Le Haut Commissaire termine sa mission dans la région des Grands Lacs et se réjouit de la contribution de la Commission européenne

Points de presse, 3 mars 2006

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Ron Redmond à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 3 mars 2006 au Palais des Nations à Genève.

Le Haut Commissaire António Guterres termine sa mission d'une semaine dans la région des Grands Lacs aujourd'hui en Tanzanie après des entretiens avec des représentants du gouvernement.

Pendant une visite sur le terrain dans la région de Kibondo dans le nord-ouest de la Tanzanie hier (jeudi), Monsieur Guterres a vu par lui-même les conditions de vie des nouveaux arrivants depuis le Burundi dans les centres de transit surchargés. Ces dernières semaines, un nombre croissant de Burundais ont traversé la frontière pour chercher refuge en Tanzanie, ils parlent d'un manque de nourriture et d'une insécurité grandissante, comme motifs de leur fuite. Au début de cette semaine, le Haut Commissaire était au Rwanda et au Burundi, dans le cadre de sa mission conjointe dans la région des Grands Lacs avec les directeurs du Programme alimentaire mondial et de l'UNICEF.

António Guterres s'adressera aux journalistes au Palais des Nations, salle III, lundi 6 mars à 16h au sujet de cette mission dans cette région, qui a besoin de plus d'attention de la part de la communauté internationale. De ce fait, ECHO (Service d'Aide Humanitaire de la Commission européenne) a annoncé une contribution plus que bienvenue d'un montant de 1,5 million d'euros à l'UNHCR pour notre travail avec les réfugiés au Burundi. Quelque 30 000 réfugiés congolais et 20 000 demandeurs d'asile rwandais sont actuellement au Burundi.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Des réfugiés tanzaniens rentrent à Zanzibar

Le HCR a organisé le rapatriement volontaire de 38 réfugiés tanzaniens originaires de Zanzibar qui résidaient depuis plus de dix ans à Mogadiscio, la capitale de la Somalie. Le groupe, qui comprenait 12 familles, a été transporté à bord de deux vols spécialement affrétés par le HCR depuis Mogadiscio vers Zanzibar le 6 juillet 2012. De là, sept familles ont été raccompagnées jusqu'à leurs villages sur l'île de Pemba, tandis que cinq familles décidaient de rester et de reconstruire leur vie sur l'île principale de Zanzibar, Unguja. Les chefs de familles étaient de jeunes hommes quand ils avaient quitté Zanzibar en janvier 2001, après avoir fui les émeutes et la violence suite aux élections d'octobre 2000. Ils faisaient partie des 2 000 réfugiés qui ont fui l'île tanzanienne de Pemba. Le reste de la communauté de réfugiés tanzaniens à Mogadiscio, environ 70 personnes, décide d'attendre et de voir comment la situation se déroule pour les personnes de retour à Zanzibar, avant de prendre la décision de rentrer.

Des réfugiés tanzaniens rentrent à Zanzibar

Somalie : Retour à ZanzibarPlay video

Somalie : Retour à Zanzibar

Un groupe de familles rentre à Zanzibar en Tanzanie après avoir vécu en exil pendant plus de 10 ans à Mogadiscio en Somalie.
Tanzanie : Vers la citoyennetéPlay video

Tanzanie : Vers la citoyenneté

En 2007, le HCR et le gouvernement tanzanien lui ont donné le choix : retourner chez lui ou devenir citoyen tanzanien. Pour Michael Sheltieri Namoya, la décision a vite été prise.
Tanzanie : Les Bantous rentrent chez euxPlay video

Tanzanie : Les Bantous rentrent chez eux

Depuis plus de quatre siècles, des milliers de Bantous vivent en Somalie. Désormais ils rentrent en Tanzanie, la terre de leurs ancêtres.