Les réfugiés continuent à fuir le Togo

Points de presse, 20 mai 2005

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Ron Redmond à qui toute citation peut être attribuée lors de la conférence de presse du 20 mai 2005 au Palais des Nations à Genève.

Le flux de réfugiés depuis le Togo vers les pays voisins, le Bénin et le Ghana, est constant ces derniers jours, avec un total combiné de réfugiés dans les deux pays de près de 32 000 comparés au 26 084 la semaine dernière. Au Ghana, aucune nouvelle arrivée n'a été rapportée cette semaine. Toutefois, le nombre de réfugiés a augmenté pour atteindre 14 964 comparés au 10 866 de la semaine passée après que les chiffres aient été consolidés cette semaine et cela, pour prendre en compte l'enregistrement des arrivées précédentes dans les zones éloignées à travers des points de frontière informels localisés par les équipes de contrôle mobiles.

Les équipes mobiles conjointes UNHCR, gouvernement et personnels des ONG, continuent de contrôler les frontières, parfois rencontrant des petits groupes de réfugiés arrivés précédemment. Jeudi, un groupe de 237 réfugiés a été localisé et enregistré par l'équipe mobile à Lipke-Todorme dans le district de Hohoe. Presque tous les réfugiés au Ghana demeurent avec les familles d'accueil, mais de façon exponentielle, leurs aides diminuent pour atteindre des niveaux bas. Nous ciblons notre assistance en alimentation et autres denrées pour assurer le maintien de l'hospitalité dans les familles d'accueil.

Au Bénin, il y a maintenant 17 000 réfugiés et les nouvelles arrivées au point de passage principal frontalier de Hilakondji se poursuivent avec plus de 100 arrivées par jour. Les réfugiés continuent d'arriver directement dans la capitale Cotonou avec 847 personnes enregistrées au cours de ces deux derniers jours.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Voir aussi