La Fondation Lego verse trois millions de dollars pour les enfants réfugiés

Articles d'actualité, 24 janvier 2014

© HCR/F.Courbet
En Ethiopie, des enfants réfugiés somaliens vont à l'école primaire, au camp de réfugiés d'Awbarre, dans la région de Jijiga.

LONDRES, Royaume-Uni, 24 janvier (HCR) Le HCR s'est félicité vendredi d'une contribution de trois millions de dollars qui a été versée par la Fondation LEGO. Elle aidera à améliorer l'accès à une éducation primaire de qualité pour plus de 200 000 enfants réfugiés, dans le cadre de l'Initiative Éduquer un enfant.

Ce don servira à financer des programmes du HCR pour l'éducation au Tchad, en Ethiopie, en Iran, au Kenya, en Malaisie, au Pakistan, au Rwanda, au Soudan, au Soudan du Sud, en Syrie, en Ouganda et au Yémen. Ces 12 pays comptent des populations réfugiées parmi les plus importantes à travers le monde et une population d'enfants en âge d'aller à l'école primaire de plus de 1,25 million d'enfants. Jusqu'à 50 pour cent d'entre eux ne vont pas à l'école.

« Le soutien de la Fondation LEGO, qui partage notre engagement envers l'apprentissage et le développement des enfants, est un atout formidable au bénéfice des programmes du HCR pour l'éducation. Le don généreux en termes de financement, de produits et d'expertise nous aidera dans notre travail pour faire accéder les enfants réfugiés à la meilleure éducation possible dans certaines des situations les plus difficiles », a déclaré Amanda Seller, qui dirige la Section du HCR pour la Collecte de fonds auprès du secteur privé.

La Fondation LEGO puisera également dans d'autres secteurs de son entreprise pour fournir un appui au HCR en offrant une formation au personnel sur les aspects de son programme de recherche sur l'éducation. Ce programme vise à promouvoir des environnements d'apprentissage riches et motivants pour les enfants.

Le HCR appliquera ces apprentissages auprès des enfants réfugiés dans certaines des situations humanitaires parmi les plus difficiles. La Fondation fera également don de produits LEGO pour les enfants réfugiés afin d'améliorer les jeux et l'apprentissage. Au fil des années, LEGO a fait don de milliers de boîtes de jeux au HCR pour les enfants déracinés à travers l'Afrique, l'Asie, l'Europe de l'Est et le Moyen-Orient.

Michael Renvillard, Directeur des programmes et des partenariats à la Fondation LEGO, a déclaré qu'il considérait les enfants comme des modèles. « Les enfants sont des apprenants naturels curieux, créatifs et imaginatifs. Nous savons que le jeu tient un rôle de transformation dans l'apprentissage de l'ensemble de notre vie et qu'il devrait être adopté, nourri et stimulé. En soutenant l'Initiative Eduquer un enfant, nous espérons contribuer à améliorer la qualité de l'éducation. »

Assurer aux enfants réfugiés l'accès à une éducation de qualité, les garder à l'école et améliorer leur réussite scolaire sont des missions prioritaires pour le HCR. Des études ont montré que 40 pour cent de tous les enfants réfugiés, soit plus d'un million, ne peuvent jamais accéder à aucune éducation. Le déplacement signifie la déscolarisation de ces enfants durant des mois voire des années. De ce fait, ils n'acquièrent pas les compétences essentielles à leur développement cognitif, social et affectif.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Education

L'éducation joue un rôle fondamental pour aider les jeunes déracinés à retrouver l'espoir et la dignité.

Crise dans la corne de l'Afrique

Des dizaines de milliers de Somaliens fuient le conflit et la sécheresse vers Djibouti, l'Ethiopie et le Kenya.

Crise en République arabe syrienne : Appel urgent

Vous pouvez sauver la vie de milliers de réfugiés.

Donnez pour cette crise

Crise au Soudan du Sud : Appel urgent

Donnez maintenant et aidez des dizaines de milliers de personnes fuyant le Soudan du Sud pour échapper à la violence.

Donnez pour cette crise

Les Soudanais rentrent dans le Sud pour le référendum

A la veille du référendum portant sur l'autodétermination du Sud-Soudan le 9 janvier 2011, des dizaines de milliers de personnes qui vivaient dans le nord du Soudan ont plié bagage pour rentrer dans leurs villages d'origine au sud du pays. Le HCR a établi des points d'escale le long des axes de retour vers le Sud-Soudan, afin de distribuer des vivres aux voyageurs et de leur fournir un lieu sûr pour qu'ils se reposent durant ce pénible voyage. Plusieurs cas d'attaques et de viols perpétrés contre des voyageurs ont justifié l'ouverture de ces centres où les femmes, les enfants et les personnes handicapées peuvent passer la nuit. Le HCR a mobilisé des ressources pour répondre aux besoins de 50 000 personnes, dans l'éventualité d'un déplacement massif suite aux résultats du vote.

Les Soudanais rentrent dans le Sud pour le référendum

L'autre crise de réfugiés au Tchad

Une seconde crise de réfugiés se développe silencieusement dans le sud du Tchad depuis ces dernières années. Cette crise n'attire que peu d'attention de la part des médias et de la communauté internationale. Environ 60 000 réfugiés de la République centrafricaine sont hébergés dans le sud du Tchad. Ils sont répartis dans cinq camps et ils reçoivent une aide régulière du HCR. Toutefois le financement pour cette aide et pour des projets de réintégration reste faible. Les réfugiés ont fui les combats entre des groupes rebelles et les forces gouvernementales au nord de la République centrafricaine. Depuis le début de l'année 2009, 17 000 nouveaux réfugiés sont arrivés dans le sud-est du Tchad.

L'autre crise de réfugiés au Tchad

Des milliers de personnes sont déplacées à l'intérieur du Tchad

Lors de scènes de dévastation au mode opératoire similaire à celles du carnage perpétré au Darfour voisin, quelque 20 villages dans l'est du Tchad ont été attaqués, brûlés et pillés par des groupes de nomades armés depuis le 4 novembre. Des centaines de personnes ont été tuées, davantage encore ont été blessées. Au moins 15 000 personnes ont été déplacées de leurs villages d'origine.

Quelque 7 000 personnes se sont rassemblées aux alentours de Goz Beida, où elles ont trouvé abri sous des arbres ou ailleurs. L'UNHCR distribuera des articles de secours dès que la situation sécuritaire le permettra. L'agence des Nations Unies pour les réfugiés a déjà distribué des bâches en plastique, des matelas, des couvertures et des médicaments aux déplacés internes nouvellement arrivés dans le camp de Habila. L'agence recherche actuellement un site temporaire pour accueillir les nouveaux arrivants et entre temps va augmenter le nombre de points d'eau dans le camp de Habila.

La détérioration de la situation sécuritaire dans la région est extrêmement préoccupante, ainsi que ses conséquences sur les opérations de l'UNHCR pour aider les déplacés internes et les réfugiés. Il y a 90 000 déplacés internes au Tchad, ainsi que 218 000 réfugiés originaires du Darfour présents dans 12 camps de l'est du Tchad.

Des milliers de personnes sont déplacées à l'intérieur du Tchad

Soudan du Sud : née en plein conflitPlay video

Soudan du Sud : née en plein conflit

Nyariek est née alors que le conflit affecte de nouveau son tout jeune pays, le Soudan du Sud. Mais quelques jours après, elle a vécu une tragédie, lorsque sa mère a été tuée lors d'une attaque.
Liban: Afflux de réfugiés syriens à ArsalPlay video

Liban: Afflux de réfugiés syriens à Arsal

L'afflux est important pour Arsal, une ville libanaise qui tente de faire face. Des abris d'urgence ont été installés dans tous les espaces disponibles de la ville. Les autorités locales, le HCR et ses partenaires font leur possible pour gérer l'afflux des réfugiés.
Réfugiés syriens : L'attente à LampedusaPlay video

Réfugiés syriens : L'attente à Lampedusa

L'année dernière, plus de 13 000 personnes sont arrivées à Lampedusa en Italie. Beaucoup d'autres sont mortes durant la tentative de traversée. De jeunes hommes originaires du continent africain aux familles syriennes…. Tous partagent le même rêve…. de sécurité et de stabilité en Europe.