Gambie : afflux de réfugiés en provenance de la Casamance, au Sénégal

Communiqués de presse, 23 mai 2001

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), a indiqué que plus de 2 200 personnes fuyant de nouveaux combats dans la province voisine de La Casamance, au Sénégal, ont cherché refuge en Gambie. ces derniers jours.

Le premier groupe de réfugiés serait arrivé dans le sud de la Gambie le 18 mai. Des employés du HCR et du Département de l'immigration de la Gambie se sont rendus le jour même à la frontière, à quelque 200 km au sud-est de la capitale, Banjul, pour évaluer la situation.

Cet afflux de réfugiés serait lié à une intensification des affrontements en Casamance entre les forces gouvernementales et les rebelles séparatistes du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).

La majorité de ceux qui ont fui les combats sont des femmes et des enfants. Bien qu'épuisés, les réfugiés semblaient en bonne santé, ont indiqué les employés du HCR présents sur place.

Les réfugiés ont expliqué qu'ils avaient dû prendre la fuite suite à une opération de recherche lancée par les troupes gouvernementales à l'encontre des rebelles. Selon eux, cette opération devrait durer plusieurs jours encore et risque de provoquer d'autres déplacements de personnes. Les agents frontaliers de la Gambie ont confirmé hier que d'autres réfugiés continuaient d'affluer dans ce petit pays d'Afrique de l'Ouest.

Au cours du week-end dernier, le HCR a commencé à transférer les réfugiés d'un camp de fortune situé à la frontière vers un camp de transit à Kwinella, dans la province de Kiang, à 70 km plus au nord.

Les réfugiés ont reçu des premiers secours du HCR, du PAM et de la Croix-Rouge gambienne.

Le conflit interne en Casamance, province située dans le sud du Sénégal, couve depuis 1982. Il éclate parfois en une véritable guerre. C'est l'un des conflits civils « oubliés » de l'Afrique. Plusieurs accords de paix entre le gouvernement sénégalais et les rebelles séparatistes ont été violés dans le passé, certains éléments rebelles réclamant leur indépendance vis à vis de Dakar.

Le HCR vient en aide à 12 400 réfugiés en Gambie, dont 1 675 en provenance du Sénégal, arrivés avant ce dernier regain de violence. La majorité des personnes réfugiées en Gambie viennent de la Sierra Leone.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •