Kazakhstan : Le HCR est préoccupé par le sort d'un demandeur d'asile chinois ouïghour

Points de presse, 17 novembre 2006

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Ron Redmond à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 17 novembre 2006 au Palais des Nations à Genève.

L'UNHCR est extrêmement préoccupé par le sort d'un demandeur d'asile chinois ouïghour, qui a disparu au Kazakhstan à Almaty, le 23 octobre, et qui n'a pas été revu depuis. Le demandeur d'asile a été mis en détention en juin par les autorités kazakhes à Almaty pour actes criminels. Après sa mise en détention, l'épouse du requérant a déposé auprès de l'UNHCR en faveur de son époux une demande d'asile et de protection contre l'expulsion, clamant son innocence.

L'UNHCR a approché le Ministère des affaires étrangères le 28 juin cherchant à avoir accès au demandeur d'asile afin de mener un entretien pour déterminer le statut de réfugié. Le Ministère des affaires étrangères a assuré l'UNHCR que l'accès serait accordé une fois que l'enquête criminelle serait achevée. L'investigation a duré quatre mois, mais le 23 octobre, le tribunal du district à Almaty a relaxé le demandeur d'asile de toutes les charges d'accusation. Il a ensuite été libéré à titre conditionnel. Depuis lors, la famille ne l'a pas revu et n'a plus entendu parler de lui.

L'UNHCR a immédiatement demandé au Gouvernement d'enquêter sur les circonstances de sa disparition et a été assuré par le Ministère des affaires étrangères que le Gouvernement mènerait à une enquête approfondie. Néanmoins, l'UNHCR craint que le demandeur d'asile pourrait avoir été expulsé de force. Nous appelons dès lors le Gouvernement de la République du Kazakhstan de mener rapidement l'enquête relative à cette disparition. L'UNHCR souhaite rappeler au Gouvernement du Kazakhstan ses obligations en vertu de la Convention de Genève de 1951, en particulier le principe important de non refoulement, L'UNHCR assure le gouvernement du Kazakhstan de son assistance continue et se tient prêt à aider pour ce cas.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Le HCR fournit des tentes pour les survivants du séisme en Chine

L'agence pour les réfugiés a fourni à la Chine 11 000 tentes, dont le besoin se fait désespérement ressentir, pour aider à l'hébergement d'urgence, suite au tremblement de terre destructeur qui a frappé la province du Sichuan le 12 mai 2008 et laissé cinq millions de sans-abri.

Les tentes, fabriquées en Chine pour le HCR, ont été transportées vers la zone du séisme. Un premier lot de 2 000 tentes a été acheminé par voie aérienne vers Chengdu le 25 mai et le solde de 9 000 pièces est arrivé peu après. Ces tentes permettent d'abriter 55 000 personnes. Elles ont été distribuées dans les villes d'Aba, de Deyang et de Guangyuan, qui sont proches de l'épicentre du tremblement de terre.

Le HCR fournit des tentes pour les survivants du séisme en Chine