Accueil > Nouvelles et opinions > Galeries photo

Galeries photo

Une image en dit plus qu'un long discours. Le HCR en compte plus de 250 000 d'entre elles dont certaines remontent à plusieurs décennies. La photothèque du HCR à Genève dispose de la plus importante collection au monde de photos relatives aux réfugiés et couvrant la presque totalité des déplacements importants de ces 60 dernières années. Ces images dressent un portrait complet de la vie des réfugiés, des demandeurs d'asile, des personnes déplacées et des apatrides dans toutes les régions de la planète. Elles présentent par ailleurs le travail des milliers de fonctionnaires des Nations Unies qui les ont aidés. Une sélection de nos meilleures photos est disponible sur ce site ainsi que sur le site de réseau social Flickr. Pour les médias, l'utilisation de nos photos est gratuite.

Liste 1 sur 44 pages
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 »

Retour sur le passé : Quand les frontières entre la Hongrie et l'Autriche ont été ouvertes aux Allemands de l'Est

Publié le: 23 Sep 2014

Il est peu fréquent qu'une simple phrase fasse précipitamment réagir un photographe, mais le photographe hongrois Barnabas Szabo n'a pas eu besoin d'entendre davantage que ce que le Ministre hongrois des Affaires étrangères de l'époque, Guyla Horn, avait annoncé à la télévision il y a 25 ans - le 10 septembre 1989 : A minuit, la Hongrie ouvrirait sa frontière avec l'Autriche pour laisser les réfugiés d'Allemagne de l'Est quitter le pays. « Dès la toute première phrase, je me suis levé d'un bond, j'ai pris mon appareil photo, j'ai couru chercher ma vieille Trabant et je suis parti vers la frontière », se souvient-il. Cette décision capitale de la Hongrie a offert la liberté à des dizaines de milliers d'Allemands de l'Est qui arrivaient par larges flux en Hongrie depuis mai. Au départ, ils avaient trouvé refuge à l'Ambassade d'Allemagne de l'Ouest mais, au fur et à mesure que leur nombre augmentait, des camps de réfugiés avaient été créés à Budapest et au bord du Lac Balaton. L'effondrement du mur de Berlin a suivi à peine deux mois plus tard. Fin 1989, le communisme était balayé de l'Europe de l'Est. Après avoir visité le camp de réfugiés abandonné à Csilleberc le lendemain de l'ouverture de la frontière, un autre photographe hongrois, Tamas Szigeti, a photographié la hâte avec laquelle les personnes sont parties, abandonnant des vêtements, des jouets et même des repas à moitié terminés. Peu importait l'incertitude de la nouvelle vie qui les attirait, les Allemands de l'Est étaient clairement prêts à quitter la crainte et la dictature communiste pour toujours.

Distinction Nansen pour les réfugiés : de nouvelles ailes pour les Papillons

Publié le: 12 Sep 2014

Dans un coin de Colombie hanté par la violence, un groupe de femmes courageuses mettent leur vie en danger pour venir en aide aux survivantes des déplacements et des abus sexuels. Alors que le pays compte 5,7 millions de personnes déracinées par le conflit, elles vivent dans l'une des villes les plus dangereuses -Buenaventura. Le principal port de Colombie connait l'un des taux de violence et de déplacement les plus élevés en raison des rivalités croissantes entre groupes armés. Pour montrer leur pouvoir ou se venger, les groupes violentent et maltraitent souvent les plus vulnérables - les femmes et les enfants.

Mais à Buenaventura, les femmes qui forment les « Papillons » sont debout et aident les survivantes. Elles offrent un soutien en tête-à-tête aux victimes d'abus et oeuvrent auprès des différentes communautés pour éduquer les femmes, les aider à se prendre en main et faire pression sur les autorités pour défendre leurs droits.

Beaucoup de membres des Papillons ont été déplacées de force au cours des 50 dernières années de conflit ou ont perdu des proches et des amis. Nombreuses ont également connu la violence domestique et sexuelle. C'est cette expérience partagée qui les pousse à poursuivre leur travail en dépit des risques.

A pied ou en bus, Gloria Amparello, Maritza Yaneth Cruz et Mery Medina - trois des coordinatrices des Papillons - parcourent les quartiers les plus dangereux et aident les femmes à accéder aux soins médicaux et psychologiques ou à signaler les crimes. Dans le cadre d'ateliers, elles leur apprennent à connaitre leurs droits et à gagner leur vie. Jusqu'à présent, les bénévoles des Papillons ont aidé plus de 1000 femmes et leurs familles.

Les Papillons jouent désormais un rôle essentiel pour sensibiliser aux niveaux élevés de violence à l'encontre des femmes. Bien qu'elles attirent l'attention des groupes armés, elles organisent des protestations contre les abus envers les femmes dans les rues de leur ville délabrée, déterminées à faire tomber les murs de la peur et du silence.

Infographie Syrie

Publié le: 29 Aug 2014

Dans un climat de désespoir grandissant, trois millions de Syriens sont désormais des réfugiés.

Ukraine: fouiller dans les décombres

Publié le: 08 Aug 2014

Le conflit a changé la ville de Slaviansk située dans la région de Donetsk, à l'est de l'Ukraine. « Nous avions l'habitude d'une ville si belle, si calme, si bien entretenue », affirme Angelina, travailleuse sociale. Aujourd'hui, cette ville est truffée de maisons et d'infrastructures détruites par les affrontements entre les troupes ukrainiennes et les forces pro-russes. Plus de la moitié des habitants - soit quelque 70 000 personnes - ont fui la ville pendant les combats il y a quelques mois. Ces dernières semaines, le gouvernement ayant repris le contrôle de la ville, environ 15 000 personnes sont revenues. Mais elles font face à de nombreux défis. Maria, 80 ans, a repris possession de sa maison endommagée et elle dort dans la cuisine avec sa famille. Elle s'inquiète à propos de sa retraite. L'agence des Nations Unies pour les réfugiés a acheminé plusieurs tonnes de produits d'hygiène et d'ustensiles de cuisine vers la ville pour qu'ils soient distribués à ceux qui ont perdu leur domicile. La photojournaliste Iva Zimova a récemment accompagné des employés du HCR alors qu'ils rendaient visite à plus de 100 familles pour leur apporter de l'aide.

Infographie : Près de 64 000 migrants et réfugiés sont déjà arrivés en Italie par la mer en 2014.

Publié le: 28 Jul 2014

Infographie : Près de 64 000 migrants et réfugiés sont déjà arrivés en Italie par la mer en 2014.

Liste 1 sur 44 pages
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 »
• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •