Angelina Jolie et le chef du HCR choqués par une nouvelle tragédie en Méditerranée

Articles d'actualité, 6 avril 2011

© FRANCO LANNINO / ANSA
Un bateau arrive à Lampedusa en provenance d'Afrique du nord. Le bateau qui a fait naufrage mercredi tentait d'effectuer cette même traversée.

GENÈVE, 6 avril (HCR) Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres et l'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie se sont déclarés « profondément choqués » mercredi après un naufrage meurtrier survenu dans une mer démontée à environ 60 kilomètres au large du sud de l'Italie. Le bilan s'élève à 213 personnes portées disparues.

Selon des survivants, le groupe des passagers de ce bateau comprenait des Somaliens, des Erythréens et des Ivoiriens. L'embarcation avait quitté la Libye trois jours plus tôt en direction de l'île italienne de Lampedusa. Les survivants ont indiqué au HCR que de nombreuses femmes et trois enfants se trouvaient parmi les 213 personnes portées disparues. Les gardes-côtes italiens ont secouru 47 personnes y compris deux femmes, dont l'une est enceinte.

« Ces personnes étaient réfugiées deux fois », a indiqué António Guterres. « Elles avaient fui la guerre et la persécution dans leur propre pays et, aujourd'hui, dans leur quête de sécurité en Italie, elles ont tragiquement perdu la vie. »

Cette nouvelle est particulièrement dérangeante, a indiqué António Guterres, à une période où le HCR et d'autres organisations fournissent une aide humanitaire et assurent la protection des réfugiés aux personnes qui fuient la Libye par ses frontières terrestres. « J'appelle tous les équipages des patrouilles en Méditerranée à faire leur possible pour aider les embarcations en détresse. »

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie a achevé aujourd'hui une mission de deux jours en Tunisie. Elle a indiqué qu'elle « venait tout juste de rencontrer des familles qui, comme ces personnes, avaient fui la violence en Libye. Je suis profondément attristée par ces lourdes pertes en vie humaine. Ces personnes tentaient simplement d'échapper à la guerre et de trouver un refuge. Le plus triste, c'est qu'il y avait des enfants à bord. »

Angelina Jolie, qui vient de se rendre à la frontière entre la Tunisie et la Libye, a ajouté, « il est urgent de trouver des moyens pour garantir aux civils pris dans des tirs croisés un passage sûr hors de la Libye. »

La Libye est traditionnellement un pays de transit et de destination pour les réfugiés. Le HCR a accordé, en Libye, le statut de réfugié à 8 000 Palestiniens, Iraquiens, Soudanais, Ethiopiens, Somaliens et Erythréens. Par ailleurs, 3 000 personnes y avaient déposé une demande d'asile. Des milliers d'autres, qui n'avaient pas contacté le bureau du HCR à Tripoli, se trouveraient également dans le pays.

Des Africains sub-sahariens seraient particulièrement menacés car ils sont considérés comme étant des mercenaires étrangers. Un grand nombre d'entre eux tentent de fuir à tout prix.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Le Haut Commissaire

M. António Guterres a rejoint, le 15 juin 2005, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, dont il est le 10ème Haut Commissaire.

Angelina Jolie

Actrice américaine

Crise somalienne

Les taux élevés de malnutrition chez les réfugiés somaliens imposent d'agir sans attendre

Donnez pour cette urgence

Crise dans la corne de l'Afrique

Des dizaines de milliers de Somaliens fuient le conflit et la sécheresse vers Djibouti, l'Ethiopie et le Kenya.

Angelina Jolie appelle le monde à ne pas oublier les réfugiés iraquiens

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie est retournée le 2 octobre 2009 à Damas, la capitale syrienne, pour y rencontrer des réfugiés iraquiens deux ans après sa dernière visite. L'actrice américaine, lauréate d'un oscar et accompagnée de son partenaire Brad Pitt, a saisi cette occasion pour lancer un appel d'urgence à la communauté internationale afin qu'elle n'oublie pas les centaines de milliers de réfugiés iraquiens vivant toujours en exil, malgré une relative amélioration de la situation de sécurité en Iraq. Angelina Jolie a indiqué que la plupart des réfugiés iraquiens ne peuvent pas rentrer en Iraq à cause des sévères traumatismes qu'ils y ont subis, à cause de l'incertitude liée aux prochaines élections iraquiennes, des problèmes de sécurité et d'une pénurie de services essentiels. Ils auront besoin d'un soutien continu de la part de la communauté internationale, a-t-elle affirmé. L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR a rendu visite à deux familles vulnérables vivant dans la banlieue de Jaramana, au sud de Damas. Elle a été particulièrement émue durant sa rencontre avec une femme appartenant à une minorité religieuse, qui a expliqué à Angelina Jolie les abus physiques qu'elle a subis ainsi que les tortures endurées par son fils, après qu'ils aient été enlevés plus tôt cette année en Iraq et retenus en otage durant des jours. Ils ont décidé de fuir vers la Syrie, un pays hôte généreux envers les réfugiés.

Angelina Jolie appelle le monde à ne pas oublier les réfugiés iraquiens

Angelina Jolie en Bosnie

Angelina Jolie, Ambassadrice de bonne volonté du HCR, a rencontré des personnes déracinées le 5 avril 2010 au cours de sa première visite en Bosnie-Herzégovine. L'actrice, accompagnée de son partenaire Brad Pitt, a appelé à des mesures pour mettre fin aux souffrances persistantes des victimes déplacées de la guerre de Bosnie, après avoir entendu leurs récits poignants et vu leurs conditions de vie épouvantables.

La célèbre actrice a été émue par la force - et par les souffrances - des personnes qu'elle a rencontrées et elle s'est engagée à attirer l'attention sur leur sort. La plupart des personnes avec lesquelles elle s'est entretenue vivent en exil depuis la fin du conflit de 1992-95. Angelina Jolie s'est rendue dans des centres collectifs dans les villes de Gorazde et Rogatica, où les habitants manquent de services basiques comme l'eau courante.

L'actrice a rencontré un groupe de femmes ayant subi des viols et la torture durant la guerre. Leurs témoignages l'ont profondément émue. Elle a également rencontré une famille de réfugiés rapatriés qui attendent toujours de rentrer dans leur village natal près de la ville de Visegrad dans l'est de la Bosnie.

Angelina Jolie en Bosnie

Angelina Jolie oeuvre pour la réintégration des rapatriés afghans

L'Ambassadrice de bonne volonté pour le HCR, Angelina Jolie, est retournée en Afghanistan en mars 2011. Lors de sa seconde visite, l'actrice célèbre a appelé à oeuvrer davantage pour la réintégration des anciens réfugiés afghans. Plus de 5,5 millions de réfugiés sont rentrés en Afghanistan depuis 2002, principalement depuis le Pakistan et l'Iran ; ils représentent maintenant 20 pour cent de la population. Le HCR est préoccupé par le fait qu'un trop grand nombre de ces anciens réfugiés sont toujours sans emploi et sans logement et qu'ils ne peuvent subvenir à d'autres besoins fondamentaux.

L'actrice a rendu visite à plusieurs familles qu'elle avait rencontrées en 2008 et qui vivent toujours dans un entrepôt délabré à Kaboul. Elle a été bouleversée de voir ces familles luttant pour leur survie dans un bâtiment froid et humide. Chaque jour, les enfants lavent des vitres de voitures afin de subvenir aux besoins de la famille, au lieu d'aller à l'école. Les personnes âgées et malades ont fait part à Angelina Jolie de leur désespoir d'être un fardeau pour les jeunes générations.

Angelina Jolie a également rencontré des réfugiés rapatriés vivant à Alice Ghan et Barikab au nord de Kaboul, après avoir été bénéficiaires d'un programme d'allocation des terres. Ces rapatriés ont exprimé leur gratitude d'avoir un logement, mais ils déplorent le manque de moyens d'existence. L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR s'est également rendue dans le village de Qala Gadu, où est actuellement construite une école primaire qu'elle a financée et qui sera destinée aux jeunes filles.

Angelina Jolie oeuvre pour la réintégration des rapatriés afghans

Somalie : La fuitePlay video

Somalie : La fuite

Des milliers de personnes ont fui la ville portuaire de Kismayo en Somalie et, malgré le départ des militants, beaucoup ont choisi de ne pas rentrer.
HCR Genève : Crise aigue Play video

HCR Genève : Crise aigue

En conclusion de la session annuelle de l'organe directeur du HCR, le Haut Commissaire António Guterres a souligné le nombre sans précédent de crises aigues auxquelles le HCR doit faire face.
Angelina Jolie en mission à BagdadPlay video

Angelina Jolie en mission à Bagdad

Durant sa récente mission au Moyen-Orient, l'Emissaire du HCR Angelina Jolie a rencontré des déplacés et des rapatriés iraquiens à Bagdad.