Des millions de personnes célèbrent la Journée mondiale du réfugié sur le thème de la « protection »

Articles d'actualité, 20 juin 2008

© HCR/B.Bannon
Des réfugiés soudanais dansent pour le Haut Commissaire António Guterres à l'Université de Nairobi.

GENEVE, 20 juin (UNHCR) Tandis que des millions de personnes célébraient la Journée mondiale du réfugié à travers la planète vendredi, le Haut Commissaire pour les réfugiés António Guterres a mis en avant la « catastrophe humanitaire » en Somalie et a déclaré qu'il était très préoccupé par l'augmentation du nombre de réfugiés en 2007.

Le Haut Commissaire, qui célébrait la Journée mondiale du réfugié au Kenya, a également indiqué que les caractéristiques des déplacements forcés dans le monde évoluaient et a affirmé que l'UNHCR et la communauté internationale seraient confrontés à d'importants défis pour déterminer qui exactement avait besoin de protection.

Dans le même temps, l'ambassadrice de bonne volonté Angelina Jolie a déclaré que même si le 20 juin avait été décrété Journée mondiale du réfugié, cela passerait inaperçu pour la plupart des gens dans le monde. « Même ceux à qui cette journée est consacrée n'ont pas accès aux journaux pour lire les annonces et n'ont pas de télévision pour voir les messages d'intérêt public faites en leur nom. Beaucoup fuient pour sauver leur vie en ce jour ou sont en train de mourir », a-t-elle dit dans un court message. « Mais que cela passe inaperçu ou pas, c'est aujourd'hui l'un des jours les plus importants de l'année. C'est un jour de respect et de souvenir pour les personnes les plus vulnérables au monde », a-t-elle ajouté.

Avec la « protection » comme thème général cette année, l'UNHCR et ses partenaires, y compris les réfugiés eux-mêmes, ont participé à une grande variété d'activités, notamment des éclairages, des expositions de photographies, des festivals de films, des conférences, des tables rondes, des ventes de nourriture, des défilés de mode, des concerts et des compétitions sportives. Il y a également eu des quiz, des concours de dessins et de dissertations, des plantations d'arbres, des séminaires, des ateliers, des discours, des campagnes de sensibilisation de l'opinion publique et des récitations de poésie, tandis que l'UNHCR recréait la vie des camps de réfugiés dans près de 20 villes à travers le monde avec des tentes familiales transportées gratuitement par son partenaire UPS.

Au cours de la première partie de la journée, le Haut Commissaire a participé à un rassemblement organisé à l'occasion de la Journée mondiale du réfugié sur le terrain de sport de l'Université de Nairobi. Il avait rencontré des réfugiés somaliens dans le nord-est mercredi et des déplacés kényans dans la vallée du Rift jeudi. António Guterres, qui a remercié le Gouvernement et les habitants du Kenya d'accueillir des réfugiés depuis de nombreuses années, a affirmé qu'il était préoccupé par l'augmentation continue du nombre de réfugiés.

« Nous traversons une période de grande inquiétude dans le monde entier. Le nombre de réfugiés a atteint 11,4 millions en 2007 et le nombre de personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays 26 millions. Cela signifie qu'après quelques années au début du siècle pendant lesquelles les chiffres étaient à la baisse ... nous faisons de nouveau face à une augmentation », a-t-il déclaré.

António Guterres a affirmé que des crises comme celle de la Somalie étaient l'une des causes de cette augmentation. « La situation en Somalie nous préoccupe énormément. C'est probablement la catastrophe humanitaire la plus dramatique dans le monde actuel ». On estime à quelque 300 000 le nombre de personnes déplacées le long d'une portion de route de 30 kilomètres entre la capitale Mogadiscio et la ville d'Afgooye. Il y a en outre eu une augmentation de 450 pour cent des prix des produits alimentaires depuis le début de l'année, qui frappe fortement ce groupe de personnes.

Malgré les immenses problèmes que connaît la Somalie, certaines personnes célébraient la Journée mondiale du réfugié à Mogadiscio, où sont accueillis des réfugiés de Zanzibar, ainsi que dans d'autres endroits du pays. Des discours et une pièce de théâtre étaient programmés dans la capitale.

Les célébrations mondiales ont commencé dans la région Asie-Pacifique où l'association « Australia for UNHCR » a organisé son petit déjeuner annuel à l'occasion de la Journée mondiale du réfugié dans un hôtel à Sydney. L'événement rassemblait des hommes politiques, des chefs d'entreprise, des réfugiés et des sympathisants de l'UNHCR. A Canberra, le Ministre de l'immigration et sénateur Chris Evans, a annoncé que le programme humanitaire extraterritorial de l'Australie pour l'année 2008/2009 inclurait des réfugiés en provenance d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie.

© HCR/B.Bannon
Des réfugiés soudanais dansent pour le Haut Commissaire António Guterres à l'Université de Nairobi.

Au Japon, le grand événement organisé à l'occasion de la Journée mondiale du réfugié a été le lancement du troisième festival du film réfugié à Tokyo, programmé sur une semaine. Le documentaire nominé aux Oscars, « War Dance », a été projeté en ouverture. Des festivals de films réfugiés étaient également prévus à Hong Kong, au Mexique, en Pologne et au Venezuela.

Plus à l'ouest, en Thaïlande, des réfugiés urbains originaires de nombreux pays se sont rassemblés au Centre de réfugiés de Bangkok pour célébrer la Journée mondiale du réfugié avec des chansons et des danses. Des Sri-Lankais, des Lao Hmong, des Cambodgiens, des Congolais et des Somaliens ont chanté et dansé. Les Congolais ont présenté une parodie sur les mariages arrangés en Afrique.

