Angelina Jolie se rend auprès des réfugiés syriens en Turquie

Articles d'actualité, 17 juin 2011

© HCR/J.Tanner
L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie au camp des réfugiés syriens, dans la ville d'Altinozu au sud de la Turquie.

PROVINCE D'HATAY, Turquie, 17 juin (HCR) L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie s'est rendue vendredi en Turquie à la frontière avec la Syrie, où elle a rencontré de nombreux réfugiés ayant fui leur pays ces dernières semaines.

L'exode des civils depuis le nord-ouest de la Syrie a augmenté considérablement ces deux dernières semaines. On compte désormais plus de 9 600 personnes qui vivent dans quatre camps gérés par la Turquie avec le Croissant-Rouge turc.

Accompagnée par le personnel du HCR ainsi que des représentants des autorités turques, Angelina Jolie s'est rendue au camp d'Altinozu dans la province de Hatay, à 20 kilomètres de la frontière syrienne. Quelque 1 700 Syriens y ont trouvé abri. « Les personnes hébergées dans ce camp ont fui car elles craignaient pour leur vie, et un grand nombre d'entre elles m'ont parlé de leur angoisse pour la sécurité de leurs proches restés en Syrie », a-t-elle indiqué.

Elle a rencontré une réfugiée syrienne ayant réussi à quitter la Syrie alors que sa grossesse était avancée. Depuis, elle a donné naissance à son bébé dans le camp. Cette mère a expliqué comment son mari avait été tué.

Une autre réfugiée, très angoissée, a expliqué à Angelina Jolie qu'elle était malade d'inquiétude au sujet de son mari resté en Syrie et ne pouvant pas traverser la frontière. « Cette personne a expliqué que son mari, tout comme un grand nombre de Syriens, avait trop peur de traverser la frontière », a ajouté Angelina Jolie.

L'actrice américaine a rendu hommage à la Turquie qui accueille les réfugiés, en ajoutant qu'il était essentiel dans ce type de situation que les personnes aient accès à la sécurité. « Je suis vraiment reconnaissante de la politique de portes ouvertes menée par la Turquie, un pays qui permet à ces personnes d'entrer sur son territoire et qui assure qu'il n'y aura pas de retours forcés. »

A son arrivée, une foule d'enfants enthousiastes a chanté « regarde qui est là » et « bienvenue, bienvenue » tout en se pressant autour d'elle pour lui serrer la main. Un grand nombre de ces enfants avaient des slogans inscrits sur le front, comme le mot « liberté. »

« J'apprécie l'occasion qui m'est donnée de visiter ce camp et de m'entretenir avec ces familles », a indiqué Angelina Jolie. « C'est une situation vraiment complexe et chacun doit faire son possible pour aider les familles innocentes prises entre deux feux. Je suivrai de près cette situation et je ferai tout mon possible pour aider ces personnes », a-t-elle ajouté.

« Le Gouvernement de Turquie et le Croissant-Rouge turc ont fait preuve d'une immense générosité envers les milliers de personnes qui ont fui la Syrie. Le Croissant-Rouge a érigé des camps très rapidement et cette organisation fournit également des soins médicaux et d'autres services essentiels. Le HCR se tient également prêt à porter assistance si la situation venait à se dégrader. »

Avant la mission d'Angelina Jolie, le HCR avait reçu des dizaines d'e-mails la remerciant pour son projet de mission à la frontière entre la Turquie et la Syrie et pour son soutien aux personnes déracinées. Les réfugiés hébergés au camp d'Altinozu lui ont également fait part de leurs remerciements en entonnant des chants joyeux.

Parallèlement, l'Ambassadrice de bonne volonté a souligné la pertinence de la nouvelle campagne mondiale du HCR intitulée : 1 seul réfugié, c'est déjà trop avec cette crise.

« Dans cette campagne, nous soulignons le fait qu'un seul réfugié sans abri, c'est déjà trop. Or, dans cette tout dernière crise de déplacement, nous voyons des milliers de personnes dans le besoin et il pourrait y en avoir bien davantage en Syrie qui n'ont encore reçu aucune aide. Ces personnes méritent et ont besoin de notre aide », a-t-elle expliqué.

Par Ariane Rummery, dans la province de Hatay, Turquie

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Angelina Jolie

Actrice américaine

Journée mondiale du réfugié 2011

En 2011, la Journée mondiale du réfugié célébrée chaque année le 20 juin a pour thème « 1 seul réfugié privé d'espoir, c'est déjà trop ».

Crise en République arabe syrienne : Appel urgent

Vous pouvez sauver la vie de milliers de réfugiés.

Donnez pour cette crise

Angelina Jolie appelle le monde à ne pas oublier les réfugiés iraquiens

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie est retournée le 2 octobre 2009 à Damas, la capitale syrienne, pour y rencontrer des réfugiés iraquiens deux ans après sa dernière visite. L'actrice américaine, lauréate d'un oscar et accompagnée de son partenaire Brad Pitt, a saisi cette occasion pour lancer un appel d'urgence à la communauté internationale afin qu'elle n'oublie pas les centaines de milliers de réfugiés iraquiens vivant toujours en exil, malgré une relative amélioration de la situation de sécurité en Iraq. Angelina Jolie a indiqué que la plupart des réfugiés iraquiens ne peuvent pas rentrer en Iraq à cause des sévères traumatismes qu'ils y ont subis, à cause de l'incertitude liée aux prochaines élections iraquiennes, des problèmes de sécurité et d'une pénurie de services essentiels. Ils auront besoin d'un soutien continu de la part de la communauté internationale, a-t-elle affirmé. L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR a rendu visite à deux familles vulnérables vivant dans la banlieue de Jaramana, au sud de Damas. Elle a été particulièrement émue durant sa rencontre avec une femme appartenant à une minorité religieuse, qui a expliqué à Angelina Jolie les abus physiques qu'elle a subis ainsi que les tortures endurées par son fils, après qu'ils aient été enlevés plus tôt cette année en Iraq et retenus en otage durant des jours. Ils ont décidé de fuir vers la Syrie, un pays hôte généreux envers les réfugiés.

Angelina Jolie appelle le monde à ne pas oublier les réfugiés iraquiens

Angelina Jolie en Bosnie

Angelina Jolie, Ambassadrice de bonne volonté du HCR, a rencontré des personnes déracinées le 5 avril 2010 au cours de sa première visite en Bosnie-Herzégovine. L'actrice, accompagnée de son partenaire Brad Pitt, a appelé à des mesures pour mettre fin aux souffrances persistantes des victimes déplacées de la guerre de Bosnie, après avoir entendu leurs récits poignants et vu leurs conditions de vie épouvantables.

La célèbre actrice a été émue par la force - et par les souffrances - des personnes qu'elle a rencontrées et elle s'est engagée à attirer l'attention sur leur sort. La plupart des personnes avec lesquelles elle s'est entretenue vivent en exil depuis la fin du conflit de 1992-95. Angelina Jolie s'est rendue dans des centres collectifs dans les villes de Gorazde et Rogatica, où les habitants manquent de services basiques comme l'eau courante.

L'actrice a rencontré un groupe de femmes ayant subi des viols et la torture durant la guerre. Leurs témoignages l'ont profondément émue. Elle a également rencontré une famille de réfugiés rapatriés qui attendent toujours de rentrer dans leur village natal près de la ville de Visegrad dans l'est de la Bosnie.

Angelina Jolie en Bosnie

Angelina Jolie oeuvre pour la réintégration des rapatriés afghans

L'Ambassadrice de bonne volonté pour le HCR, Angelina Jolie, est retournée en Afghanistan en mars 2011. Lors de sa seconde visite, l'actrice célèbre a appelé à oeuvrer davantage pour la réintégration des anciens réfugiés afghans. Plus de 5,5 millions de réfugiés sont rentrés en Afghanistan depuis 2002, principalement depuis le Pakistan et l'Iran ; ils représentent maintenant 20 pour cent de la population. Le HCR est préoccupé par le fait qu'un trop grand nombre de ces anciens réfugiés sont toujours sans emploi et sans logement et qu'ils ne peuvent subvenir à d'autres besoins fondamentaux.

L'actrice a rendu visite à plusieurs familles qu'elle avait rencontrées en 2008 et qui vivent toujours dans un entrepôt délabré à Kaboul. Elle a été bouleversée de voir ces familles luttant pour leur survie dans un bâtiment froid et humide. Chaque jour, les enfants lavent des vitres de voitures afin de subvenir aux besoins de la famille, au lieu d'aller à l'école. Les personnes âgées et malades ont fait part à Angelina Jolie de leur désespoir d'être un fardeau pour les jeunes générations.

Angelina Jolie a également rencontré des réfugiés rapatriés vivant à Alice Ghan et Barikab au nord de Kaboul, après avoir été bénéficiaires d'un programme d'allocation des terres. Ces rapatriés ont exprimé leur gratitude d'avoir un logement, mais ils déplorent le manque de moyens d'existence. L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR s'est également rendue dans le village de Qala Gadu, où est actuellement construite une école primaire qu'elle a financée et qui sera destinée aux jeunes filles.

Angelina Jolie oeuvre pour la réintégration des rapatriés afghans

Liban: Afflux de réfugiés syriens à ArsalPlay video

Liban: Afflux de réfugiés syriens à Arsal

L'afflux est important pour Arsal, une ville libanaise qui tente de faire face. Des abris d'urgence ont été installés dans tous les espaces disponibles de la ville. Les autorités locales, le HCR et ses partenaires font leur possible pour gérer l'afflux des réfugiés.
Réfugiés syriens : L'attente à LampedusaPlay video

Réfugiés syriens : L'attente à Lampedusa

L'année dernière, plus de 13 000 personnes sont arrivées à Lampedusa en Italie. Beaucoup d'autres sont mortes durant la tentative de traversée. De jeunes hommes originaires du continent africain aux familles syriennes…. Tous partagent le même rêve…. de sécurité et de stabilité en Europe.
Turquie: Accueil des réfugiés à la frontière à AkcakalePlay video

Turquie: Accueil des réfugiés à la frontière à Akcakale

Plus de 10 000 réfugiés syriens ont afflué vers la ville d'Akcakale au sud de la Turquie. Akcakale est une ville de 30 000 habitants, qui est désormais voisine d'un camp de plus de 30 000 réfugiés syriens qui sont arrivés en quête de sécurité.