Le chanteur grec George Dalaras est nommé ambassadeur de bonne volonté du HCR

Articles d'actualité, 6 octobre 2006

© HCR Grèce
George Dalaras (à gauche) avec la déléguée de l'UNHCR en Grèce, Karen Farkas, et le Président grec Karolos Papoulias lors de la cérémonie de nomination officielle du chanteur en tant qu'ambassadeur de bonne volonté.

ATHENES, Grèce, 6 octobre (UNHCR) Le chanteur compositeur grec George Dalaras a été nommé ambassadeur de bonne volonté de l'UNHCR lors d'une cérémonie officielle cette semaine à Athènes.

Le Président Karolos Papoulias et de nombreuses autres personnalités étaient présents mardi soir à l'Ancien parlement d'Athènes lorsque George Dalaras a reçu le certificat attestant de sa nomination. Le Président a remercié George Dalaras et l'UNHCR pour leur travail en faveur des réfugiés et a lancé un appel au grand public de faire davantage pour ceux qui ont perdu leur maison et leur pays d'origine.

Cette nomination constitue une reconnaissance pour les qualités artistiques de George Dalaras, son engagement dans le travail humanitaire et sa contribution significative au travail de l'UNHCR durant les cinq dernières années. Elle marque aussi le commencement d'un partenariat avec les efforts de l'UNHCR pour protéger et assister les réfugiés et d'autres personnes relevant la compétence de l'UNHCR.

« Je suis embarrassé car je considère ces contributions à l'UNHCR comme évidentes en tant qu'artiste et citoyen. J'accepte ce titre non comme une reconnaissance pour ce que j'ai fait, mais comme promesse de l'engagement que ma famille et moi allons continuer de tenir », a déclaré George Dalaras, visiblement ému.

Le célèbre artiste âgé de 57 ans, dont la propre mère était une réfugiée grecque d'Asie mineure, s'est aussi adressé aux nombreuses personnalités politiques présentes lors de la cérémonie. Il a dit que le pays « a besoin d'une politique responsable ... pour répondre au problème aigu de la réception, de l'assistance et de l'asile pour les réfugiés. »

Il a alors pris une guitare et, accompagné au piano, a chanté un morceau composé par le célèbre auteur compositeur, Mikis Theodorakis, dont le titre est « J'ouvre la porte la nuit ». Il a dédicacé cette chanson aux réfugiés du monde entier.

Plus tôt lors de la cérémonie, un message de bienvenue, enregistré par la Haut Commissaire adjointe Wendy Chamberlin, a été diffusé ainsi qu'une vidéo de cinq minutes montrant l'artiste durant des concerts caritatifs au profit de l'UNHCR.

Dalaras qui interprète à sa manière la musique grecque dans des concerts de folk et de blues à travers le monde, rejoint cinq personnalités qui sont déjà ambassadeurs de bonne volonté de l'UNHCR : Barbara Hendricks, Adel Imam, Angelina Jolie, Giorgio Armani, Julien Clerc.

Il compte déjà un nombre impressionnant d'engagements avec l'agence pour les réfugiés depuis qu'il a chanté lors de concerts caritatifs en 2001 pour marquer le 50e anniversaire de l'UNHCR. L'un de ces concerts, au théâtre Herode Atticus au pied de l'Acropole, a permis de récolter la somme de 230 000 euros pour les programmes de l'UNHCR dans le monde.

Les ambassadeurs de bonne volonté de l'UNHCR utilisent leurs talents et leur temps pour promouvoir la cause des réfugiés. Ils communiquent au grand public, d'une façon unique et puissante, le message de respect et solidarité avec ceux qui fuient les persécutions et les conflits. Ils utilisent de manière efficace leurs relations privilégiées avec les médias et d'autres grands de ce monde pour faire entendre la voix des réfugiés.

George Dalaras a mis en place un plan annuel avec l'UNHCR pour une série d'activités en Grèce et dans le monde entier.

Par Ketty Kehayioylou à Athènes, Grèce

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Les Ambassadeurs de bonne volonté du HCR

Pour en savoir plus sur les Ambassadeurs de bonne volonté du HCR.

Angelina Jolie

Actrice américaine

George Dalaras

Chanteur compositeur grec

George Dalaras

George Dalaras

Au-delà de la frontière

En 2010, la frontière entre la Grèce et la Turquie est devenue le point d'entrée principal vers l'Union européenne pour les migrants irréguliers et les demandeurs d'asile, avec plus de 132 000 nouveaux arrivants. Certains sont des migrants en quête d'une vie meilleure, tandis que d'autres fuient la violence et la persécution dans des pays comme l'Afghanistan, l'Erythrée, l'Iraq ou la Somalie. Le voyage est périlleux et de nombreuses noyades sont à déplorer lors des tentatives de traversée de la Méditerranée ou de la rivière Eros entre la Grèce et la Turquie à bord de frêles embarcations. Les insuffisances du système d'asile grec sont exacerbées par la charge imposée par des dizaines de milliers de personnes dans l'attente de l'examen de leurs demandes d'asile. Les centres de réception pour les nouveaux arrivants, y compris des demandeurs d'asile, sont grandement insuffisants. L'année dernière, des équipes du HCR se sont rendues dans plusieurs de ces centres surpeuplés où hommes, femmes et enfants étaient détenus dans des pièces exiguës et manquant d'infrastructures. Le HCR travaille avec le Gouvernement grec pour améliorer son système d'asile et a appelé les autres Etats européens à apporter leur soutien à la Grèce.

Au-delà de la frontière

Angelina Jolie en Bosnie

Angelina Jolie, Ambassadrice de bonne volonté du HCR, a rencontré des personnes déracinées le 5 avril 2010 au cours de sa première visite en Bosnie-Herzégovine. L'actrice, accompagnée de son partenaire Brad Pitt, a appelé à des mesures pour mettre fin aux souffrances persistantes des victimes déplacées de la guerre de Bosnie, après avoir entendu leurs récits poignants et vu leurs conditions de vie épouvantables.

La célèbre actrice a été émue par la force - et par les souffrances - des personnes qu'elle a rencontrées et elle s'est engagée à attirer l'attention sur leur sort. La plupart des personnes avec lesquelles elle s'est entretenue vivent en exil depuis la fin du conflit de 1992-95. Angelina Jolie s'est rendue dans des centres collectifs dans les villes de Gorazde et Rogatica, où les habitants manquent de services basiques comme l'eau courante.

L'actrice a rencontré un groupe de femmes ayant subi des viols et la torture durant la guerre. Leurs témoignages l'ont profondément émue. Elle a également rencontré une famille de réfugiés rapatriés qui attendent toujours de rentrer dans leur village natal près de la ville de Visegrad dans l'est de la Bosnie.

Angelina Jolie en Bosnie

Grèce: Rude accueil en EuropePlay video

Grèce: Rude accueil en Europe

Mojahed est finalement arrivé en Grèce après un voyage long et périlleux depuis son village natal au Darfour, au Soudan. Mais les conditions de vie à Patras sont épouvantables.
Grèce : Afflux de demandeurs d'asilePlay video

Grèce : Afflux de demandeurs d'asile

La Grèce, confrontée à une crise économique, lutte pour faire face à un afflux significatif de migrants et de demandeurs d'asile.