Dernier convoi de rapatriement depuis la région de Kissidougou en Guinée vers le Libéria

Points de presse, 5 septembre 2006

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Ron Redmond à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 5 septembre 2006 au Palais des Nations à Genève.

Le dernier convoi du programme de rapatriement volontaire de l'UNHCR destiné aux réfugiés libériens vivant dans la région de Kissidougou en Guinée s'est achevé la semaine dernière, permettant la fermeture de notre bureau après 18 ans de service.

Le dernier convoi depuis les camps de Kountaya et Télikoro vendredi dernier a été organisé par l'UNHCR et les autorités locales des districts de Kissidougou et Guéckédou. Ce convoi a acheminé 119 familles libériennes (soit 297 personnes).

Ce 61ème convoi met fin à l'opération de rapatriement volontaire de l'UNHCR des réfugiés libériens se trouvant dans la région guinéenne de Kissidougou, qui avait été lancé le 10 mai 2005. Depuis le début de l'opération de rapatriement volontaire au Libéria en novembre 2004, plus de 38 000 réfugiés libériens ont été rapatriés à l'aide de l'assistance de l'UNHCR. Ce total inclut quelque 16 000 réfugiés libériens qui vivaient dans les camps de la région de Kissidougou. La plupart sont rentrés dans les comtés libériens de Lofa, Bong, Montserrado et Nimba.

Des difficultés sont survenues lors des départs depuis Kissidougou, incluant la météo et des questions de logistique.

La fermeture du bureau de l'UNHCR à Kissidougou aura lieu à la fin de ce mois-ci. Elle représente pour l'UNHCR l'atteinte de ses objectifs en Guinée après 18 ans de présence aux côtés des réfugiés libériens dans la région.

Hier, l'UNHCR a commencé à transférer les 3 000 réfugiés libériens restés dans le camp de Kountaya à Kissidougou. Ces réfugiés ne peuvent ou ne veulent rentrer chez eux. Ceux qui sont originaires des comtés de Lofa et de Nimba au Libéria seront transférés respectivement dans les camps de Kouankan et Lainé. Le transfert devrait s'achever pour le 15 septembre.

Plus de 33 000 réfugiés libériens demeurent en Guinée. La plupart d'entre eux vivent dans des camps situés à la frontière entre la Guinée et le Libéria.

En tout, il reste 142 720 réfugiés libériens dans la région, vivant en dehors de leur pays d'origine, en Guinée, Côte d'Ivoire, Sierra Leone et au Ghana.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Des réfugiés transférés dans un nouveau camp au Libéria

Le HCR a commencé à transférer des réfugiés ivoiriens vers un nouveau camp dans la ville de Bahn, au nord-est du Libéria. Ces prochaines semaines, le HCR espère transférer jusqu'à 15 000 réfugiés dans ce site, construit sur un terrain gagné sur la jungle. Ils font partie des quelque 40 000 civils qui ont fui la Côte d'Ivoire pour échapper aux tensions politiques croissantes dans leur pays depuis l'élection présidentielle de fin novembre.

Le nombre final de réfugiés qui seront emmenés à Bahn dépendra du nombre de personnes souhaitant être réinstallées depuis des villages proches de la frontière entre la Côte d'Ivoire et le Libéria. Initialement, la plupart des réfugiés ont été accueillis par les communautés hôtes et ils ont vécu au côté des habitants. Le mauvais état des routes a compliqué l'acheminement des biens de secours par les institutions humanitaires. Les stocks de vivres, de médicaments et d'eau ont baissé, rendant les conditions de vie difficiles aussi bien pour la population locale que pour les réfugiés.

Au camp de Bahn, les réfugiés auront accès aux services de base comme les soins de santé, l'eau potable et l'enseignement primaire.

Des réfugiés transférés dans un nouveau camp au Libéria

Libéria : Aide d'un pays voisinPlay video

Libéria : Aide d'un pays voisin

Alphonse Gongleba a fui vers le Libéria avec sa famille il y a quelques mois. Il apprécie l'aide qu'il reçoit dans ce pays, voisin de sa Côte d'Ivoire natale.
Libéria : Un nouveau camp pour les réfugiés de Côte d'IvoirePlay video

Libéria : Un nouveau camp pour les réfugiés de Côte d'Ivoire

Le HCR aménage un camp dans le nord-est du Libéria pour héberger des milliers de réfugiés ivoiriens. La communauté locale participe aux travaux.
Libéria : Le camp de Bahn ouvrePlay video

Libéria : Le camp de Bahn ouvre

Le HCR a ouvert un nouveau camp dont la capacité d'accueil est de plus de 15 000 réfugiés ivoiriens à Bahn dans l'est du Libéria. Un premier groupe de réfugiés arrive.