Le HCR va intensifier ses opérations au Myanmar

Articles d'actualité, 12 mars 2009

© HCR/K.McKinsey
Une embarcation du HCR dans l'Etat du Nord-Rakhine, au Myanmar. A la fin de sa mission au Myanmar jeudi, le Haut Commissaire António Guterres a indiqué que son agence intensifierait ses opérations dans le pays.

BANGKOK, 12 mars (HCR) Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres, a mené une mission au Myanmar du 7 au 12 mars. Au cours de sa visite, il s'est rendu dans la capitale Nay Pyi Taw ainsi qu'à Sittwe et Myeik, où il a pu se rendre compte par lui-même des opérations menées par le HCR dans l'Etat du Nord-Rakhine et dans le sud-est du pays.

A Nay Pyi Taw, António Guterres a rencontré les Ministres de l'intérieur et de l'immigration, des affaires étrangères ainsi que de l'avancement des zones frontalières et des races nationales et des questions de développement.

Les deux parties ont convenu de l'importance d'une présence continue du HCR dans l'Etat du Nord-Rakhine et dans le sud-est du pays. L'extension du programme du HCR pour la population de l'Etat du Nord-Rakhine a été approuvée, apportant ainsi une issue positive aux discussions menées avec le Gouvernement à ce propos. De nombreux secteurs spécifiques ont été identifiés par le Ministre de l'intérieur et le Haut Commissaire, des secteurs pour lesquels il a été ressenti que l'intensification des activités menées directement par le HCR, ou conjointement avec l'Equipe pays des Nations Unies et d'autres partenaires, complèterait le rôle de protection du HCR pour les questions de retour librement consenti et de réintégration. Parmi les domaines considérés comme particulièrement importants se trouvent la santé, l'éducation, l'eau et l'assainissement, l'agriculture et les infrastructures. Le Haut Commissaire a été informé que le gouvernement avait désigné le Ministre adjoint de l'intérieur pour coordonner un programme de développement dans l'Etat du Nord-Rakhine. Lors de discussions franches et ouvertes, tous les domaines relevant de la compétence du HCR ont par ailleurs été abordés depuis la prévention du déplacement au retour librement consenti, à l'enregistrement et au statut juridique ainsi qu'aux améliorations des conditions économiques et sociales.

Sur la base de ses observations et des discussions qui ont eu lieu, le Haut Commissaire a conclu que le niveau actuel des activités du HCR dans l'Etat du Nord-Rakhine ne correspondait pas aux besoins réels et la décision a été prise d'intensifier le programme avec effet immédiat. Il a aussi été convenu que le HCR et le gouvernement examineraient la portée d'un renforcement des activités du HCR dans le sud-est du pays et l'agence a été invitée à soumettre dans ce sens une proposition concrète au Ministre de l'avancement des zones frontalières et des races nationales et des questions de développement.

Cette visite a également permis des rencontres avec le Coordonnateur résident et l'Equipe pays des Nations Unies à Yangon. Le Haut Commissaire a encouragé l'Equipe pays à développer une initiative conjointe dans l'Etat du Nord-Rakhine, comprenant les cinq volets prioritaires mentionnés plus haut. Il a aussi rencontré le Groupe clé tripartite qui coordonne l'assistance fournie dans la zone du delta après la tragédie du cyclone Nargis. Le HCR a contribué à l'hébergement d'urgence lors de l'opération humanitaire et l'organisation concentre actuellement ses activités sur la protection des personnes les plus vulnérables.

En conclusion de sa visite, António Guterres a exprimé sa satisfaction au sujet de l'hospitalité témoignée à son égard par le gouvernement et pour les dispositions qui ont été prises pour faciliter sa mission, y compris ses visites sur le terrain dans l'Etat du Nord-Rakhine et dans le sud-est du pays qui lui ont permis de se rendre compte par lui-même des conditions réelles sur le terrain.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Le Haut Commissaire

M. António Guterres a rejoint, le 15 juin 2005, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, dont il est le 10ème Haut Commissaire.

