Le HCR est déçu par la nouvelle loi slovène sur l'asile

Points de presse, 10 février 2006

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Ron Redmond à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 10 février 2006 au Palais des Nations à Genève.

Nous sommes déçus par le vote du parlement slovène de lundi qui s'est prononcé sur l'ajout d'amendements dans le cadre de la loi sur l'asile. A l'annonce de ces amendements, l'UNHCR a prévenu du réel danger de permettre la reconduite de personnes ayant besoin de protection internationale vers des pays où leur vie ou leur liberté seraient menacées, ce qui est contraire à la loi internationale.

La Slovénie est le dernier pays à abaisser les standards de sa loi sur l'asile en-deça des standards minimum de la directive européenne de qualification. Quand cette directive est parue, l'UNHCR avait alerté sur le danger que les pays de l'Union européenne pourraient l'interpréter en tant que présentation des standards maximum, alors qu'en fait, elle recense seulement les normes minimales que chaque pays membre peut dépasser. Nous demandons aux 25 membres de l'Union européenne de mettre en place des standards plus élevés de façon à ce qu'ils soient ensuite transposés dans les législations nationales.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •