Le Conseil des dirigeants d'entreprise en mission en Afrique de l'Est et dans la région des Grands Lacs

Points de presse, 10 mars 2006

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Jennifer Pagonis à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 10 mars 2006 au Palais des Nations à Genève.

La Haut Commissaire adjointe Wendy Chamberlin se rendra la semaine prochaine en Afrique de l'Est et dans la région des Grands Lacs avec une délégation de cadres de haut niveau appartenant aux cinq entreprises parmi les plus importantes au monde.

Ces cadres de haut niveau de Manpower, Nike, Merck, Microsoft et PricewaterhouseCoopers vont participer à cette mission de cinq jours avec Wendy Chamberlin et visiter des camps de réfugiés et des projets de l'UNHCR au Kenya, en Tanzanie et au Burundi.

Ces cinq entreprises font partie du Conseil des dirigeants d'entreprise qui travaille avec l'UNHCR. Il a été créé en 2005 à Davos pour développer des partenariats innovants entre les secteurs public et privé. Son but est de conseiller l'UNHCR sur les meilleures stratégies à adopter pour capitaliser sur les projets communs existants et développer des partenariats innovants entre secteurs public et privé. Le conseil a aussi pour objectif de sensibiliser le monde des affaires sur les questions de réfugiés.

Grâce à cette mission de la semaine prochaine, ces cadres de haut niveau appartenant aux cinq entreprises pourront mieux connaître le travail de l'UNHCR en Afrique de l'Est et dans la région des Grands Lacs, ainsi que se rendre compte de l'impact de la participation des entreprises sur la vie quotidienne des réfugiés. Les participants à cette mission visiteront des camps de réfugiés au Kenya et en Tanzanie et suivront aussi un convoi acheminant des rapatriés depuis la Tanzanie vers le Burundi, leur pays d'origine.

Il y a plus de 240 000 réfugiés au Kenya, dont une majorité de Somaliens et de Soudanais. La Tanzanie accueille plus de 400 000 réfugiés originaires de République démocratique du Congo et du Burundi. Au Burundi, l'UNHCR dirige des projets de réintégration pour plus de 300 000 personnes qui sont revenues d'exil la plupart d'entre eux depuis la Tanzanie depuis 2002.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •