Le HCR déplore les pertes en vie humaine au large des côtes de l'Indonésie

Points de presse, 4 novembre 2011

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Andrej Mahečić à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 4 novembre 2011 au Palais des Nations à Genève.

Le HCR est profondément attristé par l'accident de bateau survenu mardi au large des côtes ouest de Java durant lequel au moins neuf personnes ont perdu la vie. Cette tragédie souligne encore une fois les mesures désespérées que des personnes décident de prendre en quête de protection ou d'un avenir meilleur. Elle rend encore plus urgents les appels du HCR à la communauté internationale pour coopérer plus étroitement afin de lutter contre la migration irrégulière et de fournir la protection et des solutions aux réfugiés, évitant ainsi à ces personnes d'avoir besoin d'entreprendre des traversées périlleuses en bateau.

Selon les autorités indonésiennes, neuf corps sans vie ont déjà été retrouvés quatre enfants et cinq femmes. Le nombre des personnes disparues reste inconnu. Selon les estimations, il y avait entre 60 et 100 personnes à bord du bateau surchargé apparemment construit pour transporter seulement 30 passagers lorsqu'il a chaviré du fait du mauvais temps dans des eaux démontées. Le bateau aurait fait route vers Nusa Tenggara Timur puis vers l'Australie. Parmi les passagers, se trouvaient des Iraniens, des Afghans et des Pakistanais.

Grâce à l'intervention rapide de la marine indonésienne, 47 personnes ont été secourues. Elles sont désormais temporairement hébergées à Ciamis au centre de Java. Nous sommes encouragés par la réponse humanitaire immédiatement mise en œuvre par les autorités indonésiennes et l'OIM, notre partenaire, pour fournir des médicaments, des vivres, des vêtements et une aide psychologique aux survivants traumatisés.

Le HCR demeure en contact étroit avec les autorités indonésiennes et plus particulièrement le Bureau de l'immigration, la marine, la police maritime ainsi que les services de recherche et de sauvetage, car nous recherchons à en savoir plus sur les circonstances de la tragédie et sur le statut des survivants. Les autorités mènent actuellement de leur côté une enquête et des entretiens.

Le HCR se tient prêt à appuyer le Gouvernement indonésien pour enregistrer les personnes qui souhaitent déposer une demande d'asile et pour déterminer ensuite si le statut de réfugié peut leur être accordé. Nous essayons également d'établir s'il y avait des personnes sur le bateau qui étaient déjà enregistrées en tant que demandeurs d'asile ou reconnues en tant que réfugiés par le HCR.

Pour de plus amples informations, veuillez svp contacter :

  • A Djakarta : Mitra Salima Suryono, portable +62 81 192 01 658
  • A Genève : Andrej Mahecic, portable +41 79 200 76 17
• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Sauvetage en mer

Guide des principes et des mesures qui s'appliquent aux migrants et aux réfugiés