Angelina Jolie presse la Jordanie de maintenir son hospitalité en faveur des réfugiés

Articles d'actualité, 11 décembre 2003

© HCR/B.Bronee
L'ambassadrice de bonne volonté, Angelina Jolie, rendant visite aux enfants réfugiés dans le centre de santé du camp de Ruwaished, en Jordanie.

RUWAISHED, Jordanie, 11 décembre 2003 (UNHCR) Lors d'un voyage au camp de réfugiés de Ruwaished près de la frontière irakienne, l'ambassadrice de bonne volonté de l'UNHCR, Angelina Jolie, a exhorté le gouvernement jordanien à garder sa générosité de toujours envers les réfugiés.

Angelina Jolie était en Jordanie pour une visite d'ordre privé mais a demandé à visiter le camp de Ruwaished, situé à quelque 70 km de la frontière irakienne, dans le désert reculé de l'est du pays,. Le camp acccueille actuellement quelque 800 personnes ayant fui l'Irak depuis avril. La majorité d'entre elles sont des Palestiniens, ainsi que quelques Somaliens et Soudanais qui travaillaient en Irak avant le bombardement et l'insécurité.

Se rendant à Ruwaished mercredi, Angelina Jolie a remercié la Jordanie d'avoir gardé sa frontière ouverte durant et immédiatement après la guerre en Irak. Elle a également salué le gouvernement d'Amman pour avoir accueilli le plus grand groupe de réfugiés palestiniens, plus de 1,7 million de personnes, durant plus de cinquante ans.

« Un très court laps de temps s'est écoulé depuis mon arrivée ici mais j'ai pu me rendre compte des contraintes spécifiques auxquelles sont confrontés les Jordaniens », a indiqué l'ambassadrice de bonne volonté. « Mais, j'espère vraiment que la Jordanie sera en mesure de poursuivre sa longue tradition d'assistance humanitaire et continuera à être un sanctuaire pour les personnes qui ont ressenti le besoin de quitter l'Irak ».

Le gouvernement jordanien a annoncé son intention de fermer le camp de Ruwaished dans un avenir proche et de déplacer les réfugiés dans des camps de fortune dans le no man's land entre la Jordanie et l'Irak, où sont déjà bloquées plus de 1 000 personnes (principalement des Kurdes iraniens) depuis avril dernier.

L'UNHCR a déconseillé une fermeture prématurée au gouvernement jordanien et a redoublé d'efforts pour trouver des solutions pour les réfugiés.

Pendant ce temps, quelques résidents du camp de Ruwaished continuent à espèrer. Rencontrant les représentants des réfugiés et visitant une école et un centre de santé dans le camp, Angelina Jolie a remarqué : « les enfants ont chanté des chansons sur leur patrie, empreintes de fierté et de nostalgie. C'était très émouvant de les entendre parler de leur rêve d'avoir un jour un lieu qu'ils puissent appeler leur maison ».

L'ambassadrice de bonne volonté a fait un don de 20 000 dinars jordaniens (l'équivalent de 30 000 dollars) en faveur de projets éducatifs pour les enfants réfugiés du camp de Ruwaished, avant de quitter la Jordanie jeudi.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Les Ambassadeurs de bonne volonté du HCR

Pour en savoir plus sur les Ambassadeurs de bonne volonté du HCR.

Angelina Jolie

Actrice américaine

Angelina Jolie appelle le monde à ne pas oublier les réfugiés iraquiens

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie est retournée le 2 octobre 2009 à Damas, la capitale syrienne, pour y rencontrer des réfugiés iraquiens deux ans après sa dernière visite. L'actrice américaine, lauréate d'un oscar et accompagnée de son partenaire Brad Pitt, a saisi cette occasion pour lancer un appel d'urgence à la communauté internationale afin qu'elle n'oublie pas les centaines de milliers de réfugiés iraquiens vivant toujours en exil, malgré une relative amélioration de la situation de sécurité en Iraq. Angelina Jolie a indiqué que la plupart des réfugiés iraquiens ne peuvent pas rentrer en Iraq à cause des sévères traumatismes qu'ils y ont subis, à cause de l'incertitude liée aux prochaines élections iraquiennes, des problèmes de sécurité et d'une pénurie de services essentiels. Ils auront besoin d'un soutien continu de la part de la communauté internationale, a-t-elle affirmé. L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR a rendu visite à deux familles vulnérables vivant dans la banlieue de Jaramana, au sud de Damas. Elle a été particulièrement émue durant sa rencontre avec une femme appartenant à une minorité religieuse, qui a expliqué à Angelina Jolie les abus physiques qu'elle a subis ainsi que les tortures endurées par son fils, après qu'ils aient été enlevés plus tôt cette année en Iraq et retenus en otage durant des jours. Ils ont décidé de fuir vers la Syrie, un pays hôte généreux envers les réfugiés.

Angelina Jolie appelle le monde à ne pas oublier les réfugiés iraquiens

Angelina Jolie en Bosnie

Angelina Jolie, Ambassadrice de bonne volonté du HCR, a rencontré des personnes déracinées le 5 avril 2010 au cours de sa première visite en Bosnie-Herzégovine. L'actrice, accompagnée de son partenaire Brad Pitt, a appelé à des mesures pour mettre fin aux souffrances persistantes des victimes déplacées de la guerre de Bosnie, après avoir entendu leurs récits poignants et vu leurs conditions de vie épouvantables.

La célèbre actrice a été émue par la force - et par les souffrances - des personnes qu'elle a rencontrées et elle s'est engagée à attirer l'attention sur leur sort. La plupart des personnes avec lesquelles elle s'est entretenue vivent en exil depuis la fin du conflit de 1992-95. Angelina Jolie s'est rendue dans des centres collectifs dans les villes de Gorazde et Rogatica, où les habitants manquent de services basiques comme l'eau courante.

L'actrice a rencontré un groupe de femmes ayant subi des viols et la torture durant la guerre. Leurs témoignages l'ont profondément émue. Elle a également rencontré une famille de réfugiés rapatriés qui attendent toujours de rentrer dans leur village natal près de la ville de Visegrad dans l'est de la Bosnie.

Angelina Jolie en Bosnie

Angelina Jolie oeuvre pour la réintégration des rapatriés afghans

L'Ambassadrice de bonne volonté pour le HCR, Angelina Jolie, est retournée en Afghanistan en mars 2011. Lors de sa seconde visite, l'actrice célèbre a appelé à oeuvrer davantage pour la réintégration des anciens réfugiés afghans. Plus de 5,5 millions de réfugiés sont rentrés en Afghanistan depuis 2002, principalement depuis le Pakistan et l'Iran ; ils représentent maintenant 20 pour cent de la population. Le HCR est préoccupé par le fait qu'un trop grand nombre de ces anciens réfugiés sont toujours sans emploi et sans logement et qu'ils ne peuvent subvenir à d'autres besoins fondamentaux.

L'actrice a rendu visite à plusieurs familles qu'elle avait rencontrées en 2008 et qui vivent toujours dans un entrepôt délabré à Kaboul. Elle a été bouleversée de voir ces familles luttant pour leur survie dans un bâtiment froid et humide. Chaque jour, les enfants lavent des vitres de voitures afin de subvenir aux besoins de la famille, au lieu d'aller à l'école. Les personnes âgées et malades ont fait part à Angelina Jolie de leur désespoir d'être un fardeau pour les jeunes générations.

Angelina Jolie a également rencontré des réfugiés rapatriés vivant à Alice Ghan et Barikab au nord de Kaboul, après avoir été bénéficiaires d'un programme d'allocation des terres. Ces rapatriés ont exprimé leur gratitude d'avoir un logement, mais ils déplorent le manque de moyens d'existence. L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR s'est également rendue dans le village de Qala Gadu, où est actuellement construite une école primaire qu'elle a financée et qui sera destinée aux jeunes filles.

Angelina Jolie oeuvre pour la réintégration des rapatriés afghans

Jordanie : Malala visite le camp de réfugiés de ZaatariPlay video

Jordanie : Malala visite le camp de réfugiés de Zaatari

Malala Yousafzai s'est rendue dans le camp de réfugiés de Zaatari avec un message : les enfants veulent un avenir… ils ont des rêves et ils ont besoin d'aller à l'école.
Iraq : Khaled Hosseini en visitePlay video

Iraq : Khaled Hosseini en visite

L'auteur de best-sellers internationaux et Ambassadeur de bonne volonté du HCR Khaled Hosseini s'est rendu pour la première fois au nord de l'Iraq cette semaine pour rendre visite aux réfugiés syriens qui y ont trouvé refuge. Khaled Hosseini est lui-même un ancien réfugié afghan. Il est l'auteur de plusieurs best-sellers comme « Les cerfs-volants de Kaboul » et « mille soleils splendides ». Il s'est entretenu avec de nombreux réfugiés durant sa visite, y compris Payman qui est âgée de 16 ans. Cette jeune auteure très ambitieuse est très frustrée car pour le moment elle ne peut pas aller à l'école.
Jordanie : le jour de notre mariagePlay video

Jordanie : le jour de notre mariage

Pour Majdi et Fatma, un jeune couple de Syriens vivant au camp de réfugiés de Zaatari, leur mariage est un jour de célébration. Les amis et la famille ont contribué selon leurs moyens et, pour tous, c'est un rare moment de retour à la vie normale, une chance d'échapper au quotidien. Environ 10 mariages sont organisés chaque semaine dans le camp de Zaatari. Ces journées sont toutefois teintées de tristesse car les participants sont loin de chez eux et ils ne savent pas de quoi leur avenir est fait.