Togo : L'afflux des réfugiés reste constant

Points de presse, 10 juin 2005

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Jennifer Pagonis à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 10 juin 2005 au Palais des Nations à Genève.

Il y a eu peu de changement dans le rythme de l'afflux de réfugiés, venant du Togo depuis la semaine dernière, avec le nombre total au Ghana et au Bénin voisins baissant lentement de 36 809 à 35 743 vendredi dernier. Toutes les nouvelles arrivées de réfugiés ont eu lieu au Bénin à la frontière est du Togo avec 100 réfugiés enregistrés quotidiennement au principal point de passage de frontière à Hilakondji, et des chiffres similaires enregistrés dans la capitale Cotonou. La plupart des nouveaux arrivants sont de jeunes hommes, beaucoup disent qu'ils ont fui par crainte d'intimidation, de disparition et d'être la cible des forces de sécurité. Ils sont maintenant 21 641 réfugiés au Bénin, avec à peu près 8 000 personnes hébergées dans deux camps sur les sites de Come et Agamé/Lokossa. Les autres demeurent dans leur famille ou chez leurs amis.

L'UNHCR est entrain d'acheminer par camion de l'aide non alimentaire pour 2 500 personnes depuis ses entrepôts régionaux d'urgence à Accra au Ghana. Nous avons également fourni 2 000 moustiquaires pour des personnes déplacées à l'intérieur du Togo dans le cadre d'une aide collective inter-agence des Nations Unies. L'UNHCR prévoit d'ouvrir un bureau de terrain à Lomé rapidement et une nouvelle aide non alimentaire sera envoyée depuis Accra dans le cadre de l'opération d'assistance inter-agence. L'UNHCR salut la création cette semaine par le gouvernement togolais d'une Haute Commission pour les réfugiés et l'aide humanitaire.

Au Ghana, il n'y a pas eu de nouvelles arrivées ou départs au cours des deux dernières semaines et le nombre de réfugiés enregistrés demeure constant : 15 168. Pratiquement tous les réfugiés demeurent dans des familles d'accueil, dispersés dans environ 200 endroits différents au sein d'une vaste zone géographique du nord au sud de la région Volta, aussi bien en zone rurale qu'en zone urbaine. Les distances et la dispersion des lieux consituent un défi majeur pour l'UNHCR et ses partenaires dans l'acheminement des aides et l'assistance pour soutenir les réfugiés, les familles et les communautés d'accueil.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Voir aussi