Japon : Un premier groupe de réfugiés originaires du Myanmar arrive pour la réinstallation

Points de presse, 28 septembre 2010

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Andrej Mahecic à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 28 septembre 2010 au Palais des Nations à Genève.

Après avoir passé jusqu'à 25 années dans un camp de réfugiés en Thaïlande, trois familles originaires du Myanmar sont arrivées au Japon aujourd'hui pour recommencer une nouvelle vie dans le cadre du tout premier programme pilote pour la réinstallation qui ait jamais été mené en Asie.

Les 18 réfugiés, trois couples mariés et leurs 12 enfants, âgés d'un à 15 ans, sont arrivés tôt ce matin à l'aéroport de Narita près de Tokyo après un vol de nuit de six heures pour recommencer une nouvelle vie au Japon. Le Japon avait promis en décembre 2008 qu'il accepterait 90 réfugiés originaires du Myanmar ayant été hébergés dans le camp de Mae La au nord de la Thaïlande pendant trois ans.

Deux autres familles, l'une avec quatre enfants et l'autre avec trois enfants, ont dû rester à Bangkok à la toute dernière minute car ils avaient la grippe. Ils devraient voyager dès qu'ils iront mieux. Les familles, qui sont des fermiers de l'ethnie karen, ont fui le Myanmar entre 1985 et 2001. Les parents ont entre 28 et 45 ans, et pratiquement tous les enfants sont nés en tant que réfugiés en Thaïlande.

Ce vol ouvre un nouveau chapitre au Japon concernant le renforcement de ses politiques relatives aux réfugiés et à l'asile. Le Japon est le second pays donateur le plus important pour le HCR. Non seulement le pays fournit un soutien financier généreux au bénéfice des réfugiés dans de nombreuses régions du monde, mais il assure désormais un avenir pour les réfugiés dans le pays. Nous espérons vraiment que le Japon sera l'exemple à suivre pour la réinstallation dans d'autres pays d'Asie.

Des représentants du gouvernement japonais avaient d'abord visité le camp de réfugiés de Mae La dans le nord de la Thaïlande en février 2010 afin de procéder à une sélection des réfugiés pour la réinstallation. Les familles s'installeront d'abord à Tokyo, où le Gouvernement japonais leur fournira une généreuse aide à l'intégration pour leurs six premiers mois.

Alors qu'ils se trouvaient encore à Mae La, les réfugiés ont suivi des formations d'adaptation à la culture japonaise ainsi que des leçons d'initiation à la langue japonaise. A Tokyo, il leur sera fourni un appartement, davantage de leçons de langue et une aide pour s'adapter à la culture, ainsi qu'une formation professionnelle et une assistance pour trouver un emploi.

Deux prochains groupes de 30 réfugiés suivront dans les deux prochaines années. Quelque 20 500 réfugiés ont déjà été réinstallés depuis le camp de Mae La, parmi les quelque 61 000 réfugiés du Myanmar qui ont été réinstallés en provenance des neuf camps en Thaïlande depuis qu'une réinstallation à grande échelle a commencé en 2005. La plupart d'entre eux sont partis pour les Etats-Unis, l'Australie et le Canada, avec un plus petit groupe ayant rejoint huit autres pays, y compris la Nouvelle-Zélande. Avec un si grand nombre de réfugiés ayant été réinstallés, la population de Mae La est tombée juste en-dessous de 30 000, mais Mae La reste le plus important camp de réfugiés situé le long de la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Manuel de réinstallation du HCR

Un document de référence dans l'élaboration des critères régissant la réinstallation et des différentes approches en matière de politique de réinstallation.

Réinstallation

Cette alternative, offerte à ceux qui ne peuvent pas rentrer chez eux, est rendue possible par le HCR et les gouvernements.

Myanmar : Les besoins persistent dans des zones reculées

Avec huit vols cargo et un convoi terrestre depuis la Thaïlande, l'UNHCR a déjà acheminé vers le Myanmar, en date du 6 juini, 430 tonnes de matériel d'abri et d'articles de première nécessité pour aider environ 130 000 victimes du cyclone Nargis. L'aide inclut des bâches et des rouleaux de plastique, des moustiquaires, des couvertures et des ustensiles de cuisine. Elle est rapidement distribuée une fois sur place.

Aux alentours de Yangon - une région qui a également été touchée par le cyclone - et dans le delta d'Irrawaddy, des familles ont construit des abris de fortune avec des toits de feuilles de palmier. Ils ont cependant désespérément besoin de bâches en plastique pour se protéger des pluies de mousson.

Myanmar : Les besoins persistent dans des zones reculées

L'aide d'urgence de l'UNHCR parvient aux victimes du cyclone au Myanmar

Avec huit vols cargo et un convoi terrestre depuis la Thaïlande, l'UNHCR a déjà acheminé vers le Myanmar, en date du 6 juin, 430 tonnes de matériel d'abri et d'articles de première nécessité pour aider environ 130 000 victimes du cyclone Nargis. L'aide inclut des bâches et des rouleaux de plastique, des moustiquaires, des couvertures et des ustensiles de cuisine. Elle est rapidement distribuée une fois sur place.

Aux alentours de Yangon - une région qui a également été touchée par le cyclone - et dans le delta d'Irrawaddy, des familles ont construit des abris de fortune avec des toits de feuilles de palmier. Ils ont cependant désespérément besoin de bâches en plastique pour se protéger des pluies de mousson.

Légendes.

L'aide d'urgence de l'UNHCR parvient aux victimes du cyclone au Myanmar

Cyclone dévastateur au Myanmar

Les 2 et 3 mai 2008, le cyclone Nargis a dévasté le Myanmar, causant la mort de milliers de personnes et en laissant plus d'un million d'autres sans abri. En réponse immédiate à la catastrophe, le bureau de l'UNHCR à Yangon a acheté et distribué l'équivalent de 50 000 dollars de bâche en plastique et de nourriture en conserve aux rescapés.

Depuis, avec un premier convoi d'aide humanitaire par camion, l'UNHCR a fait parvenir 22 tonnes de tentes et de bâche en plastique en provenance des stocks de l'agence dans le nord-ouest de la Thaïlande. Par ailleurs, plus de 100 tonnes de toile goudronnée, de couvertures, d'ustensiles de cuisine et de moustiquaires sont acheminées par avion depuis l'entrepôt régional de l'UNHCR à Dubaï.

L'UNHCR n'intervient pas habituellement en cas de catastrophe naturelle, mais l'agence a agi en raison de l'ampleur de la dévastation, du besoin urgent des victimes et de la proximité de ses entrepôts d'aide d'urgence, qui sont situés non loin du Myanmar.

Cyclone dévastateur au Myanmar

Inde : Jeune et seulePlay video

Inde : Jeune et seule

Ni Ang, âgée de 16 ans, parcourt le marché de nuit à Delhi pour trouver de la nourriture pour elle et ses trois frères et soeurs. Ces enfants non accompagnés luttent pour leur survie en Inde après avoir fui leur village au Myanmar.