Le HCR fournit une aide à plus de 30 000 personnes déplacées dans l'État de Rakhine, au Myanmar

Points de presse, 27 juillet 2012

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Andrej Mahecic à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 27 juillet 2012 au Palais des Nations à Genève.

Dans l'État de Rakhine, au nord du Myanmar, plus de 30 000 personnes affectées par les récents affrontements intercommunautaires ont reçu une aide d'urgence de la part du HCR. Des tentes supplémentaires sont acheminées en ce moment même par avion depuis la Corée du Sud pour répondre aux besoins urgents d'abris sur le terrain.

Selon des estimations de l'ONU et d'organisations non gouvernementales, quelque 80 000 personnes ont été déplacées dans les villes de Sittwe et Maungdaw et les environs. La plupart d'entre elles vivent dans des camps accueillant des personnes déplacées ; un plus petit nombre est hébergé au sein de familles d'accueil dans des villages voisins. Beaucoup des personnes déplacées de l'État de Rakhine dont les maisons n'ont pas été détruites sont rentrées chez elles. D'autres ont dit qu'elles reviendraient si elles pouvaient obtenir de l'aide pour construire une nouvelle maison.

Certains musulmans qui ont été déplacés ont dit au personnel du HCR qu'ils souhaitent aussi retourner chez eux pour reprendre le travail, mais qu'ils craignent pour leur sécurité. La liberté de mouvement est restreinte à Sittwe, ce qui empêche les personnes déplacées et les familles d'accueil de subvenir à leurs besoins, qu'ils soient ouvriers, chauffeurs de cyclo-pousse ou vendeurs de marché. Les pêcheurs ne peuvent pas se rendre dans le lagon et les eaux avoisinantes sont trop tumultueuses pour pêcher. Certains disent qu'ils sont à court d'argent et de nourriture. Les personnes malades doivent maintenant parcourir de longues distances pour accéder à des soins de santé dans les camps pour personnes déplacées. Les femmes enceintes ont également de la difficulté à se rendre dans les hôpitaux.

Le personnel du HCR a jusqu'à présent distribué 6 000 trousses familiales contenant des bâches en plastique, des nattes de couchage, des couvertures, des moustiquaires et des ustensiles de cuisine. D'autres articles de secours seront envoyés cette semaine à ceux qui en ont le plus besoin, peu importe leur origine. Sur une note plus positive, mentionnons que certains camps qui avaient antérieurement refusé l'aide internationale accueillent désormais toute l'aide que nous pouvons fournir.

Le gouvernement a commencé à construire des abris dans plusieurs camps de déplacés. Le HCR a expédié 400 tentes à Maungdaw pour appuyer ces efforts. D'ici quelques heures, un avion transportant un premier lot de 700 tentes et de 700 bâches offertes par le gouvernement de la République de Corée devrait atterrir à Yangon. Deux autres rotations aériennes sont également prévues ce week-end. Nous sommes heureux de cette réponse rapide à notre appel.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Manuel pour la protection des déplacés internes

Dans plus de 50 pays du monde entier, quelque 24 millions de personnes sont déracinées et déplacées dans leur propre pays suite à un conflit ou à des violations des droits de l'homme.

Personnes déplacées internes

Les personnes déplacées fuient en quête de sécurité dans d'autres régions au sein même de leur pays, où ils ont besoin d'une aide.

Myanmar : Les besoins persistent dans des zones reculées

Avec huit vols cargo et un convoi terrestre depuis la Thaïlande, l'UNHCR a déjà acheminé vers le Myanmar, en date du 6 juini, 430 tonnes de matériel d'abri et d'articles de première nécessité pour aider environ 130 000 victimes du cyclone Nargis. L'aide inclut des bâches et des rouleaux de plastique, des moustiquaires, des couvertures et des ustensiles de cuisine. Elle est rapidement distribuée une fois sur place.

Aux alentours de Yangon - une région qui a également été touchée par le cyclone - et dans le delta d'Irrawaddy, des familles ont construit des abris de fortune avec des toits de feuilles de palmier. Ils ont cependant désespérément besoin de bâches en plastique pour se protéger des pluies de mousson.

Myanmar : Les besoins persistent dans des zones reculées

L'aide d'urgence de l'UNHCR parvient aux victimes du cyclone au Myanmar

Avec huit vols cargo et un convoi terrestre depuis la Thaïlande, l'UNHCR a déjà acheminé vers le Myanmar, en date du 6 juin, 430 tonnes de matériel d'abri et d'articles de première nécessité pour aider environ 130 000 victimes du cyclone Nargis. L'aide inclut des bâches et des rouleaux de plastique, des moustiquaires, des couvertures et des ustensiles de cuisine. Elle est rapidement distribuée une fois sur place.

Aux alentours de Yangon - une région qui a également été touchée par le cyclone - et dans le delta d'Irrawaddy, des familles ont construit des abris de fortune avec des toits de feuilles de palmier. Ils ont cependant désespérément besoin de bâches en plastique pour se protéger des pluies de mousson.

Légendes.

L'aide d'urgence de l'UNHCR parvient aux victimes du cyclone au Myanmar

Cyclone dévastateur au Myanmar

Les 2 et 3 mai 2008, le cyclone Nargis a dévasté le Myanmar, causant la mort de milliers de personnes et en laissant plus d'un million d'autres sans abri. En réponse immédiate à la catastrophe, le bureau de l'UNHCR à Yangon a acheté et distribué l'équivalent de 50 000 dollars de bâche en plastique et de nourriture en conserve aux rescapés.

Depuis, avec un premier convoi d'aide humanitaire par camion, l'UNHCR a fait parvenir 22 tonnes de tentes et de bâche en plastique en provenance des stocks de l'agence dans le nord-ouest de la Thaïlande. Par ailleurs, plus de 100 tonnes de toile goudronnée, de couvertures, d'ustensiles de cuisine et de moustiquaires sont acheminées par avion depuis l'entrepôt régional de l'UNHCR à Dubaï.

L'UNHCR n'intervient pas habituellement en cas de catastrophe naturelle, mais l'agence a agi en raison de l'ampleur de la dévastation, du besoin urgent des victimes et de la proximité de ses entrepôts d'aide d'urgence, qui sont situés non loin du Myanmar.

Cyclone dévastateur au Myanmar

Inde : Jeune et seulePlay video

Inde : Jeune et seule

Ni Ang, âgée de 16 ans, parcourt le marché de nuit à Delhi pour trouver de la nourriture pour elle et ses trois frères et soeurs. Ces enfants non accompagnés luttent pour leur survie en Inde après avoir fui leur village au Myanmar.