Au Tadjikistan, pays d'Asie centrale qui accueille quelque 1 700 réfugiés et demandeurs d'asile principalement afghans, l'UNHCR a installé une tente devant le bâtiment des Nations Unies et distribué des documents de sensibilisation. Dans la petite ville de Vakhdat, l'UNHCR a contribué à l'organisation d'un événement culturel comprenant des chants et des danses nationales ainsi qu'un concours de dessin.

Le vendredi étant un jour férié dans les pays musulmans, beaucoup de pays et d'organisations au Moyen-Orient ont organisé des événements soit avant, soit après la Journée mondiale du réfugié. Malgré l'insécurité régnant en Iraq, l'UNHCR a contribué à l'organisation d'activités locales initiées par les communautés dans le nord, le centre et le sud du pays. Ces activités comprenaient notamment des rassemblements conviviaux, des danses folkloriques, des concours de dessin et des ventes de charité.

Beaucoup de pays d'Afrique célébraient la Journée mondiale du réfugié avec des cérémonies nationales et de nombreux événements dans les camps de réfugiés. A Bujumbura, capitale du Burundi, des réfugiés urbains ont distribué de la nourriture à d'autres réfugiés vulnérables et à des compatriotes dans des hôpitaux locaux.

Dans la République démocratique du Congo (RDC) voisine, le Représentant régional de l'UNHCR, Eusebe Hounsokou, s'est vu accorder le rare honneur de s'exprimer devant le Parlement de la RDC. Il a parlé du rôle et du travail de l'UNHCR en RDC au cours d'une séance sur les affaires humanitaires et sociales et a insisté sur le besoin de paix et de stabilité dans l'est du pays.

Dans l'est de la Tanzanie, le gouvernement devait célébrer cette journée en délivrant 202 certificats de naturalisation à des réfugiés somaliens Bantu dans le site de Chogo. Le gouvernement leur a donné des terres et les a encouragés à demander la naturalisation au titre de leurs liens historiques avec la Tanzanie. Des événements culturels et sportifs étaient également organisés dans des camps et des sites.

Pendant ce temps, en Europe, la ville de Genève en Suisse a renouvelé sa tradition annuelle d'illuminer sa fameuse fontaine, le Jet d'eau, en bleu, couleur des Nations Unies. Une tente familiale légère de l'UNHCR avait été dressée dans le square situé en face du Palais des Nations, le siège européen des Nations Unies.

Monument romain, le Colisée, était également complètement illuminé pour marquer la Journée mondiale du réfugié. Au cours des jours précédents, il était illuminé avec le logo de l'UNHCR et le message : « Protéger les réfugiés est un devoir. Etre protégé est un droit ».

Des tentes de l'UNHCR étaient déployées autour du Colisée et sur la Piazza Duomo, la place centrale de Milan. A Rome également, l'UNHCR et le service italien des garde-côtes devaient rendre honneur aux commandants de bord et aux équipages ayant secouru de nombreux boat people, y compris des réfugiés et des demandeurs d'asile, l'année dernière en Méditerranée.

© HCR/B.Bannon
Des réfugiés soudanais dansent pour le Haut Commissaire António Guterres à l'Université de Nairobi.

En Espagne, l'UNHCR a souligné l'importance de l'éducation en lançant la version espagnole de son jeu interactif sur Internet, « Against All Odds », à la Caixa Forum de Madrid. La version danoise du jeu a également été lancée dans les écoles de ce pays du nord de l'Europe.

En Belgique, des milliers de copies d'un supplément spécial de huit pages sur la Journée mondiale du réfugié ont été distribuées aujourd'hui à Bruxelles. Produite par l'UNHCR et six partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux, la publication a été distribuée gratuitement dans les gares et comme encart dans deux grands quotidiens. Quelque 10 000 exemplaires ont été distribués dans les gares en moins d'une heure.

De l'autre côté de l'océan atlantique, le Haut Commissaire adjoint pour les réfugiés L. Craig Johnstone a rencontré Laura Bush, la première dame des Etats-Unis, à la Maison Blanche avant d'assister à une cérémonie publique marquant la Journée mondiale du réfugié et à une projection de film au National Geographic Museum à Washington. L. Craig Johnstone devait remettre la médaille de l'« Humanitaire de l'année » à Luol Deng, star du basket-ball des Chicago Bulls, né au Soudan. L'année dernière, l'ex-réfugié est devenu un fervent supporter de la campagne de l'UNHCR ninemillion.org qui promeut l'éducation et le sport pour les enfants réfugiés.

Quant à l'auteur de best-sellers Khaled Hosseini, envoyé de bonne volonté pour l'UNHCR aux Etats-Unis, il participera un peu plus tard dans la journée à une discussion sur son pays natal, l'Afghanistan, aux côtés d'un panel d'experts et d'intellectuels à San Francisco.

Des événements sont prévus dans plusieurs villes du Canada, notamment une cérémonie citoyenne et une représentation de danse thaïe à Ottawa, un concert gratuit de guitare par l'African Guitar Summit à Toronto et une comédie à Montréal de Boucar Diouf, né au Sénégal mais vivant au Canada depuis 1991.

Au Mexique, les gagnants du deuxième concours de dissertation pour lycéens organisé à l'occasion de la Journée mondiale du réfugié seront annoncés au château Chapultepec de Mexico. Les élèves qui participent à ce concours co-organisé par l'UNHCR doivent écrire un texte sur l'intégration des réfugiés urbains.

© HCR/B.Bannon
Des réfugiés soudanais dansent pour le Haut Commissaire António Guterres à l'Université de Nairobi.

Par Leo Dobbs à Genève

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •