Le HCR regrette l'adoption de nouveaux amendements à la loi sur l'immigration au Danemark

Points de presse, 5 mai 2006

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Ron Redmond à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 5 mai 2006 au Palais des Nations à Genève.

L'UNHCR regrette l'adoption mardi de nouveaux amendements à la loi sur l'immigration au Danemark, qui ne sont pas complètement en accord avec la Convention des Nations Unies relative au statut des réfugiés. Nous avions précédemment soumis nos commentaires sur le projet de loi.

Selon la Convention pour les réfugiés, il existe des restrictions précises quant à l'expulsion des réfugiés, étant données les graves conséquences auxquelles ils pourraient être confrontés. Nous sommes particulièrement inquiets que la nouvelle loi danoise autorise les expulsions pour des délits moins graves bien que sérieux tels que l'évasion fiscale ou le vandalisme.

En conséquence, nous sommes inquiets que selon la nouvelle loi danoise, la décision d'expulsion d'un réfugié entraîne le fait qu'il ou elle perde son statut de réfugié, mettant cette personne dans une situation juridique incertaine.

L'année dernière, le Danemark a accueilli 2 260 demandes d'asile, principalement de Serbie-et-Monténégro (y compris le Kosovo), l'Iraq, l'Afghanistan, l'Iran et la Fédération de Russie (y compris les Tchétchènes). Au cours des cinq dernières années, 28 670 demandes d'asile ont été déposées.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •