Entrez dans la peau d'un réfugié. En un clic, vivez la peur, la fuite et la quête de sécurité

Articles d'actualité, 7 novembre 2007

© HCR
Une des scènes du jeu en ligne « Envers et contre tout ».

WASHINGTON, Etats-Unis, 7 novembre (UNHCR) La version anglaise d'un jeu en ligne transformant des élèves en réfugiés persécutés du moins pour la durée de la partie a été lancé mercredi. Un des premiers joueurs aux Etats-Unis a déclaré avoir trouvé ce jeu « passionnant ».

Après avoir réussi à trouver son chemin et ainsi à se mettre en sécurité dans le cadre du jeu de l'UNHCR sur le parcours des réfugiés « Envers et contre tout », Afshin Fadakar, un jeune garçon de 12 ans vivant dans le Maryland, a évoqué cette expérience « comme une excellente façon d'informer les gens sur la question des réfugiés ».

Depuis des années, il existe de nombreux outils éducatifs, créés pour faire connaître la question des réfugiés, mais très peu d'entre eux offraient la possibilité de vivre ce à quoi ressemble la vie d'un réfugié. Dans « Envers et contre tout », le participant subit un interrogatoire, entend le pas des gardes se rapprochant et comprend l'urgence de trouver un lieu sûr dans ce qui devient une course contre la montre.

« Envers et contre tout » est un jeu en ligne, destiné à sensibiliser et informer les élèves et les étudiants sur la situation des réfugiés. Le joueur entre dans la peau d'un réfugié. Le jeu et ses ressources bibliographiques, d'abord lancés en suédois, sont maintenant disponibles en anglais, s'ajoutant ainsi à la liste des versions déjà disponibles en allemand, grec et norvégien.

Rendre le jeu accessible aux étudiants de différents pays et parlant différentes langues permet d'accroître le nombre de particuliers jouant et apprenant, grâce à cette expérience récréative unique.

« Pour la plupart des enfants ne sachant pas grand-chose sur les réfugiés, ce jeu est très utile », a dit Afshin Fadakar. « Il est idéal pour enseigner aux enfants, tout spécialement grâce à la rubrique « Pour en savoir plus ». S'ils ne comprennent pas le jeu ou s'ils perdent la partie, ils peuvent alors en apprendre plus grâce à cette rubrique. »

Dans « Envers et contre tout », l'intolérance fait partie des nombreux obstacles auxquels le participant doit faire face, tout comme l'interrogatoire, la fuite et la barrière de la langue. Divisé en trois parties « Guerre et conflit », « A la frontière » et « Une nouvelle vie », « Envers et contre tout » emmène les joueurs dans un voyage à travers le monde de l'asile, mais leur demande aussi de comprendre vite et d'être intuitif, ce dont les réfugiés doivent faire preuve dans des environnements diversifiés.

Les joueurs doivent surmonter de nombreux obstacles et suivre plusieurs scénarios. Ils doivent aussi mener les luttes que des réfugiés sont forcés de mener chaque jour, allant du départ furtif hors d'une ville jusqu'aux discriminations dont ils sont l'objet dans un nouvel endroit.

« Aux Etats-Unis et dans d'autres pays développés, il peut être difficile pour les gens de comprendre les défis auxquels les réfugiés doivent répondre. En diffusant « Envers et contre tout » dans les salles de classes à travers les Etats-Unis, nous espérons permettre, au moins un peu, une meilleure compréhension », a indiqué Tim Irwin, chargé de l'information auprès de l'UNHCR à Washington.

Le jeu est complexe ; il comporte des défis à relever et il induit parfois même le joueur en erreur, comme ce que peuvent vivre les réfugiés.

Durant le jeu, les participants peuvent apprendre davantage en consultant la rubrique « Pour en savoir plus », où ils peuvent lire des articles et regarder des films sur le parcours de plusieurs réfugiés. En plus de récits émouvants, la rubrique « Pour en savoir plus » offre de nombreux articles et documents de référence sur la question des réfugiés.

« Envers et contre tout » contient aussi une page « d'information pour les enseignants ». Cette rubrique fournit de nombreux plans de leçons, des activités éducatives et d'autres ressources pédagogiques utiles, qui peuvent être utilisées à la fois dans et en dehors de la classe.

Aux Etats-Unis, un lien sur le jeu sera disponible sur le site web (www.unrefugees.org) dans la rubrique « le coin des enseignants », qui est consultée par des milliers d'enseignants du primaire, du secondaire et des universités à travers tout le pays.

Par Kelsey Kofford à Washington DC, Etats-Unis

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •