Les promesses de contributions initiales aux opérations du HCR en 2014 atteignent 671.6 millions de dollars

Communiqués de presse, 10 décembre 2013

Les gouvernements des pays donateurs ont annoncé aujourd'hui des contributions initiales d'un montant de 671,6 millions de dollars pour financer en 2014 les programmes du HCR visant à venir en aide aux personnes déracinées et apatrides à travers le monde.

Ces promesses initiales ont été annoncées durant une conférence des pays donateurs à Genève mardi. Elles interviennent alors que les nouveaux déplacements de populations atteignent un niveau record, y compris en Syrie où des millions de personnes ont été déplacées cette année et également depuis d'autres conflits à travers le monde, y compris en République centrafricaine et en République démocratique du Congo.

L'appel financier global du HCR visant à couvrir les opérations en faveur des réfugiés, des déplacés et des apatrides pour l'année 2014 s'élève actuellement à 5,3 milliards de dollars. Aujourd'hui les contributions annoncées sont importantes car elles fournissent au HCR des indicateurs sur le budget avec lequel commencer l'année 2014 ainsi que le montant global des ressources probablement alloué pour cette année 2014. C'est le montant le plus élevé qui ait été jamais annoncé par les donateurs à cette période de l'année. En 2012, lors de la conférence d'annonces de contributions, les donateurs s'étaient engagé un versement initial de 550 millions de dollars.

« En 2013, nous avons vu d'immenses populations devenir de nouveaux réfugiés. Leur nombre a dépassé les deux millions de personnes [ce qui représente] de loin le plus grand nombre de nouveaux réfugiés depuis près de 20 ans », a indiqué le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres, en s'adressant aux donateurs.

António Guterres a remercié les donateurs et les pays accueillant des réfugiés pour leur soutien sans faille, qui est selon lui essentiel dans le succès des efforts humanitaires. « Je suis profondément reconnaissant envers les donateurs pour la hausse significative des financements reçus en 2013. L'année prochaine sera très difficile et nous aurons besoin de cette même générosité pour 2014 », a-t-il ajouté.

Alors que 2013 a été une année importante dans les nouveaux déplacements, le travail du HCR a continué également concernant des situations prolongées, par exemple pour les réfugiés afghans et somaliens deux situations qui durent depuis des décennies.

« De nouvelles situations d'urgence apparaissent année après année, et celles qui existent déjà prennent de plus en plus de temps à se résoudre. La capacité du HCR et de nos partenaires a été encore une fois mise à rude épreuve. Les ressources nécessaires pour répondre à ces crises de réfugiés et à beaucoup d'autres ont atteint des niveaux encore plus hauts que l'année dernière », a indiqué António Guterres.

Pour 2013, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés recherche 5,27 milliards de dollars pour venir en aide à des millions de réfugiés, de déplacés et d'apatrides relevant de sa compétence y compris les besoins financiers pour la crise des réfugiés syriens. Le HCR a déjà reçu 2,8 milliards de dollars dans le cadre de ses appels de fonds pour l'année 2013.

Pour 2014, et comme les années précédentes, le programme du HCR pour venir en aide aux réfugiés demeure le volet le plus important de son appel de fonds pour un montant de 4,3 milliards de dollars sur le total recherché de 5,3 milliards de dollars.

Pour lire l'Appel global (en anglais la version française sera publiée sous peu) : http://www.unhcr.org/ga14/index.xml

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •