Le HCR ferme son bureau au Timor-Leste, après 12 années de fonctionnement

Points de presse, 13 janvier 2012

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Andrej Mahečić à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 13 janvier 2012 au Palais des Nations à Genève.

Une cérémonie a eu lieu hier à Dili, au Timor-Leste, pour célébrer la fermeture du bureau du HCR, après 12 années d'opérations d'assistance aux réfugiés et autres déplacés. La cérémonie s'est déroulée au palais présidentiel.

Le HCR avait ouvert son bureau au Timor-Leste en mai 1999. Les violences ayant entouré le référendum sur l'indépendance de l'Indonésie, organisé en août de la même année, avaient provoqué la fuite de près de 250 000 personnes vers le Timor occidental voisin. Le HCR avait aidé 220 000 personnes à rentrer chez elles et participé aux efforts de réconciliation. Des milliers de rapatriés avaient bénéficié d'une aide pour construire de nouvelles maisons. Des matériaux de construction avaient été acheminés par hélicoptère vers les régions reculées.

En 2006, suite à une nouvelle urgence, le HCR avait apporté une aide d'urgence à 150 000 personnes, déplacées à l'intérieur du pays en raison de violences, pillages et incendies volontaires.

Au cours de la cérémonie d'hier, un hommage a été rendu à trois collaborateurs du HCR Samson Aregahegn, Carlos Luis Caceres-Collazo et Pero Simundza tués en septembre 2000 au cours des violences à Atambua, au Timor occidental.

Le bureau régional du HCR à Bangkok sera désormais chargé de la collaboration avec le gouvernement et la société civile au Timor-Leste pour protéger les réfugiés et les demandeurs d'asile dans le pays.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

L'urgence au Timor-Leste 2 : Le pont aérien de l'UNHCR est en cours

Un Boeing 747 cargo chargé d'articles de secours pour les personnes déplacées par les récentes violences au Timor-Leste est arrivé à Darwin dans le nord de l'Australie, le 7 juin 2006. L'avion ne pouvant atterrir à l'aéroport de Dili à cause de son envergure, les articles de secours sont ensuite acheminés dans de plus petits avions et également par voie maritime. Un second Boeing 747 cargo est arrivé le lendemain.

Au total, 400 tonnes d'articles de secours sont actuellement expédiées vers le Timor-Leste, depuis nos entrepôts régionaux du Moyen-Orient. Ces biens de secours comprennent des tentes familiales légères, des bâches en plastique, des jerricans, des couvertures et des kits de cuisine.

L'urgence au Timor-Leste 2 : Le pont aérien de l'UNHCR est en cours

L'urgence au Timor-Leste

Quelque 100 000 personnes ont été déplacées par de récentes violences au Timor-Leste. Environ 65 000 d'entre elles vivent dans 40 campements insalubres dans la capitale Dili, tandis que 35 000 ont recherché la sécurité dans les campagnes. Une équipe d'évaluation de l'UNHCR a visité ces camps et a pu constater que les besoins humanitaires les plus importants - hormis la sécurité - concernaient la nourriture, l'eau potable et l'hébergement.

Dans le cadre de la réponse graduelle apportée à la crise et de l'effort commun fourni par les Nations Unies, l'UNHCR a déployé une équipe d'urgence afin de renforcer l'équipe déjà sur place et un pont aérien d'urgence a démarré avec l'arrivée du premier vol à Dili le 5 juin, acheminant 14 tonnes de tentes, de bâches en plastique et de jerrycans en provenance de son stock situé en Jordanie.

En coordination avec les autres agences, l'UNHCR utilisera ces biens de secours pour établir de nouveaux camps pour les déplacés où ils pourront vivre dans de meilleures conditions et où l'assistance sera acheminée plus facilement jusqu'à ce que la situation de sécurité s'améliore et qu'ils puissent rentrer chez eux.

L'urgence au Timor-Leste

L'urgence au Timor-Leste 3 : L'UNHCR achemine les biens de secours par voies aérienne et maritime.

La course contre la montre pour apporter de l'aide d'urgence aux dizaines de milliers de personnes déplacées au Timor-Leste en proie au conflit a été l'une des priorités de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés. Lundi, la première phase d'opération d'acheminement par avion et par voie maritime de 200 tonnes de tentes, de couvertures, de bâches en plastique et de kits de cuisine s'est achevée. La semaine dernière, quatre avions cargo Antonov-12 ont transporté 56 tonnes de biens, et lundi 12 juin, un navire cargo a traversé la Mer de Timor depuis Darwin, avec 150 tonnes de biens à bord, acheminés auparavant par voie aérienne depuis l'entrepôt régional de l'UNHCR au Moyen-Orient en Jordanie.

Il y a maintenant sur le terrain des abris pour 17 000 personnes. En coordination étroite avec ses partenaires sur place, l'équipe d'urgence de l'UNHCR améliore déjà les conditions insalubres dans les campements surpeuplés autour de la capitale Dili, et commence à établir de nouveaux camps. La sécurité demeure préoccupante pour la population déplacée, encore sous le choc de la violence, des pillages et des incendies de maisons. L'UNHCR recherche un financement de 4,8 millions de dollars pour son opération d'aide d'urgence au Timor-Leste.

L'urgence au Timor-Leste 3 : L'UNHCR achemine les biens de secours par voies aérienne et maritime.