Projet d'animations 2006, au niveau national : Bénin, Burkina Faso, Niger, Togo

Journée mondiale du réfugié, 20 juin 2006

  • Pour sensibiliser la population sur les réfugiés, l'UNHCR, en association avec Caritas et Amnesty International, organisera des activités culturelles et sportives, une projection de films, une exposition de photos et une vente artisanale, d'objets créés par les réfugiés. (Bénin)

  • Pour informer la population, l'UNHCR publiera un livre, écrit par des réfugiés ; de plus, des responsables religieux, durant lequel ils parleront de la situation des réfugiés. Des étudiants béninois et réfugiés se rencontreront pour échanger leurs expériences. (Bénin)

  • Pour une meilleure compréhension de la question des réfugiés, un « micro-trottoir » et une émission spéciale seront diffusés sur Canal ONU, en collaboration avec la TNB (Télévision Nationale du Burkina Faso) et le CINU (Centre d'information des Nations Unies). Une conférence sera également organisée le 19 juin. (Burkina Faso)

  • Une cérémonie officielle, en collaboration avec la TNB, se tiendra au Ministère des affaires étrangères, le 20 juin. (Burkina Faso)

  • Pour informer la population locale, un film, suivi d'un débat, sera diffusé, en association avec la Croix Rouge. Un guide sur les réfugiés sera également distribué à la population. (Niger)

  • Une course à pied sera organisée entre les réfugiés et les employés du CNE-CADEV et de la Croix Rouge. (Niger)

  • Pour informer la population sur les réfugiés, des émissions de radio et de télévision seront diffusées sur les activités des réfugiés et les missions de l'UNHCR. (Togo)

  • Avec le « Comité National Olympique Togolais », des activités sportives et culturelles seront organisées pour permettre la rencontre entre la population locale et les réfugiés. (Togo)

  • Dans les communautés chrétienne et musulmane, des prières seront organisées. (Togo)

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Des milliers de Nigérians fuient pour échapper à la violence dans leur pays

Dans certaines régions au nord-est du Nigéria, la situation de sécurité est instable depuis mai 2103, quand les autorités ont décrété l'état d'urgence dans les Etats de Borno, Yobé et Adamaoua. Beaucoup ont rejoint la région de Diffa au Niger voisin ou alors le Cameroun. Cette année, un regain de violence a contraint des milliers de personnes à fuir vers ces deux pays. La photographe du HCR Hélène Caux s'est rendue à Bosso, une ville de la région de Diffa au Niger, peu avant le tout dernier afflux. Elle y a rencontré des réfugiés qui avaient rejoint le Niger lors de précédentes vagues de violence. Ils lui ont décrit les violences dont ils ont été témoins, la perte de leurs proches et leurs efforts pour mener une vie aussi normale que possible à Diffa, avec notamment la scolarisation des enfants. Les réfugiés nigérians sont reconnaissants envers les communautés qui les accueillent au Niger.

Des milliers de Nigérians fuient pour échapper à la violence dans leur pays

L'objet le plus important - Réfugiés maliens au Burkina Faso

« L'objet le plus important » présente - par des témoignages et des photos - l'une des décisions les plus difficiles à prendre par les personnes qui doivent fuir leur maison. Avec le soutien du HCR, le photographe américain Brian Sokol avait commencé ce projet au Soudan du Sud, en prenant des photos de réfugiés soudanais et l'objet le plus cher à leurs yeux qu'ils avaient apporté. Il leur a également demandé d'expliquer pourquoi. Brian Sokol a continué ce projet avec des réfugiés syriens en Iraq. Cette galerie de photos concerne des Maliens se trouvant dans des camps de réfugiés au Burkina Faso voisin. Alors que les photos montrent ce qui leur est le plus précieux, ce sont leurs témoignages qui en disent le plus.

Pour les Soudanais, les objets les plus importants étaient des objets de première nécessité qui leur ont permis de survivre durant le voyage long et difficile : une marmite, une hache, une jarre ou un sac. Pour les Syriens, les objets étaient davantage sentimentaux : une bague, une photographie déchirée, une clé pour ouvrir une porte qui n'existe plus. Les objets décrits par les Maliens dans cette galerie de photos ont trait à leur identité culturelle. Ils ont emporté des objets qui renforcent leur sentiment d'appartenance à leur communauté, et ce malgré l'exil

L'objet le plus important - Réfugiés maliens au Burkina Faso

Transfert depuis la région frontalière du Burkina Faso

Le processus de réinstallation des réfugiés d'un site vers un autre, plus sûr, est toujours confronté à des difficultés. Au Burkina Faso, le HCR travaille avec des organisations partenaires et le gouvernement pour transférer des milliers de familles de réfugiés maliens plus à l'intérieur du pays depuis des sites localisés en région frontalière, comme Damba, vers un site plus sûr à 100 kilomètres vers le sud. Les employés humanitaires travaillent sous une chaleur torride et dans des conditions difficiles. Ils démontent les abris et aident les personnes à charger leurs possessions dans des camions pour le voyage. Le nouveau site de Mentao est également plus facile d'accès pour l'aide d'urgence, y compris les abris, les vivres, les soins de santé et l'éducation. Ces images prises par le photographe Brian Sokol suivent le voyage d'Agade Ag Mohammed, un nomade âgé de 71 ans, et de sa famille depuis Damba vers Mentao en mars. Ils ont fui leurs maisons dans la province de Gao l'année dernière pour échapper à la violence au Mali, y compris un massacre ayant causé la mort de deux de ses fils, un frère et cinq neveux. A la mi-avril 2013, on comptait plus de 173 000 réfugiés maliens dans les pays voisins. Au Mali, environ 260 000 personnes sont déplacées internes.

Transfert depuis la région frontalière du Burkina Faso

Guichet unique NiameyPlay video

Guichet unique Niamey

Le Guichet Unique de Niamey est un lieu d'accueil, d'information et d'orientation où tous les réfugiés urbains peuvent accéder à des services pour défendre leurs droits et améliorer leurs moyens de subsistance.
Niger: Renforcement des capacités des moyens de subsistance des réfugiés dans les campsPlay video

Niger: Renforcement des capacités des moyens de subsistance des réfugiés dans les camps

Pour permettre aux réfugiés d'améliorer leur autonomie et leurs conditions de vie, l'UNHCR Niger appuie les activités génératrices de revenu en faveur des personnes vulnérables.
Niger : fuir le NigériaPlay video

Niger : fuir le Nigéria

Les personnes qui fuient les combats entre l'armée nigériane et les rebelles Boko Haram sont accueillis chaleureusement au Niger.