Angelina Jolie rencontre des familles déplacées mal logées en Bosnie

Communiqués de presse, 5 avril 2010

Sarajevo L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie, accompagnée de son partenaire Brad Pitt, a rendu visite lundi à des personnes déplacées internes et à des rapatriés en Bosnie-Herzégovine. Le voyage d'Angelina Jolie s'est effectué plus de quatorze ans après la fin de la guerre ayant ravagé ce pays des Balkans. Elle a profité d'un congé durant le tournage de son dernier film pour faire connaître les difficultés auxquelles sont confrontés 113 000 Bosniaques déplacés internes et 7 000 réfugiés originaires de Croatie, dont un grand nombre vivent dans des centres collectifs souvent dans des conditions effroyables.

Angelina Jolie s'est rendue dans un centre collectif de la ville de Gorazde où les résidents vivent dans des logements vétustes. Ils ne reçoivent que très peu de soutien et nombre d'entre eux se sentent impuissants face à cette situation. Dans un village situé près de Visegrad, Angelina Jolie a ensuite rendu visite à une famille. Ils ont discuté de leur retour dans une zone qui a été le théâtre de quelques-unes des pires atrocités durant la guerre. Angelina Jolie a indiqué avoir été « touchée par le courage de ces familles. En dépit de la triste réalité et de l'incertitude de leur existence, ils sont animés d'une incroyable volonté pour que leurs enfants aient un avenir meilleur. » Angelina Jolie a ensuite rejoint la ville de Rogatica où elle a rendu visite à des personnes déplacées vivant dans un autre centre collectif dépourvu d'équipements de base comme l'eau courante.

De 1992 à 1995, lorsque la guerre faisait rage dans le pays, plus de 2,2 millions de personnes ont été déplacées. Ce déplacement a brisé des vies et les souffrances continuent encore à ce jour pour nombre de déplacés. Lors de sa visite, Angelina Jolie a rencontré certains d'entre eux qui lui ont parlé des souffrances endurées, comme le viol et la torture. Une femme lui a affirmé : « Mon corps est vivant, mais il n'a plus d'âme. »

« Après avoir rencontré ces personnes et entendu leurs témoignages, je ne saurais trop insister sur la nécessité de concentrer les efforts sur le bien-être des personnes les plus vulnérables dans cette population », a déclaré Angelina Jolie, ajoutant « ... qu'en mettant fin au déplacement et en réunissant les conditions qui permettent d'assurer une qualité de vie, nous pouvons contribuer à promouvoir le progrès et la stabilité à long terme. »

Angelina Jolie a également rencontré des membres du personnel du HCR qui lui ont parlé des projets visant à résoudre la situation des personnes encore déplacées. « J'espère que nous pourrons trouver des solutions pour les dizaines de milliers d'autres personnes déplacées », a déclaré Angelina Jolie, ajoutant « ... alors seulement, nous pourrons vraiment fermer l'un des chapitres les plus tragiques de l'histoire moderne. » Malgré la courte durée de sa visite, Angelina Jolie a indiqué espérer « revenir bientôt dans ce beau pays et y rencontrer des représentants politiques pour discuter de solutions dont le besoin se fait tant ressentir. » Regardant vers l'avenir, elle a indiqué que « la Bosnie-Herzégovine peut désormais aller de l'avant en mettant fin au déplacement et en capitalisant sur le processus d'adhésion à l'UE. C'est aux autorités locales que revient la responsabilité ultime des choix clés pour mettre en œuvre ces changements. »

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Angelina Jolie

Actrice américaine

Angelina Jolie appelle le monde à ne pas oublier les réfugiés iraquiens

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie est retournée le 2 octobre 2009 à Damas, la capitale syrienne, pour y rencontrer des réfugiés iraquiens deux ans après sa dernière visite. L'actrice américaine, lauréate d'un oscar et accompagnée de son partenaire Brad Pitt, a saisi cette occasion pour lancer un appel d'urgence à la communauté internationale afin qu'elle n'oublie pas les centaines de milliers de réfugiés iraquiens vivant toujours en exil, malgré une relative amélioration de la situation de sécurité en Iraq. Angelina Jolie a indiqué que la plupart des réfugiés iraquiens ne peuvent pas rentrer en Iraq à cause des sévères traumatismes qu'ils y ont subis, à cause de l'incertitude liée aux prochaines élections iraquiennes, des problèmes de sécurité et d'une pénurie de services essentiels. Ils auront besoin d'un soutien continu de la part de la communauté internationale, a-t-elle affirmé. L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR a rendu visite à deux familles vulnérables vivant dans la banlieue de Jaramana, au sud de Damas. Elle a été particulièrement émue durant sa rencontre avec une femme appartenant à une minorité religieuse, qui a expliqué à Angelina Jolie les abus physiques qu'elle a subis ainsi que les tortures endurées par son fils, après qu'ils aient été enlevés plus tôt cette année en Iraq et retenus en otage durant des jours. Ils ont décidé de fuir vers la Syrie, un pays hôte généreux envers les réfugiés.

Angelina Jolie appelle le monde à ne pas oublier les réfugiés iraquiens

Angelina Jolie en Bosnie

Angelina Jolie, Ambassadrice de bonne volonté du HCR, a rencontré des personnes déracinées le 5 avril 2010 au cours de sa première visite en Bosnie-Herzégovine. L'actrice, accompagnée de son partenaire Brad Pitt, a appelé à des mesures pour mettre fin aux souffrances persistantes des victimes déplacées de la guerre de Bosnie, après avoir entendu leurs récits poignants et vu leurs conditions de vie épouvantables.

La célèbre actrice a été émue par la force - et par les souffrances - des personnes qu'elle a rencontrées et elle s'est engagée à attirer l'attention sur leur sort. La plupart des personnes avec lesquelles elle s'est entretenue vivent en exil depuis la fin du conflit de 1992-95. Angelina Jolie s'est rendue dans des centres collectifs dans les villes de Gorazde et Rogatica, où les habitants manquent de services basiques comme l'eau courante.

L'actrice a rencontré un groupe de femmes ayant subi des viols et la torture durant la guerre. Leurs témoignages l'ont profondément émue. Elle a également rencontré une famille de réfugiés rapatriés qui attendent toujours de rentrer dans leur village natal près de la ville de Visegrad dans l'est de la Bosnie.

Angelina Jolie en Bosnie

Angelina Jolie oeuvre pour la réintégration des rapatriés afghans

L'Ambassadrice de bonne volonté pour le HCR, Angelina Jolie, est retournée en Afghanistan en mars 2011. Lors de sa seconde visite, l'actrice célèbre a appelé à oeuvrer davantage pour la réintégration des anciens réfugiés afghans. Plus de 5,5 millions de réfugiés sont rentrés en Afghanistan depuis 2002, principalement depuis le Pakistan et l'Iran ; ils représentent maintenant 20 pour cent de la population. Le HCR est préoccupé par le fait qu'un trop grand nombre de ces anciens réfugiés sont toujours sans emploi et sans logement et qu'ils ne peuvent subvenir à d'autres besoins fondamentaux.

L'actrice a rendu visite à plusieurs familles qu'elle avait rencontrées en 2008 et qui vivent toujours dans un entrepôt délabré à Kaboul. Elle a été bouleversée de voir ces familles luttant pour leur survie dans un bâtiment froid et humide. Chaque jour, les enfants lavent des vitres de voitures afin de subvenir aux besoins de la famille, au lieu d'aller à l'école. Les personnes âgées et malades ont fait part à Angelina Jolie de leur désespoir d'être un fardeau pour les jeunes générations.

Angelina Jolie a également rencontré des réfugiés rapatriés vivant à Alice Ghan et Barikab au nord de Kaboul, après avoir été bénéficiaires d'un programme d'allocation des terres. Ces rapatriés ont exprimé leur gratitude d'avoir un logement, mais ils déplorent le manque de moyens d'existence. L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR s'est également rendue dans le village de Qala Gadu, où est actuellement construite une école primaire qu'elle a financée et qui sera destinée aux jeunes filles.

Angelina Jolie oeuvre pour la réintégration des rapatriés afghans

Angelina Jolie en mission à BagdadPlay video

Angelina Jolie en mission à Bagdad

Durant sa récente mission au Moyen-Orient, l'Emissaire du HCR Angelina Jolie a rencontré des déplacés et des rapatriés iraquiens à Bagdad.
Jordanie : Angelina Jolie à la frontière syriennePlay video

Jordanie : Angelina Jolie à la frontière syrienne

L'Emissaire spéciale du HCR Angelina Jolie et le chef de l'agence pour les réfugiés António Guterres rencontrent des réfugiés syriens en Jordanie et écoutent leurs témoignages déchirants.
Angelina Jolie en EquateurPlay video

Angelina Jolie en Equateur

Angelina Jolie rencontre des réfugiés colombiens en Equateur durant sa première visite dans ce pays en tant qu'Envoyée spéciale du Haut Commissaire pour les réfugiés António Guterres.