Le HCR et ses partenaires examineront du 9 au 11 juillet comment améliorer la réinstallation de réfugiés dans le besoin

Points de presse, 6 juillet 2012

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Adrian Edwards à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 6 juillet 2012 au Palais des Nations à Genève.

Le HCR et ses partenaires se réuniront de lundi à mercredi, la semaine prochaine à Genève, pour examiner les moyens de mieux aider les 859 300 réfugiés à travers le monde pour qui la réinstallation est la seule solution possible à leur sort.

La 18e édition des Consultations annuelles triparties sur la réinstallation, présidée par l'Australie, et rassemblant des représentants des pays de réinstallation, d'ONG, de fournisseurs de services et du personnel du HCR a trois objectifs. Elle se penchera sur l'amélioration de la réinstallation en tant que solution pour les réfugiés et en tant que mécanisme pour partager la charge entre les pays ; sur l'identification de solutions pour améliorer le travail pour la réinstallation afin de réduire le délai pour l'étude des dossiers de demande pour une réinstallation et, enfin, sur l'amélioration de l'accueil et de l'intégration pour les réfugiés réinstallés.

Globalement, il y a seulement 81 000 places de réinstallation chaque année qui sont offertes par 26 Etats ce qui signifie que, cette année, seule une personne sur 10 ayant besoin d'une réinstallation bénéficiera de cette opportunité.

La réunion examinera également comment, dans certaines situations prioritaires, la réinstallation pourra être utilisée de manière plus stratégique pour assurer une meilleure protection à de plus grands groupes de réfugiés qui ne peuvent pas être réinstallés. Concernant la réception et l'intégration des réfugiés réinstallés, le HCR et ses partenaires devraient discuter du renforcement des programmes d'orientation culturelle, d'un support amélioré pour les services après l'arrivée et d'une amélioration des préparatifs antérieurs au départ. Un renforcement des capacités par le biais d'accords de jumelage entre les pays de réinstallation sera évoqué. La réunion permettra également à des réfugiés réinstallés de faire entendre leur voix pour partager leur expérience du processus d'intégration et comme ils ont contribué à accueillir de nouveaux arrivants.

La réinstallation est l'une des trois principales solutions pour les réfugiés (les autres solutions étant le rapatriement volontaire, et l'intégration dans le pays de premier asile) et elle fait partie intégrante des stratégies des solutions globales dans de nombreuses opérations du HCR.

Au cours des cinq dernières années de travail du HCR avec des pays de réinstallation, des ONG et d'autres partenaires, l'agence pour les réfugiés a pu utiliser la réinstallation pour aider 330 000 réfugiés à recommencer leur vie. En 2011, le HCR a présenté les dossiers de 92 000 réfugiés dans des pays pour une réinstallation, et 61 649 réfugiés sont partis avec l'aide du HCR vers 22 pays. Sur la base des tendances actuelles, par pays d'origine, les Somaliens, les Iraquiens, les Afghans et les Congolais devraient être les plus importantes populations réfugiées dans les prochaines années à avoir des besoins plus importants en terme de réinstallation.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Manuel de réinstallation du HCR

Un document de référence dans l'élaboration des critères régissant la réinstallation et des différentes approches en matière de politique de réinstallation.

Réinstallation

Cette alternative, offerte à ceux qui ne peuvent pas rentrer chez eux, est rendue possible par le HCR et les gouvernements.