Angelina Jolie se rend à la frontière entre la Syrie et la Jordanie ; l'afflux des réfugiés se poursuit

Articles d'actualité, 6 décembre 2012

© UNHCR/J.Tanner
L'Emissaire du HCR Angelina Jolie rencontre des réfugiés au camp de réfugiés de Za'atri en Jordanie. Angelina Jolie a de nouveau exprimé sa solidarité avec les réfugiés syriens et a rendu hommage au Gouvernement et au peuple jordaniens pour leur engagement ferme envers la protection des réfugiés.

AMMAN, Jordanie, 6 décembre (HCR) L'Emissaire du HCR Angelina Jolie s'est rendue à la frontière entre la Syrie et la Jordanie durant la nuit de mercredi à jeudi, pour y rencontrer des réfugiés syriens apeurés et épuisés qui arrivaient tout juste en Jordanie après un voyage périlleux vers la sécurité.

« Ce que j'ai vu ce soir est un exemple dramatique des souffrances endurées par des centaines de milliers de Syriens, déracinés par les combats et désespérément en quête de sécurité », a déclaré Angelina Jolie durant sa deuxième mission dans la région en trois mois. « A l'intérieur du pays, des civils sont pris pour cible. Beaucoup de ceux qui tentent de fuir sont exposés à un danger extrême, et ceci même tout près de la frontière. J'appelle toutes les parties au conflit à faire leur possible pour assurer un passage sûr à ces civils innocents. »

Près d'un demi-million de Syriens fuyant l'intensification des combats ont été enregistrés dans les pays voisins depuis le début du conflit. Des centaines de milliers d'autres ne sont pas enregistrés, mais ils devraient demander de l'aide dans les prochains mois car leurs ressources s'épuisent.

Depuis sa visite de septembre dernier, le nombre de réfugiés enregistrés dans la région s'est accru de plus de 200 000, dont environ 50 000 en Jordanie seulement. Le vaste camp de Za'atri au nord d'Amman a doublé de superficie depuis son ouverture.

Dès son arrivée à Amman mercredi soir, Angelina Jolie s'est rendue immédiatement à la frontière, à environ une heure en voiture au nord de la capitale. Lors d'un briefing avec des gardes-frontières, elle a remercié la Jordanie d'accueillir des réfugiés syriens, malgré de sérieuses difficultés économiques et sociales.

« L'incroyable sentiment de compassion dont font preuve ce soir les gardes-frontières jordaniens envers les familles réfugiées traumatisées est extrêmement émouvant », a-t-elle indiqué, en soulignant que des troupes sont déployées le long de la frontière instable 24 heures sur 24, sept jours sur sept. « La Jordanie accueille les réfugiés, même si la charge est lourde à porter pour le pays. La communauté internationale doit montrer davantage de solidarité et soutenir la Jordanie ainsi que d'autres pays de la région qui continuent à maintenir leurs frontières ouvertes. »

L'Emissaire du HCR s'est entretenue avec plusieurs réfugiés qui venaient de traverser la frontière dans l'obscurité totale vers deux points de passage frontière reculés et situés en surplomb d'une vaste plaine traversée par la frontière. Le bruit sourd des tirs d'artillerie retentissait au loin vers le nord, où scintillaient les lumières de plusieurs villes syriennes. En tout, 328 réfugiés sont arrivés en Jordanie cette nuit-là. A travers la région, environ 2 000 réfugiés arrivent dans les pays voisins chaque jour.

« Notre pays était une contrée magnifique et hospitalière », a expliqué un réfugié à Angelina Jolie. « Nous nous sommes toujours entraidés. Maintenant, il n'y a plus rien et nous ne pouvons même pas nous aider les uns les autres. »

Le personnel médical à la frontière a indiqué qu'au moins six des personnes arrivées cette nuit-là avaient dû être hospitalisées. Certaines d'entre elles étaient blessées par balles. Angelina Jolie a été frappée par le témoignage de l'un des médecins sur un enfant blessé qui avait perdu une jambe. « J'ai entendu un témoignage extrêmement bouleversant sur ce garçonnet de huit ans qui, à son arrivée en Jordanie, a expliqué aux médecins avoir demandé à sa famille de porter sa jambe sectionnée durant tout le voyage dans l'espoir qu'on pourrait la lui rattacher », a-t-elle indiqué.

« Je suis écœurée de cette tragédie interminable et sanglante qu'est devenu ce conflit, dévastant une nation ainsi que les vies de millions de civils innocents, et menaçant de déstabiliser la région toute entière. J'appelle la communauté internationale à faire son possible pour trouver une solution à cette tragédie et soutenir les difficiles opérations humanitaires menées à la fois à l'intérieur de la Syrie et en Jordanie ainsi que dans les autres pays voisins. »

Jeudi, Angelina Jolie s'est rendue dans le camp de réfugiés de Za'atri, où sont transférées les personnes qui arrivent la nuit via des points de passage frontière reculés en Jordanie. Le HCR et ses partenaires sont engagés dans une course contre la montre pour équiper le camp et sa population de plus de 30 000 résidents contre les conditions hivernales, ainsi que pour des centaines de milliers d'autres réfugiés à travers toute la région.

Parmi les réfugiés avec lesquels Angelina Jolie s'est entretenue dans le camp, il y avait une famille de huit personnes qu'elle avait rencontrée la veille au soir à la frontière, peu après leur arrivée en Jordanie depuis la Syrie. La famille avait déjà reçu une tente et un colis d'aide contenant des articles domestiques, notamment des couvertures chaudes et des ustensiles de cuisine. Bien que leur tente ne soit pas adaptée pour les conditions hivernales ceci sera solutionné sous peu ils étaient néanmoins reconnaissants de l'aide déjà reçue pour leur premier jour dans le camp.

« Nous sommes très reconnaissants de l'aide reçue, et encore plus reconnaissants de nous trouver enfin en lieu sûr », a indiqué le chef de famille. « Nous voulons maintenant trouver des écoles pour nos enfants. »

L'Emissaire du HCR s'est rendue compte par elle-même des nombreux programmes d'équipement pour les conditions hivernales menés à travers le camp, où les températures tombent en-dessous de 0°C la nuit. Les tentes sont renforcées et mieux isolées pour protéger les familles contre le froid, avec notamment le rajout de porches ainsi que de réchauds à gaz. Quelque 30 000 couvertures à haute performance thermique ont été distribuées, ainsi que des vêtements d'hiver.

Un système de drainage des eaux pluviales est en cours de construction et une couche de gravier est répandue à travers tout le camp pour canaliser l'eau hors des abris et éviter la boue ainsi que l'eau stagnante. Par ailleurs, plus de 1 300 abris préfabriqués ont été montés et un autre lot de 1 300 devrait l'être d'ici trois semaines.

« L'hiver est là. Le HCR et ses partenaires manquent toujours de 50% des fonds nécessaires pour que tous les réfugiés passent sans encombre les prochains mois difficiles », a indiqué Angelina Jolie. « Malgré tout le bon travail déjà effectué, il est clair qu'ici, sur le terrain, toutes les ressources sont désormais soumises à rude épreuve. Les prochains mois seront très difficiles. L'hiver peut être particulièrement rude ici, et même dangereux pour des réfugiés déjà affaiblis par les épreuves qu'ils ont endurées. Beaucoup ont subi des violences inimaginables. Ils méritent le meilleur soutien possible que nous puissions leur donner. »

Angelina Jolie et son compagnon, Brad Pitt, ont versé un don de 50 000 dollars jeudi après-midi pour l'achat de 100 tentes familiales pour les réfugiés. Jeudi soir, Angelina Jolie devait achever sa mission par des réunions avec le Premier Ministre, Abdullah Ensour, et le Ministre des Affaires étrangères, Nasser Judeh.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Crise en République arabe syrienne : Appel urgent

Vous pouvez sauver la vie de milliers de réfugiés.

Donnez pour cette crise

La Distinction Nansen pour les réfugiés 2008

La distinction Nansen pour les réfugiés 2008 est remise au Centre de coordination de l'action contre les mines des Nations Unies au Sud-Liban.

Le coordonnateur britannique d'un programme d'action contre les mines des Nations Unies au Sud-Liban, ainsi que son équipe composée de près de 1 000 démineurs civils - des Libanais pour la plupart - ont été nommés, par le HCR, lauréats de la distinction Nansen pour les réfugiés 2008.

Christopher Clark, un ancien officier de l'armée britannique, est devenu en 2003 responsable du Centre de coordination de l'action contre les mines des Nations Unies au Sud-Liban (UNMACC-SL). Ses équipes ont détecté et détruit des tonnes de munitions non explosées (UXO) et des dizaines de milliers de mines antipersonnel.

Ces chiffres incluent près de 145 000 sous-munitions, provenant de bombes à sous-munitions, trouvées au Sud-Liban après la guerre de cinq semaines ayant eu lieu mi-2006. Leur travail a permis à près d'un million de déplacés libanais par le conflit de rentrer chez eux en sécurité. Il a cependant eu un coût, 13 démineurs ont perdu la vie et 38 autres ont été blessés depuis 2006. Le Sud-Liban retrouve sa prospérité et la reconstruction se poursuit rapidement, en grande partie grâce au travail mené par les lauréats de la distinction Nansen 2008.

La Distinction Nansen pour les réfugiés 2008

La rentrée scolaire des enfants iraquiens en Syrie

L'UNHCR a pour objectif d'aider 25 000 enfants réfugiés à retourner à l'école en Syrie, en soutenant financièrement leurs familles et en leur fournissant des uniformes et du matériel scolaire. Environ 1,4 million d'Iraquiens sont réfugiés en Syrie ; la plupart ont fui l'extrême violence sectaire déclenchée par le bombardement de la Mosquée d'Or de Samarra en 2006.

Pour de nombreux parents réfugiés iraquiens, l'éducation est une priorité d'une importance équivalente à celle de la sécurité. En Iraq, à cause de la violence et des déplacements forcés, les enfants iraquiens n'allaient pas régulièrement à l'école et nombre d'enfants réfugiés ont manqué une bonne partie de leur scolarité. Bien que l'éducation soit gratuite en Syrie, des frais pour l'achat de fournitures, d'uniformes et les frais de transport ne permettent pas d'accéder à l'éducation. Par ailleurs, de nombreux enfants réfugiés sont contraints de travailler plutôt que de fréquenter l'école, pour subvenir aux besoins de leur famille.

Afin d'encourager les familles iraquiennes défavorisées à inscrire leurs enfants à l'école, l'UNHCR prévoit d'aider financièrement au moins 25 000 enfants en âge d'être scolarisés et de fournir des uniformes, des livres et des fournitures scolaires aux réfugiés iraquiens enregistrés auprès de l'agence. L'UNHCR va également informer les réfugiés sur leur droit d'envoyer leurs enfants à l'école, et soutiendra les programmes d'ONG en faveur des enfants qui travaillent.

La rentrée scolaire des enfants iraquiens en Syrie

Les Libanais de retour reçoivent de l'aide

Les équipes de l'UNHCR ont commencé dès la deuxième quinzaine d'août 2006 à distribuer de l'aide humanitaire dans les villages meurtris du sud du Liban. Des tentes, des bâches en plastique et des couvertures sont distribuées aux personnes les plus vulnérables. Le matériel de l'UNHCR provient des entrepôts de Beyrouth, Saïda et Tyr, et continue d'arriver au Liban par voie aérienne, maritime et par camion.

Bien que 90 pour cent des personnes déplacées soient rentrées chez elles dans les premiers jours qui ont suivi le cessez-le-feu du 14 août, de nombreux Libanais n'ont pas pu regagner leur foyer et sont hébergés chez des proches ou dans des abris publics, tandis que quelques milliers sont restés en Syrie.

Depuis le début de la crise à la mi-juillet, l'UNHCR a acheminé 1 553 tonnes de matériel de secours en Syrie et au Liban pour venir en aide aux victimes du conflit. Cela représente environ 15 000 tentes, 154 510 couvertures, 53 633 matelas et 13 474 kits de cuisine. L'agence pour les réfugiés a également importé 5 camions et 15 autres sont en route.

Les Libanais de retour reçoivent de l'aide

Turquie : La vie au campPlay video

Turquie : La vie au camp

En Turquie, plus de 100 000 Syriens sont hébergés dans 14 camps de réfugiés, mais davantage de camps sont nécessaires.
Liban : Hébergement dans la plaine de la Bekaa Play video

Liban : Hébergement dans la plaine de la Bekaa

Des réfugiés syriens continuent de fuir vers les pays voisins pour échapper au violent conflit qui déchire leur pays.
Angelina Jolie en mission à BagdadPlay video

Angelina Jolie en mission à Bagdad

Durant sa récente mission au Moyen-Orient, l'Emissaire du HCR Angelina Jolie a rencontré des déplacés et des rapatriés iraquiens à Bagdad.