L'hiver apporte de nouvelles difficultés pour plus de 600 000 réfugiés syriens

Articles d'actualité, 11 janvier 2013

© HCR
Un jeune réfugié syrien s'est enveloppé dans une épaisse couverture, l'un des articles de secours que sa famille a reçus pour l'aider à affronter les conditions hivernales dans le nord de l'Iraq.

GENEVE, 11 janvier (HCR) Le HCR a déclaré vendredi que des conditions hivernales rigoureuses sévissant à travers la Syrie et toute la région la semaine dernière ont apporté avec elles de nouvelles difficultés pour les centaines de milliers de réfugiés et d'autres personnes déracinées.

« Même avec les travaux de préparation aux conditions hivernales menés ces derniers mois, de nombreux réfugiés hébergés dans les deux camps et ailleurs sont confrontés à des conditions particulièrement froides et humides. Parallèlement, le nombre de personnes fuyant la Syrie n'a pas ralenti », a déclaré le porte-parole du HCR, Adrian Edwards, aux journalistes à Genève. Il a ajouté qu'au jour de jeudi, plus de 612 000 personnes avaient été enregistrées dans les pays voisins en tant que réfugiés ou avaient reçu une assistance.

La première semaine de l'année 2013 a vu une forte augmentation des nouveaux arrivants en Jordanie, avec une moyenne de plus de 1 100 Syriens ayant traversé chaque jour la frontière. Toutefois, ces derniers jours, avec la pluie verglaçante, le nombre des arrivées a quelque peu baissé. « Beaucoup de ceux qui sont arrivés marchaient pieds nus, leurs vêtements étaient trempés et couverts de boue et de neige », a noté Adrian Edwards.

Les réfugiés ont expliqué avoir abandonné leurs bagages afin de porter leurs enfants à travers la campagne inondée vers la Jordanie. Pour les personnes arrivées à la frontière, le HCR a réussi à envoyer en urgence hier 1 000 couvertures et 500 matelas ainsi que des vêtements. Le Programme alimentaire mondial a fourni 3 000 repas de bienvenue.

Au camp de réfugiés de Za'atri, il y a eu des inondations en début de semaine avec les pires conditions météorologiques observées en Jordanie depuis 20 ans. Le HCR a réussi à acheminer jeudi plusieurs camions de gravier pour élever le niveau du sol et améliorer le drainage. Des canaux d'écoulement ont été établis à quatre points différents sur la rocade entourant le camp, afin de libérer l'eau stagnante vers des ruisseaux situés non loin. La situation s'est améliorée.

Adrian Edwards a déclaré que les services de santé au camp de Za'atri étaient tous opérationnels, avec des cliniques mobiles couvrant la zone touchée dans le camp, détectant les cas médicaux nécessitant un transfert à l'hôpital du camp et assurant des soins de santé primaires sur place aux patients qui en ont besoin.

Le HCR et ses partenaires ont transféré des Syriens affectés vers des logements préfabriqués ces trois dernières nuits. Le porte-parole du HCR a ajouté que le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a mis en place 45 latrines d'urgence dans de nouveaux modules préfabriqués. Le HCR distribue également cinq couvertures par personne pour les nouveaux arrivants à Za'atri, en plus des vêtements d'hiver. Ceux dont les biens ont été endommagés par les inondations reçoivent des couvertures, des matelas et d'autres articles non alimentaires.

Pour les réfugiés vivant à l'extérieur du camp, les conditions ont également été difficiles. Beaucoup sont logés dans des abris avec un chauffage et une isolation limités par les conditions de gel, parallèlement à une pénurie de vêtements chauds et de couvertures. Quelque 6 000 familles reçoivent une aide financière en espèces.

Selon les autorités jordaniennes, quelque 280 000 réfugiés syriens ont franchi la frontière du pays au cours des 22 derniers mois. Plus de 176 500 d'entre eux sont enregistrés auprès du HCR ou reçoivent une assistance de la part de l'agence.

Au Liban, le nombre de réfugiés enregistrés et assistés est passé à près de 200 000 personnes. Au cours de la semaine écoulée, les températures se sont en général maintenues au-dessus ou près de zéro et il y a eu des chutes de neige. Des inondations ont eu lieu dans plusieurs installations de tentes dans la plaine de la Bekaa, dans des maisons à Wadi Khaled au nord du pays et dans un entrepôt utilisé pour héberger des réfugiés plus au sud à Saïda.

« Un effort collectif à Saïda par le HCR, le Conseil danois pour les réfugiés, le Conseil norvégien pour les réfugiés et le Centre Caritas des migrants au Liban a permis de drainer l'entrepôt. Dans la plaine de la Bekaa et dans le Wadi Khaled, nous avons pris des mesures pour faire face à l'inondation et aider les réfugiés affectés en partenariat avec Action contre la faim et Première Urgence », a déclaré Adrian Edwards.

« Nous préparons également la fourniture de l'assistance avec les municipalités et les ONG locales. Des matelas, des couvertures et des bons alimentaires ont été distribués ; Quatre Syriens et deux familles libanaises ont été transférées depuis une partie inondée de Wadi Khaled ; et nous préparons de l'espace supplémentaire disponible pour loger des personnes dans des abris collectifs », a-t-il ajouté.

Le HCR a également augmenté la distribution de couvertures chaudes, de radiateurs, de bons de carburant, de vêtements d'hiver et de bâches en plastique. Quelque 6 700 familles ont bénéficié de travaux pour isoler leur maison contre les intempéries, et une aide à la rénovation a été fournie à 5 300 autres familles.

En Turquie, les autorités ont effectué un travail important dans la préparation des camps contre les conditions hivernales, y compris par la création de plates-formes pour surélever le sol de tentes et par la fourniture de radiateurs, de bâches goudronnées, de bâches en plastique, de vêtements chauds et de couvertures supplémentaires à haute performance thermique. Par ailleurs, le HCR a fourni des tentes familiales pour 83 500 personnes, des couvertures pour 107 220 personnes et des ustensiles de cuisine pour 110 220 personnes.

Les conditions hivernales ont touché le nord de l'Iraq, avec de nombreuses chutes de neige rendant la vie difficile pour les réfugiés au camp de Domiz et ceux qui sont hébergés au sein des communautés locales. Ces personnes sont également confrontées à des prix élevés pour les produits de base. « Alors que d'importants travaux de préparation aux conditions hivernales ont déjà été menés, le HCR suit la situation de près. À l'heure actuelle, nous avons d'urgence besoin de vêtements d'hiver supplémentaires, de bottes et d'écharpes, en particulier pour les enfants », a déclaré Adrian Edwards du HCR.

A l'intérieur de la Syrie, ces derniers mois, le HCR a fourni une aide importante pour la préparation aux conditions hivernales aux réfugiés et aux familles déplacées, y compris des édredons, des couvertures plus épaisses et des vêtements chauds. Le travail pour l'aide au logement a commencé fin 2012 et des programmes d'allocations en espèces sont en cours. À la fin de l'année, le HCR a aidé plus de 400 000 personnes dans des zones accessibles de la Syrie, en fournissant une aide non alimentaire et des allocations en espèces attribuées à près de 15 000 familles.

« Malgré des conditions de sécurité difficiles, nous continuons à travailler pour aider les civils là où nous le pouvons, en travaillant souvent via des organisations partenaires. Cependant, les difficultés d'accès veulent dire que nous ne pouvons pas atteindre toutes les personnes dans le besoin », a déclaré Adrian Edwards.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Crise en République arabe syrienne : Appel urgent

Vous pouvez sauver la vie de milliers de réfugiés.

Donnez pour cette crise

La rentrée scolaire des enfants iraquiens en Syrie

L'UNHCR a pour objectif d'aider 25 000 enfants réfugiés à retourner à l'école en Syrie, en soutenant financièrement leurs familles et en leur fournissant des uniformes et du matériel scolaire. Environ 1,4 million d'Iraquiens sont réfugiés en Syrie ; la plupart ont fui l'extrême violence sectaire déclenchée par le bombardement de la Mosquée d'Or de Samarra en 2006.

Pour de nombreux parents réfugiés iraquiens, l'éducation est une priorité d'une importance équivalente à celle de la sécurité. En Iraq, à cause de la violence et des déplacements forcés, les enfants iraquiens n'allaient pas régulièrement à l'école et nombre d'enfants réfugiés ont manqué une bonne partie de leur scolarité. Bien que l'éducation soit gratuite en Syrie, des frais pour l'achat de fournitures, d'uniformes et les frais de transport ne permettent pas d'accéder à l'éducation. Par ailleurs, de nombreux enfants réfugiés sont contraints de travailler plutôt que de fréquenter l'école, pour subvenir aux besoins de leur famille.

Afin d'encourager les familles iraquiennes défavorisées à inscrire leurs enfants à l'école, l'UNHCR prévoit d'aider financièrement au moins 25 000 enfants en âge d'être scolarisés et de fournir des uniformes, des livres et des fournitures scolaires aux réfugiés iraquiens enregistrés auprès de l'agence. L'UNHCR va également informer les réfugiés sur leur droit d'envoyer leurs enfants à l'école, et soutiendra les programmes d'ONG en faveur des enfants qui travaillent.

La rentrée scolaire des enfants iraquiens en Syrie

Les Libanais de retour reçoivent de l'aide

Les équipes de l'UNHCR ont commencé dès la deuxième quinzaine d'août 2006 à distribuer de l'aide humanitaire dans les villages meurtris du sud du Liban. Des tentes, des bâches en plastique et des couvertures sont distribuées aux personnes les plus vulnérables. Le matériel de l'UNHCR provient des entrepôts de Beyrouth, Saïda et Tyr, et continue d'arriver au Liban par voie aérienne, maritime et par camion.

Bien que 90 pour cent des personnes déplacées soient rentrées chez elles dans les premiers jours qui ont suivi le cessez-le-feu du 14 août, de nombreux Libanais n'ont pas pu regagner leur foyer et sont hébergés chez des proches ou dans des abris publics, tandis que quelques milliers sont restés en Syrie.

Depuis le début de la crise à la mi-juillet, l'UNHCR a acheminé 1 553 tonnes de matériel de secours en Syrie et au Liban pour venir en aide aux victimes du conflit. Cela représente environ 15 000 tentes, 154 510 couvertures, 53 633 matelas et 13 474 kits de cuisine. L'agence pour les réfugiés a également importé 5 camions et 15 autres sont en route.

Les Libanais de retour reçoivent de l'aide

Réfugiés iraquiens en Syrie

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés est de plus en plus préoccupée par la violence en Iraq et par l'absence d'une réponse humanitaire internationale face au nombre très important de personnes déplacées. Suite à une mission d'évaluation effectuée en novembre 2006, des responsables de l'UNHCR ont signalé que l'agence faisait face à une crise humanitaire de plus grande ampleur que celle prévue pour 2002-2003. Cependant l'UNHCR et les autres organisations manquent cruellement de fonds pour venir en aide aux personnes déplacées en nombre croissant. Pour combler ce manque de financement, l'UNHCR a donc publié en janvier 2007 un appel de 60 millions de dollars pour financer ses programmes d'assistance aux réfugiés iraquiens en Syrie, en Jordanie, au Liban, en Egypte et en Turquie, ainsi qu'aux réfugiés non iraquiens et aux déplacés internes au sein de l'Iraq déchiré par la guerre.

Plus le conflit durera en Iraq, plus la situation deviendra difficile pour des centaines de milliers de déplacés ainsi que les communautés qui tentent de les aider - à l'intérieur et à l'extérieur de l'Iraq. Le fardeau pour les gouvernements et les communautés d'accueil de la région est important, il est donc essentiel que la communauté internationale soutienne les efforts humanitaires.

Réfugiés iraquiens en Syrie

Jordanie : Angelina Jolie à la frontière syriennePlay video

Jordanie : Angelina Jolie à la frontière syrienne

L'Emissaire spéciale du HCR Angelina Jolie et le chef de l'agence pour les réfugiés António Guterres rencontrent des réfugiés syriens en Jordanie et écoutent leurs témoignages déchirants.