Le chef du HCR se félicite de l'approbation d'un traité sur le commerce mondial des armes

Communiqués de presse, 3 avril 2013

Genève, 3 avril 2013 Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres s'est félicité aujourd'hui de l'approbation mardi par l'Assemblée générale des Nations Unies d'un traité sur le commerce mondial des armes.

« Les réfugiés connaissent, mieux que quiconque, le coût d'un conflit armé. Pour eux en particulier, ainsi que pour des millions de personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays par la violence armée, l'adoption de ce traité est grandement nécessaire », a indiqué António Guterres. « Le but pour chacun d'entre nous est désormais qu'il soit efficacement mis en œuvre. »

A travers le monde, on compte au moins 15 millions de réfugiés et 26 millions de personnes déplacées internes. Dans la vaste majorité des cas, le conflit et la violence armée sont les causes de leur fuite en exil ou ailleurs dans leur pays.

Le HCR a demandé depuis longtemps une réglementation du commerce des armes, et ce pour réduire les terribles pertes en vies humaines causées par l'insuffisance du règlement sur le commerce des armes ainsi que leur très grande disponibilité et leur utilisation abusive.

Le HCR a tenu une table ronde d'experts en 2012, et a commandé plusieurs études sur les personnes fuyant le conflit et d'autres violences armées, qui ont toutes souligné une augmentation des civils qui sont pris pour cible et terrorisés. Une étude de 2011 The Global Burden of Armed Violence, a relevé que plus d'un demi-million de personnes ont trouvé la mort du fait de la violence armée chaque année, ce qui est alimenté dans de nombreux cas par la très grande disponibilité des armes. Beaucoup ont souffert de terribles blessures et abus, comme le viol. D'autres civils encore sont forcés de fuir leurs maisons et les effets à long terme de ces conflits peuvent être dévastateurs sur les familles et les communautés. Fournir un abri, de la nourriture, de l'eau et d'autres articles de première nécessité à ces personnes coûte plusieurs milliards de dollars chaque année.

Les conclusions de la table ronde des experts du HCR sont disponibles (en anglais) ici : http://www.unhcr.org/50ead0219.html

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •