Journée mondiale du réfugié : c'est le moment de rallier la famille et les amis.

Articles d'actualité, 20 juin 2013

© UNHCR/G.Kotchy
Les passants s'arrêtent pour regarder l'événement coloré « Sanctuaire et Subsistance » au Deak Ter à Budapest.

GENÈVE, 20 Juin (UNHCR) Les déplacements forcés ont atteint des proportions dramatiques au niveau mondial. L'agence des Nations Unies pour les réfugiés encourage et invite familles et amis partout dans le monde, aujourd'hui, à marquer cette sombre Journée mondiale du réfugié (JMR).

« Il y a maintenant plus de 45 millions de réfugiés et de personnes déplacées à l'intérieur de leur pays ; c'est le plus haut niveau atteint en près de 20 ans », a déclaré à l'ONU Le Secrétaire général Ban Ki-moon dans un message spécial pour cette journée. « Les chiffres ne donnent qu'un aperçu de cette immense tragédie humaine. Chaque jour, les conflits déchirent des milliers de familles. Ils sont contraints de quitter leurs proches ou de se séparer dans le chaos de la guerre ".

La famille est le thème de la Journée mondiale du réfugié cette année, et il est resté bien présent dans les esprits du haut-commissaire aux Nations Unies pour les réfugiés António Guterres et de l'envoyée spéciale du HCR Angelina Jolie, qui sont tous deux en Jordanie pour attirer l'attention sur la souffrance de plus de 1,6 million de réfugiés syriens.

Mr. Guterres a exprimé ses craintes sur la situation dans un message spécial. « Pendant toutes ces années, j'ai travaillé en faveur des réfugiés, mais c'est le conflit le plus inquiétant que j'ai jamais vu. Les besoins de ces gens sont immenses ; leur angoisse est insupportable », a-t-il dit.

Le haut-commissaire a déclaré qu'il craignait « que toute une nation abandonnée à l'autodestruction ne se vide de ses habitants », et il est inquiet, car « sans règlement politique clair en vue, cette guerre civile est en réel danger de glissement dans un conflit régional. »

Il a appelé toutes les personnes ayant des responsabilités politiques à s'unir afin de tenter tout ce qui est en leur pouvoir pour arrêter cette guerre

La Journée mondiale du réfugié a été créée par l'Assemblée générale de l'ONU à la fin de l'année 2000 et est célébrée chaque année le 20 juin, dans le but d'attirer l'attention sur le sort des populations déplacées de force.

Le personnel du HCR planifie depuis des mois cette Journée mondiale du réfugié et a préparé un large éventail d'activités, dont des spectacles de lumière, des projections de films, des conférences, des tables rondes, des bazars alimentaires, des défilés de mode, des spectacles culturels, des concerts et des compétitions sportives. Il y aura aussi des plantations d'arbres, des discours, des tables rondes, des récitals de poésie et des expositions de photographies. Le HCR expose sa campagne la plus ambitieuse dans les médias sociaux à ce jour pour promouvoir cette journée et activer amplement la sensibilisation.

Une campagne mondiale particulièrement intéressante : il s'agit de « la chose la plus importante ».

Le HCR s'est inspiré des photographies prises par l'Américain Brian Sokol en mission pour le HCR.

Elle prend la forme d'un appel à l'action à travers le monde pour essayer d'imaginer les décisions déchirantes que les gens qui fuient leurs maisons doivent prendre.

Plus précisément, « et vous, qu'emporteriez-vous? » Les gens sont encouragés à prendre une photo d'eux-mêmes avec cet objet et à écrire un message, puis à le poster sur une page Pinterest dédiée du HCR. Les résultats sont intéressants.

Les partenaires de l'agence, y compris les gouvernements, les donateurs et les organisations non gouvernementales, aideront également, et les réfugiés du monde entier vont participer tout en profitant de cette reconnaissance plus que jamais nécessaire. De plus un nombre sans précédent de célébrités sympathisantes ont également contribué cette année, par des messages spéciaux.

ASIE-PACIFIQUE

La journée a commencé en Australie, où le Bureau régional du HCR à Canberra a annoncé le nom des 12 lauréats de son concours d'art de la Journée mondiale du réfugié , jugés remarquables parmi plus de 300 candidatures d'Australie et de Nouvelle-Zélande. Toutes les contributions devaient illustrer le thème « Une famille déchirée par la guerre, c'est déjà trop », d'une manière qui suscite réflexion et compassion.

Les grandes institutions publiques à Canberra, y compris la Old Parliament House, la Bibliothèque Nationale et les Archives nationales d'Australie étaient éclairés dans la couleur bleue de l'ONU dans l'esprit des célébrations de la Journée mondiale du réfugié.

Le bleu de l'ONU a également inspiré des étudiants au Japon qui ont organisé un défilé de mode, sur le thème du bleu, de costumes provenant de 20 pays d'où sont issus les réfugiés, ainsi que les pays d'hébergement. En Corée du Sud, une initiative des « Amis du HCR » a débuté avec environ 20 parlementaires qui se sont engagés à travailler ensemble pour la protection des réfugiés.

Au-delà de la mer de Chine méridionale, aux Philippines, les rues de Mindanao ont été envahies par des T-shirts de la Journée mondiale du réfugié portés par 1.500 chauffeurs de cyclo-pousse, beaucoup d'entre eux étant des déplacés internes (IDP). Quelque 350 mini-cabs ont également déployé des banderoles de la Journée mondiale du réfugié destinées à sensibiliser les gens dans cette région accueillant près de 2,5 millions de personnes déplacées.

Des festivals de films sur les réfugiés ont été lancés à Hong Kong et en Thaïlande pour donner au public un aperçu de la vie et des expériences des réfugiés. À Hong Kong, l'acteur/présentateur Tong Hung a choisi ce jour pour annoncer qu'il était devenu un volontaire du HCR.

Au Pakistan, le HCR et le Ministère des États et des Régions Frontalières ont célébré la Journée mondiale du réfugié , avec une série de manifestations à travers le pays, tandis que le gouvernement a promis de continuer à offrir une protection à ceux qui sont contraints de fuir leur pays contre leur gré. Le Pakistan accueille 1,6 million de réfugiés, plus que n'importe quel autre pays.

MOYEN-ORIENT

Plus à l'ouest, dans la Syrie en difficulté, le HCR et ses partenaires ont organisé des activités artistiques, sportives et sociales aujourd'hui pour les réfugiés et les communautés d'accueil dans les régions de Damas, Alep et Homs.

En Irak, pays voisin, les réfugiés au nord de la ville d'Erbil et aux alentours de la ville ont été invités à chanter des chansons traditionnelles kurdes devant un public à la célèbre Citadelle, tandis que les réfugiés dans la ville méridionale de Bassorah assisteront à un spectacle de théâtre ambulant. Des prix seront remis à l'entrepreneur le plus innovant dans un projet de création d'entreprises liée au HCR, et à un(e) journaliste pour le meilleur article sur les réfugiés syriens.

AFRIQUE

Au Kenya, le HCR a organisé la première africaine de « Détournement d'avion », un film sur la piraterie au large des côtes de la Somalie qui reflète la façon dont le manque d'alternatives peut conduire les jeunes déplacés à prendre des mesures drastiques. Également projeté lors de l'événement : « Refugee Run », une vidéo qui capture les expériences réelles de quatre personnalités locales bien connues qui ont expérimentés le parcours d'un réfugié.

Prenant l'idée plus littéralement, le marathonien Guor Marial basé aux États-Unis a pris la tête d'une course de cinq kilomètres dans son pays natal, le Soudan du Sud, où il est retourné récemment avec l'aide du HCR aide après 20 ans d'absence. En Tanzanie, une exposition de photos présente les œuvres de réfugiés congolais et des enfants du pays sous l'initiative du HCR « Bridging the Lines » pour rassembler des communautés d'accueil et les réfugiés.

À Pretoria, en Afrique du Sud, plus de 600 personnes ont écouté le Soweto Gospel Choir (sélectionné aux Grammy Awards) qui chantait en célébration de la Journée mondiale du réfugié, lors d'une manifestation à la mairie visant à promouvoir la cohésion sociale et à promouvoir la tolérance envers les réfugiés. Ils ont été rejoints sur scène par des artistes réfugiés afin de chanter ensemble la célèbre chanson traditionnelle sud-africaine « Shosholoza ». Des manifestations culturelles et des expositions de photos ont également été organisées à Durban et Cape Town.

Pendant ce temps, quelque 300 anciens réfugiés de Sierra Leone se sont vus accorder la citoyenneté du Liberia lors d'une cérémonie tenue aujourd'hui devant un tribunal de Monrovia. Les nouveaux citoyens avaient vécu au Libéria pendant près de deux décennies après avoir fui leur pays, qui est de nouveau en paix. D'autres cérémonies identiques sont prévues dans le futur.

EUROPE

À Genève, siège du HCR, bus et bateaux arboraient des fanions avec le logo très distinctif du HCR, jeudi, et le célèbre Jet d'eau était éclairé en bleu à la tombée de la nuit. Pendant ce temps, l'atrium du bâtiment du HCR, a été envahi par les voix envoutantes et les sons du Moyen-Orient et d'Afrique. Le musicien Kurde syrien Mico Kendes et le musicien suisse Christophe Erard ont donné un concert au moyen d'instruments tels que le bouzouki, cora et mey.

Le Royaume-Uni a célébré la Journée mondiale du réfugié , toute la semaine, avec des centaines de manifestations à travers le pays. Ces événements incluent aujourd'hui le lancement du Time Line pour les réfugiés un site en ligne d'archives vivantes des mouvements de réfugiés vers l'Angleterre depuis l'époque romaine.

http://www.refugeeweektimeline.org.uk/

À Londres, la Tate Modern projette des films dans la série « There is no place like home » et organise des discussions sur les questions des réfugiés, tandis que le Victoria and Albert Museum organise des visites pour les réfugiés de son art historique et de ses collections de mode. Dans le nord du Pays de Galles, des gens et des bouts de laine de toutes formes, tailles et couleurs participent à « UKnitty » pour tricoter ensemble une œuvre pleine d'intérêt et de beauté et ainsi sensibiliser les gens à la cause des réfugiés.

Des héros réfugiés miniatures ont fait leur apparition dans les rues de Londres : Freddie Mercury, Lucian Freud, Lord Richard Rogers et le premier gouverneur de la Banque d'Angleterre pour célébrer les contributions que les réfugiés ont apportées au Royaume-Uni.

Le journal français Le Monde a élu l'article gagnant de son concours d'écriture annuel parrainé par le HCR avec des étudiants en journalisme. L'article, rédigé par Sophia Marchesin, raconte l'histoire d'une famille de réfugiés syriens en France. Le concours vise à promouvoir la connaissance et la compréhension des réfugiés parmi les nouveaux journalistes. Les gagnants auront l'occasion unique de voyager et d'assister directement à une opération de terrain du HCR.

Dans la ville de Lyon, des centaines de personnes ont défilé dans les rues en portant des parapluies blancs pour symboliser la nécessité d'offrir une protection aux réfugiés. Le Refugee Day Parapluie, parade annuelle mondiale, est organisé par une ONG locale et est devenu un rendez-vous régulier.

Les bureaux du HCR en Europe centrale ont élaboré un projet coloré appelé « Sanctuaire et Subsistance », qui projette des œuvres sur les façades des églises, universités, mairies et autres bâtiments-clés à Budapest, Prague, Varsovie, Ljubljana, Sofia et Bucarest. Le projet, qui combine l'art avec la musique, la photographie et les mots, est l'œuvre de Art Works for Human Rights, basé à Chicago, et retrace des voyages de réfugiés.

AMÉRIQUES

À Washington DC, le secrétaire d'État des États-Unis John Kerry a participé à une cérémonie spéciale au Département d'État américain.

L'événement comprenait une liaison directe avec le haut-commissaire António Guterres en Jordanie et l'étoile montante Diamond White, la grande favorite de X Factor, a chanté une chanson intitulée « Paix ».

La chanson a été publiée aujourd'hui en faveur de la campagne « 1 famille » du HCR. Elle est dédiée aux plus de 40 millions de personnes dans le monde qui ont été forcées de fuir la guerre ou la persécution.

Kerry a dit aux invités rassemblés qu'offrir une maison aux réfugiés faisait partie de l'ADN de son pays. « Les yeux de quelque 46 millions de personnes déplacées dans le monde sont sur nous », a déclaré Kerry, avant de révéler que le gouvernement américain a doublé sa contribution annuelle au HCR soit plus de 800 millions de dollars pour aider l'agence à faire face à la crise en Syrie et à d'autres conflits.

Une grande variété d'événements a également été prévue par le Canada et les pays d'Amérique Centrale et d'Amérique du Sud.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •