Les demandes d'asile dans les pays industrialisés augmentent au premier semestre 2011

Articles d'actualité, 18 octobre 2011

© HCR
Niveaux et tendances de l'asile dans les pays industrialisés, premier semestre 2011

GENÈVE, 18 octobre 2011 (HCR) Les pays industrialisés ont observé, durant le premier semestre 2011, une augmentation de 17% des demandes d'asile dont la plupart ont été déposées par des requérants d'asile originaires de pays confrontés à des situations de déplacement prolongé.

Le rapport sur les « Niveaux et tendances de l'asile dans les pays industrialisés, premier semestre 2011 » montre que 198 300 demandes d'asile ont été déposées durant la période du 1er janvier au 30 juin 2011, en comparaison de 169 300 dossiers remis à la même période, l'année dernière.

Alors que le nombre de demandes d'asile augmente habituellement durant le second semestre de chaque année, le HCR prévoit pour toute l'année 2011 un total de 420 000 requêtes enregistrées à la fin de cette année soit le nombre le plus élevé depuis huit ans.

2011 a déjà été le théâtre de crises de déplacement majeures dans l'ouest, le nord et la corne de l'Afrique. Le rapport établit des augmentations qui y sont liées dans les demandes d'asile déposées par les Tunisiens, les Ivoiriens et les Libyens (4600, 3300 et 2000 demandes respectivement), mais l'impact de ces événements sur le nombre des demandes d'asile dans les pays industrialisés demeure toutefois limité.

Globalement, sur les 44 pays où a été menée cette étude, les principaux pays d'origine des demandeurs d'asile restent inchangés par rapport aux rapports statistiques antérieurs à ce sujet. Il s'agit de l'Afghanistan (15 300 demandes), de la Chine (11 700 demandes), de la Serbie [et du Kosovo, selon la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations Unies] (10 300 demandes), de l'Iraq (10 100 demandes) et de l'Iran (7600 demandes).

« 2011 est le théâtre de crises de déplacement comme je n'en ai encore jamais vu depuis le début de mon mandat de Haut Commissaire », a indiqué le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres. « Leur impact sur les demandes d'asile dans les pays industrialisés semble plus limité que prévu, car la plupart des personnes exilées ont rejoint des pays voisins. Nous sommes reconnaissants aux pays industrialisés d'avoir continué à respecter les droits des personnes dont les demandes d'asile doivent être examinées. »

Concernant les demandes d'asile par continent, l'Europe a enregistré le nombre le plus important de demandes d'asile avec 73% de toutes les requêtes soumises dans les pays industrialisés. Seule l'Australasie a vu une baisse significative des demandes d'asile avec 5100 dossiers déposés en comparaison de 6300 l'année dernière.

Concernant les chiffres par pays, les Etats-Unis ont reçu davantage de demandes d'asile (36 400) que tout autre pays industrialisé, suivis de la France (26 100), de l'Allemagne (20 100), de la Suède (12 600) et du Royaume-Uni (12 200). La région des pays nordiques est la seule partie de l'Europe à observer une baisse des demandes d'asile. Parallèlement, les demandes d'asile en Asie du Nord-Est ont plus que doublé avec 1 300 demandes d'asile déposées au Japon et en Corée du Sud en comparaison de 600 durant le premier semestre de 2010.

Le rapport sur les « Niveaux et tendances de l'asile dans les pays industrialisés, premier semestre 2011 » vient en complément du rapport statistique sur les Tendances globales publié en juin chaque année par le HCR. Selon le dernier rapport publié en juin 2011, 80% des réfugiés étaient hébergés dans des pays en développement en 2010.

Le rapport intitulé « Niveaux et tendances de l'asile dans les pays industrialisés, premier semestre 2011 » peut être consulté dans sa version complète (en anglais) sur : www.unhcr.org. La version française sera bientôt disponible sur www.unhcr.fr.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Statistiques

Les chiffres ont une grande importance dans le domaine de l'aide humanitaire ; les statisticiens du HCR suivent leur évolution quotidiennement.