Le HCR réaffirme la solidité de ses liens avec deux partenaires clés du secteur non gouvernemental

Articles d'actualité, 11 juillet 2007

© HCR/S.Hopper
Le Haut Commissaire António Guterres signe un mémorandum d'accord avec George Rupp, Président du Comité international de secours.

GENEVE, 11 juillet (UNHCR) Mercredi, l'agence des Nations Unies pour les réfugiés a signé des nouveaux accords de partenariat avec deux importantes organisations non gouvernementales le Comité international de secours et l'International Medical Corps (IMC).

Le Haut Commissaire pour les réfugiés, António Guterres a rencontré séparément les délégations de haut niveau des deux ONG basées aux Etats-Unis et a signé des mémoranda d'accord sur leurs partenariats stratégiques. La Présidente de l'IMC, Nancy Aossey, et le Président du Comité international de secours, George Rupp, ont signé l'accord au nom de leurs agences respectives, qui mettent en œuvre de nombreux programmes pour l'UNHCR dans les secteurs de la santé, de la nutrition, de l'hébergement, de l'éducation et de l'eau.

« Ces mémoranda d'accord constituent une base pour le développement d'un partenariat stratégique et opérationnel entre l'UNHCR et ces deux ONG, à la fois au niveau global et pour des opérations spécifiques », a affirmé António Guterres.

Nicholas Coussidis, chef de l'unité des ONG de l'UNHCR, a ajouté que l'objectif de ces mémoranda d'accord était « d'avoir une approche plus globale, ce qui signifie que l'UNHCR peut non seulement avoir recours aux capacités et les ressources humaines de ses partenaires d'exécution dans un contexte d'urgence mais également dans un contexte de situations de post-urgence, de secours et de développement. »

Les deux mémoranda d'accord signés mercredi reconnaissent un engagement commun en faveur de la protection et de l'assistance des réfugiés, des personnes déplacées internes et des autres personnes relevant de la compétence de ces organisations. Ils reflètent aussi l'intention de renforcer la coopération entre l'UNHCR, le Comité international de secours et l'IMC.

Le partenariat avec le Comité international de secours insiste sur une collaboration plus étroite dans les domaines des initiatives visant au renforcement des compétences, de la réponse d'urgence, de l'éducation, du respect de l'environnement, des systèmes sanitaires et de l'hygiène, de la santé et de la nutrition, des solutions durables et de la protection particulièrement en termes de prévention et de réponse aux violences sexuelles et sexistes. Le mémorandum d'accord signé avec l'IMC met l'accent sur une collaboration plus étroite dans les domaines de la santé et de la nutrition, des urgences, et des solutions durables.

En 2007, l'UNHCR alloue au Comité international de secours une somme de 15,2 millions de dollars pour mettre en place des programmes sur le terrain, tandis que l'IMC a reçu 2,3 millions de dollars.

« Ces accords ne sont pas de nouveaux documents de nature politique au siège de l'UNHCR à Genève », explique Nicholas Coussidis. « Ils ont vraiment pour but de refléter et de concrétiser nos partenariats sur le terrain et pour les personnes qui ont besoin de bénéficier de cette collaboration. »

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Le Haut Commissaire

M. António Guterres a rejoint, le 15 juin 2005, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, dont il est le 10ème Haut Commissaire.

Le HCR et les ONG

Un partenariat riche et de longue date.

Le chef du HCR rencontre des réfugiés au Burkina Faso

Le 1er août, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres s'est rendu au nord du Burkina Faso avec Anne C. Richard, la Secrétaire d'Etat américaine adjointe à la Population, aux Réfugiés et à la Migration (BRPM). Au camp de Damba, ils ont rencontré des réfugiés maliens qui ont fui le Mali au cours des six derniers mois pour échapper à la poursuite du conflit et à l'instabilité politique. A ce jour, plus de 250 000 réfugiés maliens ont fui leurs maisons et trouvé refuge dans l'un des pays de la région, y compris 250 000 réfugiés maliens au Burkina Faso. L'agence des Nations Unies pour les réfugiés a reçu seulement un tiers de l'appel de fonds de 153 millions de dollars dont elle a besoin pour fournir une aide vitale y compris des abris, de l'eau, des installations sanitaires, des soins de santé, des vivres et une protection aux réfugiés. Le HCR craint que la situation politique instable et l'urgence humanitaire au Mali ne génèrent d'autres afflux vers les pays voisins. colombienne.

Le chef du HCR rencontre des réfugiés au Burkina Faso

Angelina Jolie auprès des boat people à Malte et à Lampedusa

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie a rejoint le chef du HCR António Guterres sur l'île italienne de Lampedusa, pour y rencontrer des boat people ayant fui l'instabilité en Afrique du Nord.

Plus de 40 000 personnes, y compris des réfugiés et des demandeurs d'asile, ont traversé la mer Méditerranée à bord de bateaux bondés et ont débarqué sur la petite île de Lampedusa depuis le début de l'année.

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR se trouvait auparavant à Malte, où arrivent également des personnes ayant fui l'Afrique du Nord par la mer.

Angelina Jolie auprès des boat people à Malte et à Lampedusa

Angelina Jolie : mission en Equateur

Angelina Jolie s'est rendue en Equateur ce week-end, pour sa première mission en tant qu'Envoyée spéciale du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres.

En tant qu'Ambassadrice de bonne volonté du HCR, Angelina Jolie avait mené plus de 40 missions sur le terrain durant la dernière décennie. C'est son troisième voyage en Equateur. Ce pays accueille la plus importante population réfugiée en Amérique latine.

L'Equateur accueille actuellement environ 56 000 réfugiés et 21 000 demandeurs d'asile. Ce pays reçoit chaque mois 1 300 nouvelles demandes d'asile déposées par des ressortissants colombiens ayant fui leur pays. Beaucoup vivent dans des régions isolées et démunies qui sont situées près de la frontière colombienne.

Angelina Jolie : mission en Equateur

HCR Genève : Crise aigue Play video

HCR Genève : Crise aigue

En conclusion de la session annuelle de l'organe directeur du HCR, le Haut Commissaire António Guterres a souligné le nombre sans précédent de crises aigues auxquelles le HCR doit faire face.
Jordanie : Angelina Jolie à la frontière syriennePlay video

Jordanie : Angelina Jolie à la frontière syrienne

L'Emissaire spéciale du HCR Angelina Jolie et le chef de l'agence pour les réfugiés António Guterres rencontrent des réfugiés syriens en Jordanie et écoutent leurs témoignages déchirants.
Equateur : Visite d'António GuterresPlay video

Equateur : Visite d'António Guterres

Le chef du HCR António Guterres se rend en Equateur avant la Journée mondiale du réfugié et rend hommage à ce pays pour l'accueil qu'il réserve aux réfugiés.