L'acteur Osvaldo Laport est nommé ambassadeur de bonne volonté du HCR, le premier en Amérique latine

Articles d'actualité, 11 octobre 2006

© HCR/M.Tucuna
La déléguée régionale de l'UNHCR Flor Rojas durant son discours pendant la cérémonie de nomination d'Osvaldo Laport en tant qu'ambassadeur de bonne volonté de l'UNHCR.

BUENOS AIRES, Argentine, 11 octobre (UNHCR) Le célèbre acteur uruguayen Osvaldo Laport a été nommé ambassadeur de bonne volonté de l'UNHCR, le premier en Amérique latine. La cérémonie officielle de nomination, très médiatisée, s'est déroulée mardi soir en public à Buenos Aires, où l'acteur vit depuis trente ans.

Lors de la cérémonie, à laquelle ont participé des réfugiés de plusieurs pays, des fonctionnaires du gouvernement et des stars de l'audiovisuel, Osvaldo Laport a reçu un certificat. Flor Rojas, déléguée régionale de l'UNHCR, a souligné la sensibilité de l'acteur aux problèmes des réfugiés et son engagement exceptionnel en soutien de leur cause. Elle a également annoncé qu'une nouvelle période aller commencer pour Laport, où il allait « travailler dur », comme par exemple visiter des camps de réfugiés l'année prochaine.

Laport, visiblement ému, a demandé à ses collègues du monde du show business de l'accompagner dans ce nouveau voyage. « Je fais partie de la société argentine, et en tant que tel, je souhaite travailler avec vous tous pour que nos portes restent toujours ouvertes aux hommes, femmes et enfants qui en ont le plus besoin, et qui chaque jour nous montrent l'exemple », a-t-il déclaré.

« Je sais que je ne suis pas seul : nous serons nombreux à travailler ensemble pour un monde égal où règne la paix et où les droits de l'homme ne sont plus bafoués. L'Amérique latine a été construite par des personnes exilées : aujourd'hui encore elle va donner l'exemple », a ajouté Osvaldo Laport. Il a demandé à la société de continuer de travailler pour que des pays comme l'Argentine garde leurs portes ouvertes aux réfugiés hommes, femmes et enfants, « qui nous montre l'exemple tous les jours ».

A l'occasion de cet événement qui s'est tenu dans un grand hôtel du centre ville, l'UNHCR a également lancé sa nouvelle campagne publicitaire pour l'Amérique du sud, produite par l'agence Young & Rubicam. La campagne prévoit trois spots TV d'une minute chacun qui, dans un style humoristique, demandent l'aide du public pour que les réfugiés puissent reconstruire leur vie.

Osvaldo Laport, très connu pour ses premiers rôles dans des séries télé retransmises dans plus de vingt pays dans le monde, a collaboré avec l'UNHCR et promu son travail depuis 2004. Cette année-là, il a reversé à l'agence une partie des recettes des ventes de son parfum pour homme, Tiempo, et plus tard a enregistré gracieusement un spot TV primé pour la Journée mondiale du réfugié.

L'acteur a depuis saisi toutes les opportunités, y compris des spectacles télévisés, des concerts, des ventes aux enchères d'objets appartenant aux stars et des événements sportifs pour parler du travail de l'UNHCR et mettre en lumière la situation désespérée des réfugiés, des demandeurs d'asile et des déplacés.

Le mois dernier, il a accompagné un groupe de réfugiés vivant en Argentine pour remettre une pétition au Congrès et demander de faire progresser un projet de loi sur les réfugiés, approuvé par le Sénat en 2005.

Laport rejoint six personnalités qui sont déjà ambassadeurs de bonne volonté de l'UNHCR : Barbara Hendricks, Adel Imam, Angelina Jolie, Giorgio Armani, Julien Clerc et George Dalaras.

Les ambassadeurs de bonne volonté de l'UNHCR utilisent leurs talents et leur temps pour promouvoir la cause des réfugiés. Ils communiquent au grand public, d'une façon unique et puissante, le message de respect et solidarité avec ceux qui fuient les persécutions et les conflits. Ils utilisent de manière efficace leurs relations privilégiées avec les médias et d'autres grands de ce monde pour faire entendre la voix des réfugiés.

Par Nazli Zaki, Buenos Aires, Argentine

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Les Ambassadeurs de bonne volonté du HCR

Pour en savoir plus sur les Ambassadeurs de bonne volonté du HCR.

Angelina Jolie

Actrice américaine

Osvaldo Laport

Acteur uruguayen

Osvaldo Laport

Osvaldo Laport

Angelina Jolie en Bosnie

Angelina Jolie, Ambassadrice de bonne volonté du HCR, a rencontré des personnes déracinées le 5 avril 2010 au cours de sa première visite en Bosnie-Herzégovine. L'actrice, accompagnée de son partenaire Brad Pitt, a appelé à des mesures pour mettre fin aux souffrances persistantes des victimes déplacées de la guerre de Bosnie, après avoir entendu leurs récits poignants et vu leurs conditions de vie épouvantables.

La célèbre actrice a été émue par la force - et par les souffrances - des personnes qu'elle a rencontrées et elle s'est engagée à attirer l'attention sur leur sort. La plupart des personnes avec lesquelles elle s'est entretenue vivent en exil depuis la fin du conflit de 1992-95. Angelina Jolie s'est rendue dans des centres collectifs dans les villes de Gorazde et Rogatica, où les habitants manquent de services basiques comme l'eau courante.

L'actrice a rencontré un groupe de femmes ayant subi des viols et la torture durant la guerre. Leurs témoignages l'ont profondément émue. Elle a également rencontré une famille de réfugiés rapatriés qui attendent toujours de rentrer dans leur village natal près de la ville de Visegrad dans l'est de la Bosnie.

Angelina Jolie en Bosnie

Journée mondiale du réfugié : Angelina Jolie rend de nouveau visite à des réfugiés du Myanmar

L'Emissaire du HCR Angelina Jolie a passé la Journée mondiale 2014 du réfugié avec des réfugiés karen du Myanmar. Certains sont en exil en Thaïlande depuis 30 ans, ce qui en fait l'une des situations de réfugiés les plus prolongées au monde.

Lors de sa quatrième visite dans les camps de réfugiés en Thaïlande, Angelina Jolie a rencontré la famille de Baw Meh, soit trois générations de réfugiés vivant dans le camp de Ban Mai Nai Soi depuis 1996.

La famille a raconté à Angelina Jolie avoir fui l'Etat de Kayah au Myanmar, pensant rentrer rapidement chez eux. Dix-huit ans plus tard, ils sont toujours en exil. Baw Meh, 75 ans, a perdu son mari l'an dernier. Il est décédé avant d'avoir pu accomplir son rêve de rentrer chez lui. Certains membres de leur famille ont été réinstallés dans des pays tiers. D'autres ont choisi de rester. Baw Meh a refusé de partir, préférant rester près de son village.

Comme beaucoup de réfugiés installés le long de la frontière, sa famille observe de près le processus de réforme au Myanmar et murit le projet d'un éventuel retour. « Après 30 années d'exil, la meilleure solution que nous pouvons offrir à ces réfugiés est le droit et le pouvoir de choisir leur propre avenir », a déclaré Angelina Jolie. « Nous devons saisir cette chance et briser le cercle vicieux du conflit et du déplacement une fois pour toutes ».

Journée mondiale du réfugié : Angelina Jolie rend de nouveau visite à des réfugiés du Myanmar