Myanmar : Les besoins persistent dans des zones reculées

Avec huit vols cargo et un convoi terrestre depuis la Thaïlande, l'UNHCR a déjà acheminé vers le Myanmar, en date du 6 juini, 430 tonnes de matériel d'abri et d'articles de première nécessité pour aider environ 130 000 victimes du cyclone Nargis. L'aide inclut des bâches et des rouleaux de plastique, des moustiquaires, des couvertures et des ustensiles de cuisine. Elle est rapidement distribuée une fois sur place.

Aux alentours de Yangon - une région qui a également été touchée par le cyclone - et dans le delta d'Irrawaddy, des familles ont construit des abris de fortune avec des toits de feuilles de palmier. Ils ont cependant désespérément besoin de bâches en plastique pour se protéger des pluies de mousson.

Myanmar : Les besoins persistent dans des zones reculées

L'aide d'urgence de l'UNHCR parvient aux victimes du cyclone au Myanmar

Avec huit vols cargo et un convoi terrestre depuis la Thaïlande, l'UNHCR a déjà acheminé vers le Myanmar, en date du 6 juin, 430 tonnes de matériel d'abri et d'articles de première nécessité pour aider environ 130 000 victimes du cyclone Nargis. L'aide inclut des bâches et des rouleaux de plastique, des moustiquaires, des couvertures et des ustensiles de cuisine. Elle est rapidement distribuée une fois sur place.

Aux alentours de Yangon - une région qui a également été touchée par le cyclone - et dans le delta d'Irrawaddy, des familles ont construit des abris de fortune avec des toits de feuilles de palmier. Ils ont cependant désespérément besoin de bâches en plastique pour se protéger des pluies de mousson.

Légendes.

L'aide d'urgence de l'UNHCR parvient aux victimes du cyclone au Myanmar

Cyclone dévastateur au Myanmar

Les 2 et 3 mai 2008, le cyclone Nargis a dévasté le Myanmar, causant la mort de milliers de personnes et en laissant plus d'un million d'autres sans abri. En réponse immédiate à la catastrophe, le bureau de l'UNHCR à Yangon a acheté et distribué l'équivalent de 50 000 dollars de bâche en plastique et de nourriture en conserve aux rescapés.

Depuis, avec un premier convoi d'aide humanitaire par camion, l'UNHCR a fait parvenir 22 tonnes de tentes et de bâche en plastique en provenance des stocks de l'agence dans le nord-ouest de la Thaïlande. Par ailleurs, plus de 100 tonnes de toile goudronnée, de couvertures, d'ustensiles de cuisine et de moustiquaires sont acheminées par avion depuis l'entrepôt régional de l'UNHCR à Dubaï.

L'UNHCR n'intervient pas habituellement en cas de catastrophe naturelle, mais l'agence a agi en raison de l'ampleur de la dévastation, du besoin urgent des victimes et de la proximité de ses entrepôts d'aide d'urgence, qui sont situés non loin du Myanmar.

Cyclone dévastateur au Myanmar

HCR Genève : Crise aigue Play video

HCR Genève : Crise aigue

En conclusion de la session annuelle de l'organe directeur du HCR, le Haut Commissaire António Guterres a souligné le nombre sans précédent de crises aigues auxquelles le HCR doit faire face.
Jordanie : Angelina Jolie à la frontière syriennePlay video

Jordanie : Angelina Jolie à la frontière syrienne

L'Emissaire spéciale du HCR Angelina Jolie et le chef de l'agence pour les réfugiés António Guterres rencontrent des réfugiés syriens en Jordanie et écoutent leurs témoignages déchirants.
Equateur : Visite d'António GuterresPlay video

Equateur : Visite d'António Guterres

Le chef du HCR António Guterres se rend en Equateur avant la Journée mondiale du réfugié et rend hommage à ce pays pour l'accueil qu'il réserve aux réfugiés.