exercice d'enregistrement biométrique dans le camp de Mbera en coopération avec les autorités, le HCR mettra régulièrement à jour ses bases de données en intégrant des chiffres fiables pour la population en 2014.

En matière de protection et d'assistance à destination des réfugiés urbains, le HCR continuera de plaider pour l'adoption et l'application d'une loi sur l'asile conforme aux normes internationales, afin d'aider à préserver les droits des réfugiés (par exemple, accès à des documents d'état civil, droit à l'emploi, etc.). En attendant la mise en place d'un système national d'asile, le HCR continuera d'effectuer la détermination du statut de réfugié et de renforcer les capacités des autorités gouvernementales dans le domaine de l'asile.

Etant donné la situation économique précaire de la majorité des réfugiés, le HCR continuera de couvrir leurs besoins essentiels en leur fournissant une assistance dans le domaine de la santé et de l'éducation, ainsi qu'un soutien financier forfaitaire pour les abris aux réfugiés ayant des besoins spécifiques.

En parallèle, le HCR, en collaboration avec ses partenaires, soutiendra et développera les activités de subsistance et les projets de micro finance pour aider les réfugiés à devenir davantage autonomes et moins dépendants de l'aide humanitaire, en attendant de trouver une solution durable.

Lorsqu'un Accord tripartite entre la Mauritanie, le Mali et le HCR sera adopté, le HCR apportera son soutien aux autorités mauritaniennes pour la mise en œuvre des activités de rapatriement et de réintégration des rapatriés mauritaniens du Mali.

| Mise en œuvre |

Coordination

Le HCR coopère étroitement avec le ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation (MIDEC). Il fait également partie de l'Equipe pays ONU et de l'Equipe pays humanitaire et coopère avec un grand nombre de partenaires d'exécution et opérationnels. A la demande du Gouvernement mauritanien, le HCR coordonne la réponse à la situation des réfugiés maliens, en collaboration étroite avec le MIDEC et un comité de suivi désigné par les autorités. Des réunions régulières de coordination sont organisées à Nouakchott et Bassikounou avec les autorités, les agences de l'ONU, les ONG et des partenaires de la société civile nationale.

2014 Partenaires du HCR - Mauritanie
Partenaires d'exécution
Organismes gouvernementaux : Ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation
ONG : Commission for Food Security, Intermón Oxfam, Intersos, Lutheran World Federation, ONG Actions, SOS Désert
Partenaires opérationnels
ONG : Action Contre la Faim - Espagne, Adventist Development and Relief Agency, Appui au Développement Intégré des Communautés Rurales, Association Mauritanienne des Droits de l'Homme, Association Mauritanienne pour la Promotion de la Famille, Médecins sans Frontières - Belgique, ONG Espoirs, Solidarités International
Autres : OCHA, CICR, Croissant-Rouge mauritanien, FNUAP, HCDH, OIM, PAM, PNUD, UNICEF, VNU

| Informations financières |

En 2012, les besoins financiers pour l'opération en Mauritanie ont considérablement augmenté, atteignant 38,1 millions de dollars E.-U., en raison de la réponse à la situation au Mali. En 2014, les besoins financiers pour l'opération du HCR en Mauritanie sont fixés à 24 millions de dollars E.-U; il s'agit d'une diminution de 6 millions de dollars E.-U. si l'on compare au budget révisé 2013 de 30 millions de dollars E.-U. Cette réduction est due au transfert des services essentiels au profit du rapatriement des réfugiés maliens, pour autant qu'il ait lieu dans le courant 2014. Etant donné la grande diversité des besoins, des financements prévisibles et souples permettront au HCR de gérer les changements de situation, en particulier si le rapatriement volontairement consenti des réfugiés maliens du camp de Mbera s'avère possible.

Source : Appel global 2014-2015 du HCR

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •
Contributions des gouvernements au HCR
Contributions depuis 2000
Annéedollars E.-U.
2013 0
2012 0
2011 0
2010 0
2009 0
2008 0
2007 7 865
2006 0
2005 0
2004 0
2003 0
2002 0
2001 0
2000 0

Mauritanie UNHCR Rapports sur la collecte de fonds Flux RSSRapports sur la collecte de fonds

autres documents

Le HCR et ses partenaires luttent contre la malnutrition dans un camp en Mauritanie

Le HCR vient de renouveler son appel de fonds pour aider à répondre aux besoins de dizaines de milliers de réfugiés maliens et de près de 300 000 personnes déplacées internes au Mali. Les fonds recherchés par le HCR seront notamment destinés à fournir des suppléments alimentaires et une alimentation thérapeutique, y compris pour les personnes qui souffrent de malnutrition. C'est l'une des principales préoccupations du HCR dans le camp de réfugiés de Mbéra en Mauritanie, qui accueille plus de 70 000 réfugiés maliens. Selon une enquête sur la nutrition menée en janvier 2013 dans le camp, plus de 13% des enfants réfugiés âgés de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë et plus de 41% de malnutrition chronique. Des mesures ont été prises pour traiter et prévenir la malnutrition, y compris avec la distribution de suppléments nutritionnels pour les nourrissons et les enfants, l'organisation de séances de sensibilisation pour les mères, un accès accru aux services de santé, le lancement d'une campagne de vaccination contre la rougeole, la distribution d'eau potable et la création d'installations d'assainissement . Des fonds supplémentaires sont nécessaires pour améliorer les mécanismes de prévention et de réponse. Le HCR a lancé un appel de fonds en 2012 d'un montant de 144 millions de dollars pour ses opérations relatives à la crise au Mali en 2013, mais cet appel de fonds n'est financé à ce jour qu'à hauteur de 32%. Les besoins les plus urgents sont la nourriture, les abris, les installations d'assainissement, les soins de santé et l'éducation.

Le HCR et ses partenaires luttent contre la malnutrition dans un camp en Mauritanie

Mauritanie : En quête d'eau potablePlay video

Mauritanie : En quête d'eau potable

La sécheresse dans la région désertique au nord du pays affecte des milliers de réfugiés maliens.
Mauritanie : Aide dans le désertPlay video

Mauritanie : Aide dans le désert

Le HCR et ses partenaires relèvent de nombreux défis pour aider les réfugiés arrivés depuis le Mali dans une région frontalière aride et isolée, au nord de la Mauritanie.
Mauritanie : Convoi vers la sécuritéPlay video

Mauritanie : Convoi vers la sécurité

A la frontière entre la Mauritanie et le Mali, un convoi de véhicules va transporter plus de 1500 réfugiés maliens vers Mbera, un camp situé environ à 50 kilomètres de là.