Le HCR lance une opération d'urgence pour améliorer les conditions des réfugiés et des demandeurs d'asile en Bulgarie

Points de presse, 6 décembre 2013

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Adrian Edwards à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 6 décembre 2013 au Palais des Nations à Genève.

Le HCR fournit une aide d'urgence à la Bulgarie afin d'améliorer les conditions de vie et la situation en matière de protection pour les réfugiés et les demandeurs d'asile. La Bulgarie accueille actuellement quelque 8 800 demandeurs d'asile et réfugiés, dont environ les deux tiers sont des Syriens. Les mauvaises conditions dans les installations de réception sont aggravées par l'arrivée de l'hiver. En temps normal, la Bulgarie, le pays le plus pauvre de l'Union européenne, ne reçoit chaque année qu'environ 1 000 demandeurs d'asile et des réfugiés.

A Harmanli, une ancienne base militaire localisée à environ 50 kilomètres de la frontière avec la Turquie, le HCR a commencé cette semaine à distribuer des repas chauds aux 1 400 résidents. Ils n'ont, à leur disposition, aucun équipement de cuisson approprié et ils ne peuvent pas quitter l'établissement pour acheter de la nourriture. Les demandeurs d'asile dans d'autres centres ne reçoivent pas suffisamment de nourriture. Le HCR travaille avec les autorités pour trouver une solution afin d'assurer une distribution de nourriture suffisante et durable dans tous les centres. Le HCR prévoit également de créer des espaces récréatifs pour les enfants dans chaque centre. De plus, nous travaillons avec des partenaires pour accroître une présence dans tous les centres pour l'aide sociale et juridique ainsi que des informations sur les procédures et les droits pour les demandes d'asile. La mise en place d'un dispensaire à Harmanli par Médecins Sans Frontières (MSF) est bienvenue et nous encourageons d'autres organisations humanitaires à suivre cet exemple.

Cette semaine, les autorités bulgares ont transféré la plupart des personnes qui vivaient dans des tentes d'été vers des bâtiments inachevés, où les systèmes d'assainissement et de distribution d'eau doivent encore être améliorés d'urgence. Un groupe de personnes particulièrement vulnérables a été transféré vers des installations plus appropriées. L'Agence nationale pour les réfugiés (SAR) va recruter du personnel supplémentaire et mobiliser des équipes d'enregistrement à Harmanli. Pour améliorer la coopération et la coordination, des réunions hebdomadaires avec tous les partenaires ont été mises en place. Elles sont co-présidées par le SAR et le HCR.

Nous sommes préoccupés par l'augmentation récente de la violence xénophobe et notamment par une attaque qui nous a été signalée contre trois demandeurs d'asile, y compris deux Syriens, à Sofia la semaine dernière. Nous exhortons les autorités à prendre des mesures pour faire cesser la hausse de la xénophobie en Bulgarie. Nous sommes inquiets après avoir reçu des informations selon lesquelles les autorités prévoient de recourir à des installations fermées pour les demandeurs d'asile, en particulier les hommes célibataires. Et nous lançons un appel aux autorités pour trouver des alternatives à la détention. La demande d'asile n'est pas un crime et la détention devrait être utilisée en tout dernier recours. Le déploiement de quelque 1 400 policiers le long de la frontière turque et la construction d'une clôture de 30 kilomètres a déjà réduit le nombre d'arrivants en Bulgarie. Certaines informations font état de Syriens ayant été repoussés à la frontière ces dernières semaines, contrairement aux principes du droit international. Il est important que les personnes fuyant leur pays pour sauver leur vie soient autorisées à accéder à un refuge et puissent demander une protection internationale.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •
Asile et migration

Asile et migration

Tous dans le même bateau : les défis de la migration mixte à travers le monde.