Uruguay : Le HCR se félicite d'une nouvelle loi pour les réfugiés

Points de presse, 12 décembre 2006

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Jennifer Pagonis à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 12 décembre 2006 au Palais des Nations à Genève.

Nous nous félicitons de l'adoption d'une loi sur les réfugiés par le Congrès uruguayen la semaine dernière. La loi constitue un solide cadre de référence pour les réfugiés et le plein exercice de leurs droits. Elle garantit le processus de demande d'asile dans un délai raisonnable, l'accès facilité à des papiers d'identité, à l'éducation, à la santé et à l'emploi. Elle a également prévu des dispositions particulières pour les femmes réfugiées et les enfants non-accompagnés. Le gouvernement actuel de l'Uruguay est composé d'un certain nombre d'anciens réfugiés, et il a également démontré son intérêt pour les problèmes des droits de l'homme et des réfugiés. L'adoption de la loi par le Congrès est le résultat d'efforts concertés des législateurs, de la société civile et de l'UNHCR. L'Uruguay a ratifié la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés en 1970 et accueille actuellement des réfugiés originaires de quelque 20 pays d'Amérique Latine, d'Asie, d'Afrique et de pays d'Europe de l'est.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •