Contributions initiales record de 576,5 millions de dollars au HCR annoncées pour 2011

Articles d'actualité, 7 décembre 2010

© HCR/F.Noy
Un réfugié aide à monter une tente du HCR au Cameroun. L'Afrique sub-saharienne demeure le bénéficiaire le plus important pour l'assistance du HCR.

GENÈVE, 7 décembre (HCR) Aujourd'hui, les gouvernements de pays donateurs ont promis d'allouer, lors d'une conférence à Genève, la somme initiale de près de 600 millions de dollars, en réponse à l'appel de fonds pour 2011 lancé par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Ces ressources sont nécessaires pour répondre en 2011 aux besoins des personnes déracinées à travers le monde.

Les promesses annoncées mardi pour une somme de 576,5 millions de dollars constituent le montant initial le plus important jamais annoncé lors d'une conférence d'annonces de contributions. Cette somme représente 17,3 % de l'intégralité des crédits nécessaires pour 2011 s'élevant à 3,32 milliards de dollars.

Ce montant, qui a été annoncé une semaine avant que le HCR ne célèbre son 60e anniversaire, est supérieur de 99 millions à celui qui avait été annoncé lors de cette même conférence en décembre 2009.

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres, a remercié les gouvernements des pays donateurs pour leur soutien, et il s'est félicité de leur générosité en cette période de crise économique mondiale. « Ces annonces de contributions nous indiquent clairement qu'en 2011, nous pourrons maintenir, voire accroître, le niveau de nos activités », a indiqué le Haut Commissaire lors de la conférence. « En prenant en compte la situation économique et financière, j'estime que [c'est] une démonstration limpide de votre soutien et de votre engagement. »

Le HCR a modifié son approche budgétaire ces dernières années. Auparavant, la base annuelle de son budget émanait du financement anticipé des donateurs. En 2009, une nouvelle approche avait toutefois été adoptée pour aligner le budget du HCR sur les besoins réels des populations déracinées relevant de sa compétence.

Pour 2010, les besoins globaux du HCR s'élevaient à 3,28 milliards de dollars. Les donateurs ont déjà alloué à ce jour des ressources s'élevant à près de 1,8 milliard de dollars, soit le financement le plus important jamais reçu par le HCR.

Une part de 72 % du budget du HCR est consacrée à répondre aux besoins des réfugiés et des demandeurs d'asile. Les activités de l'agence pour porter assistance aux personnes déplacées internes se sont toutefois accrues ces dernières années. Pour 2011, le HCR consacre également une attention accrue à la prévention et la réduction des cas d'apatridie qui, selon certaines estimations, affecte quelque 12 millions d'apatrides.

A travers le monde, on compte quelque 43 millions de personnes déracinées, dont la majorité relèvent de la compétence du HCR. Ce chiffre inclut 15,2 millions de réfugiés, 27,1 millions de déplacés internes et 983 000 demandeurs d'asile.

L'Afrique sub-saharienne demeure le bénéficiaire le plus important pour l'assistance du HCR, représentant ainsi 45 % du total des besoins, suivie par 17 % pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, et 13 % pour l'Asie.

Le HCR est financé en quasi-totalité par des contributions volontaires, provenant pour la plupart des gouvernements. L'organisation constitue de ce fait un canal essentiel pour le financement international vers les besoins des personnes déracinées à travers le monde.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Donateurs

Les gouvernements, les organisations et les particuliers qui financent les activités du HCR.