Un rescapé et 54 morts en mer lors d'une traversée depuis la Libye vers l'Italie

Communiqués de presse, 10 juillet 2012

C'est avec une profonde tristesse que le HCR a appris la mort de 54 personnes durant une tentative de traversée depuis la Libye vers l'Italie. Selon le seul rescapé, un Erythréen, 55 personnes avaient embarqué sur le bateau en Libye à la fin juin. Il a signalé que tous les autres passagers étaient morts de déshydratation durant 15 jours de calvaire en mer.

« C'est une tragédie », a indiqué T. Alexander Aleinikoff, le Haut Commissaire adjoint pour les réfugiés. « Cinquante quatre personnes ont perdu la vie. »

Des pêcheurs ont trouvé le seul survivant de cette tragédie au large des côtes tunisiennes la nuit dernière. Ils ont alerté les garde-côtes tunisiens qui l'ont secouru. Il a été immédiatement emmené à l'hôpital de Zarzis, où il a reçu des soins pour déshydratation et exposition prolongée aux éléments.

Des membres du personnel du HCR se sont entretenus avec le rescapé. Il a indiqué que le bateau avait quitté Tripoli en Libye à la fin juin et que, le lendemain, le bateau avait atteint les côtes italiennes. Toutefois, des vents forts ont forcé le bateau à retourner en haute mer. En quelques jours, le bateau gonflable s'est percé et l'air a commencé à s'échapper de sa structure.

Selon le survivant, il n'y avait pas d'eau à bord et les personnes ont commencé à mourir de déshydratation dans les jours qui ont suivi. Beaucoup ont bu de l'eau de mer, y compris le rescapé. Il a été secouru alors qu'il flottait entre les restes du bateau et un jerrycan. Toujours selon le survivant, plus de la moitié des passagers décédés étaient originaires de l'Erythrée, y compris trois de ses proches.

« J'appelle tous les bateaux en mer à maintenir un état d'alerte élevée pour les migrants et les réfugiés ayant besoin d'être secourus dans la Méditerranée », a déclaré T. Alexander Aleinikoff. « La Méditerranée est l'une des voies maritimes les plus fréquentées au monde et il est impératif que la tradition ancestrale du secours en mer soit respectée. »

En 2012, plus de 1300 personnes sont déjà arrivées en bateau depuis la Libye vers l'Italie. Une embarcation, qui transporterait 50 Erythréens et Somaliens, est actuellement en mer. Ils ont refusé d'être secourus par un bâtiment de la marine maltaise hier.

Plus de 1000 personnes à bord de 14 bateaux sont déjà arrivées à Malte depuis la Libye cette année. Deux autres bateaux ont été interceptés par les autorités maltaises, mais la majorité a préféré ne pas être secourue et continuer vers l'Italie.

Selon le HCR en Italie, environ 170 personnes ont déjà trouvé la mort ou sont portées disparues en mer cette année, durant la tentative de traversée depuis la Libye vers l'Europe.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

La Libye aux prises avec les déplacements

Après les bouleversements de 2011 en Libye, le nouveau gouvernement se heurte à de sérieux obstacles pour faire avancer le pays après quarante ans de domination sans partage de Mouammar Kadhafi. L'une des tâches des responsables sera de trouver une solution pour les dizaines de milliers de déplacés internes. Certains attendent que leur maison soit réparée ou reconstruite, mais beaucoup d'autres ont été obligés de fuir leur ville ou village en raison de leur soutien présumé à Kadhafi et des crimes qu'ils sont soupçonnés d'avoir commis pendant le conflit. Parallèlement, des personnes en nombre croissant, notamment des réfugiés et des demandeurs d'asile, arrivent en Libye depuis l'Afrique subsaharienne par des routes migratoires mixtes très fréquentées. Certains individus sont arrêtés comme immigrants clandestins, même si beaucoup relèvent de la compétence du HCR. D'autres ont pris le risque de s'embarquer pour la dangereuse traversée en mer vers l'Europe méridionale.

La Libye aux prises avec les déplacements

Angelina Jolie auprès des boat people à Malte et à Lampedusa

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie a rejoint le chef du HCR António Guterres sur l'île italienne de Lampedusa, pour y rencontrer des boat people ayant fui l'instabilité en Afrique du Nord.

Plus de 40 000 personnes, y compris des réfugiés et des demandeurs d'asile, ont traversé la mer Méditerranée à bord de bateaux bondés et ont débarqué sur la petite île de Lampedusa depuis le début de l'année.

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR se trouvait auparavant à Malte, où arrivent également des personnes ayant fui l'Afrique du Nord par la mer.

Angelina Jolie auprès des boat people à Malte et à Lampedusa

Survivre à Misrata, Benghazi ou Tobrouk

Des milliers de personnes déplacées se trouvent toujours dans l'est de la Libye à la suite du conflit qui a éclaté à la mi-février entre les forces gouvernementales et d'opposition. La plupart des déplacés sont hébergés par des familles d'accueil, dans des bâtiments vides ou des écoles. D'autres personnes relevant de la compétence du HCR - réfugiés et demandeurs d'asile - ont fui par bateau les zones de combat comme Misrata pour aller vers des lieux plus sûrs. Les uns espèrent maintenant retrouver leur foyer en Libye, les autres être réinstallés dans un pays tiers tandis que d'autres encore souhaitent retourner dans leur pays d'origine. Hélène Caux du HCR a photographié la vie des personnes déplacées, des réfugiés et des migrants à Misrata, Benghazi et Tobrouk.

Survivre à Misrata, Benghazi ou Tobrouk

Libye : Africains en dangerPlay video

Libye : Africains en danger

La guerre civile se termine en Libye, mais les ressortissants d'Afrique subsaharienne craignent des représailles.
Italie : A. Jolie et A. Guterres se rendent à Lampedusa Play video

Italie : A. Jolie et A. Guterres se rendent à Lampedusa

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie et le chef du HCR António Guterres se sont rendus compte par eux-mêmes des conditions de promiscuité pour les migrants, y compris des réfugiés, à Lampedusa.
Italie : Sauvetage en merPlay video

Italie : Sauvetage en mer

Un navire italien de la police douanière et financière, opérant habituellement contre les trafiquants de drogue, arrive sur l'île de Lampedusa avec un groupe de personnes secourues en mer après avoir fui la Libye.