Des tragédies impliquant des bateaux de migrants et de demandeurs d'asile sur le lac Malawi et au large de l'Indonésie rappellent le risque encouru pour ces traversées

Points de presse, 22 juin 2012

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Adrian Edwards à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 22 juin 2012 au Palais des Nations à Genève.

C'est avec tristesse que le HCR a appris hier la mort par noyade de 47 Ethiopiens dans un bateau qui a chaviré sur le lac Malawi. Le nombre exact des pertes en vie humaine n'est pas déterminé. Selon les informations que nous avons reçues, les habitants des villages situés au bord du lac ont trouvé un corps sans vie lundi et l'ont enterré. Mardi, un autre corps sans vie flottait sur le lac et les villageois l'ont également enterré. Mercredi, d'autres corps sans vie ont été vus à la surface du lac Malawi. La police a été appelée et elle a récupéré les corps, qui étaient en décomposition et qui ont été enterrés immédiatement.

Six migrants ont survécu à l'épreuve et sont interrogés par la police à Karonga. Le bateau avait apparemment quitté la Tanzanie dimanche. Les autorités du Malawi ont arrêté trois Malawiens suspectés d'avoir facilité le mouvement du groupe, en collaboration avec des Tanzaniens.

Le HCR observe une hausse de l'utilisation de bateaux par des migrants et des demandeurs d'asile voyageant vers l'Afrique australe au départ de la corne de l'Afrique depuis janvier 2010, quand un groupe de 106 Somaliens étaient arrivés sur la côte de Cabo Delgado au Mozambique. Le nombre des arrivants au Mozambique s'est accru en 2010 et 2011. Il a ensuite décru, après les efforts des autorités mozambicaines qui ont intensifié les patrouilles le long des frontières. En 2011, le HCR a reçu des informations sur 73 personnes ayant perdu la vie ou qui sont portées disparues durant la tentative de traversée. Le chavirement de cette semaine est la première tragédie connue pour 2012. Le fait que des personnes veuillent risquer leur vie dans cette traversée souligne leur désespoir.

En 2011, il y a une augmentation du nombre des demandeurs d'asile arrivés depuis la corne de l'Afrique en Afrique du Sud 9 986 Somaliens et 12 670 Ethiopiens ont été enregistrés par le Ministère de l'Intérieur. En 2010, les nouveaux arrivants ont été enregistrés au nombre de 4 707 pour les Somaliens et de 2 438 pour les Ethiopiens.

Malheureusement, ce n?est pas la seule tragédie impliquant un bateau de migrants et de demandeurs d?asile pour cette semaine. Notre bureau de Canberra a publié une déclaration hier soir sur le chavirage d?un bateau entre l?Indonésie et l?Australie durant lequel plusieurs personnes ? probablement des demandeurs d?asile ? ont perdu la vie. Les opérations de recherche et de sauvetage sont toujours en cours.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •