Angelina Jolie appelle les gouvernements à redoubler d'efforts pour sauver des vies humaines dans la corne de l'Afrique

Communiqués de presse, 4 octobre 2011

GENÈVE, 4 octobre (HCR) L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie a exhorté mardi la communauté internationale à intensifier ses efforts pour gérer la crise dans la corne de l'Afrique, car la vie de centaines de milliers de réfugiés en dépend.

Dans un discours prononcé à Genève durant la session annuelle de l'ExCom, l'organe directeur du HCR, la célèbre actrice de Hollywood a décrit la situation en Somalie et dans les pays voisins comme « une crise humanitaire touchant une génération » et elle a indiqué que des mesures pour aider davantage étaient nécessaires d'urgence.

« Aujourd'hui, 750 000 personnes sont menacées de mort ces quatre prochains mois dans la corne de l'Afrique », a-t-elle indiqué. « Les efforts d'aide que nous menons doivent être renforcés pour répondre à leurs besoins. La façon dont nous répondrons à la malnutrition et de famine durant cette période va définir le travail des ONG, des gouvernements et des organisations internationales mené sur place dans la corne de l'Afrique. C'est une question de vie ou de mort pour une immense population. »

Ses remarques interviennent alors que des informations parvenant de Mogadiscio font état aujourd'hui de lourdes pertes en vies humaines après un attentat suicide survenu non loin d'un bâtiment ministériel.

Angelina Jolie a exhorté les Etats membres du Comité exécutif à rester engagés pour aider les réfugiés dans le monde malgré des pressions accrues aux niveaux économique et financier portées sur de nombreux pays à travers le monde.

« Les défis auxquels sont confrontés le HCR pour fournir une aide aux réfugiés sont immenses et croissants. Les pays riches dans le monde font l'objet de contraintes accrues au niveau budgétaire. Ils font face à des pressions pour réduire plutôt que maintenir leur niveau actuel et engagé pour les contributions financières », a-t-elle indiqué dans son premier discours devant l'ExCom, qui examine et approuve les programmes et budgets du HCR, émet un avis consultatif sur les questions de protection internationale et discute d'un large éventail d'autres questions avec le HCR et ses partenaires intergouvernementaux et non gouvernementaux.

« Nous espérons néanmoins que ces gouvernements resteront engagés pour défendre la cause des personnes les plus vulnérables au monde, alors que nous sommes reconnaissants de leur générosité », a ajouté Angelina Jolie, qui a par ailleurs rendu hommage mardi aux pays hébergeant des réfugiés.

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR a également rendu hommage à l'engagement et au dévouement du personnel du HCR et d'autres partenaires humanitaires. « Ils travaillent dans des lieux parmi les plus dangereux au monde notamment en Somalie, en Libye, en Afghanistan, pour venir en aide à des personnes dans le besoin. Nous les remercions pour tout ce qu'ils font et pour les risques personnels qu'ils prennent pour accomplir leur travail », a-t-elle indiqué, en mentionnant les dangers croissants auxquels est confronté le personnel humanitaire. « Nous devons exiger un plus grand respect des concepts d'indépendance, d'impartialité et de neutralité pour assurer la sécurité des travailleurs humanitaires et garantir leur vie. »

Angelina Jolie a été nommée Ambassadrice de bonne volonté du HCR en août 2001 et elle a depuis mené plus de 40 missions sur le terrain, y compris dans des régions accueillant des réfugiés parmi les plus reculées. Mardi, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres a rendu hommage à ses 10 ans de service auprès du HCR en lui demandant d'assumer un rôle élargi pour le HCR en tant qu'Envoyée spéciale dans certaines des situations de réfugiés parmi les plus difficiles au monde.

« En effet, mon intention est, avec votre accord, de vous nommer Envoyée spéciale du HCR pour les situations de réfugiés les plus dramatiques qui nécessitent d'importantes activités de plaidoyer, mais aussi d'être placées davantage sous les projecteurs afin de mobiliser un appui international plus fort », a indiqué António Guterres aux membres de l'ExCom dans son discours de nomination d'Angelina Jolie. « Nous vous demanderons d'œuvrer davantage dans cet objectif et nous dépendrons tous non seulement de votre engagement mais aussi de vos compétences en terme de diplomatie, de votre vision et de vos points de vue sur la façon d'aider à résoudre des problèmes parmi les plus complexes auxquels nous sommes confrontés au côté de la communauté internationale. »

Angelina Jolie a indiqué que son expérience avec le HCR « est émouvante, parfois déchirante, mais toujours enrichissante et inoubliable. » Et elle a découvert que les réfugiés « font partie des personnes les plus vulnérables mais aussi les plus résilientes au monde. »

Une vidéo et des photos accompagnant ce communiqué de presse est disponible à l'adresse suivante :http://www.unhcr.org/excom/media

Contacts médias :

  • Melissa Fleming, porte-parole en chef du HCR E-mail Fleming, +41 79 557 9122
  • Adrian Edwards, porte-parole du HCR E-mail Edwards, +41 79 557 9120
• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Angelina Jolie

Actrice américaine

Réunion du Comité exécutif 2011

Le Comité exécutif du HCR s'est réuni à Genève du 3 au 7 octobre 2011.

Angelina Jolie appelle le monde à ne pas oublier les réfugiés iraquiens

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie est retournée le 2 octobre 2009 à Damas, la capitale syrienne, pour y rencontrer des réfugiés iraquiens deux ans après sa dernière visite. L'actrice américaine, lauréate d'un oscar et accompagnée de son partenaire Brad Pitt, a saisi cette occasion pour lancer un appel d'urgence à la communauté internationale afin qu'elle n'oublie pas les centaines de milliers de réfugiés iraquiens vivant toujours en exil, malgré une relative amélioration de la situation de sécurité en Iraq. Angelina Jolie a indiqué que la plupart des réfugiés iraquiens ne peuvent pas rentrer en Iraq à cause des sévères traumatismes qu'ils y ont subis, à cause de l'incertitude liée aux prochaines élections iraquiennes, des problèmes de sécurité et d'une pénurie de services essentiels. Ils auront besoin d'un soutien continu de la part de la communauté internationale, a-t-elle affirmé. L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR a rendu visite à deux familles vulnérables vivant dans la banlieue de Jaramana, au sud de Damas. Elle a été particulièrement émue durant sa rencontre avec une femme appartenant à une minorité religieuse, qui a expliqué à Angelina Jolie les abus physiques qu'elle a subis ainsi que les tortures endurées par son fils, après qu'ils aient été enlevés plus tôt cette année en Iraq et retenus en otage durant des jours. Ils ont décidé de fuir vers la Syrie, un pays hôte généreux envers les réfugiés.

Angelina Jolie appelle le monde à ne pas oublier les réfugiés iraquiens

Angelina Jolie en Bosnie

Angelina Jolie, Ambassadrice de bonne volonté du HCR, a rencontré des personnes déracinées le 5 avril 2010 au cours de sa première visite en Bosnie-Herzégovine. L'actrice, accompagnée de son partenaire Brad Pitt, a appelé à des mesures pour mettre fin aux souffrances persistantes des victimes déplacées de la guerre de Bosnie, après avoir entendu leurs récits poignants et vu leurs conditions de vie épouvantables.

La célèbre actrice a été émue par la force - et par les souffrances - des personnes qu'elle a rencontrées et elle s'est engagée à attirer l'attention sur leur sort. La plupart des personnes avec lesquelles elle s'est entretenue vivent en exil depuis la fin du conflit de 1992-95. Angelina Jolie s'est rendue dans des centres collectifs dans les villes de Gorazde et Rogatica, où les habitants manquent de services basiques comme l'eau courante.

L'actrice a rencontré un groupe de femmes ayant subi des viols et la torture durant la guerre. Leurs témoignages l'ont profondément émue. Elle a également rencontré une famille de réfugiés rapatriés qui attendent toujours de rentrer dans leur village natal près de la ville de Visegrad dans l'est de la Bosnie.

Angelina Jolie en Bosnie

Angelina Jolie oeuvre pour la réintégration des rapatriés afghans

L'Ambassadrice de bonne volonté pour le HCR, Angelina Jolie, est retournée en Afghanistan en mars 2011. Lors de sa seconde visite, l'actrice célèbre a appelé à oeuvrer davantage pour la réintégration des anciens réfugiés afghans. Plus de 5,5 millions de réfugiés sont rentrés en Afghanistan depuis 2002, principalement depuis le Pakistan et l'Iran ; ils représentent maintenant 20 pour cent de la population. Le HCR est préoccupé par le fait qu'un trop grand nombre de ces anciens réfugiés sont toujours sans emploi et sans logement et qu'ils ne peuvent subvenir à d'autres besoins fondamentaux.

L'actrice a rendu visite à plusieurs familles qu'elle avait rencontrées en 2008 et qui vivent toujours dans un entrepôt délabré à Kaboul. Elle a été bouleversée de voir ces familles luttant pour leur survie dans un bâtiment froid et humide. Chaque jour, les enfants lavent des vitres de voitures afin de subvenir aux besoins de la famille, au lieu d'aller à l'école. Les personnes âgées et malades ont fait part à Angelina Jolie de leur désespoir d'être un fardeau pour les jeunes générations.

Angelina Jolie a également rencontré des réfugiés rapatriés vivant à Alice Ghan et Barikab au nord de Kaboul, après avoir été bénéficiaires d'un programme d'allocation des terres. Ces rapatriés ont exprimé leur gratitude d'avoir un logement, mais ils déplorent le manque de moyens d'existence. L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR s'est également rendue dans le village de Qala Gadu, où est actuellement construite une école primaire qu'elle a financée et qui sera destinée aux jeunes filles.

Angelina Jolie oeuvre pour la réintégration des rapatriés afghans

Somalie : La fuitePlay video

Somalie : La fuite

Des milliers de personnes ont fui la ville portuaire de Kismayo en Somalie et, malgré le départ des militants, beaucoup ont choisi de ne pas rentrer.
Angelina Jolie en mission à BagdadPlay video

Angelina Jolie en mission à Bagdad

Durant sa récente mission au Moyen-Orient, l'Emissaire du HCR Angelina Jolie a rencontré des déplacés et des rapatriés iraquiens à Bagdad.
Somalie : Les touk-touks de GalkayoPlay video

Somalie : Les touk-touks de Galkayo

Des touk-touks ont été offerts à un groupe de déplacés internes somaliens qui vivent dans la ville de Galkayo, ce qui leur facilite la vie.