Le Haut Commissaire António Guterres entame son mandat au HCR

Articles d'actualité, 15 juin 2005

© HCR/S.Hopper
M. António Guterres, le 10ème Haut Commissaire de l'UNHCR, prend ses fonctions à Genève.

GENEVE, 15 juin (UNHCR) M. António Guterres entame aujourd'hui son mandat en tant que 10ème Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés et réaffirme son engagement pour la protection, dans le monde entier, des réfugiés, des demandeurs d'asile et des déplacés.

L'ancien Premier Ministre portugais, âgé de 56 ans, a pris officiellement ses fonctions aujourd'hui, après une série de visites effectuées ces dernières semaines au siège de Genève, pour s'entretenir avec le personnel, les directeurs ainsi que les délégués de l'UNHCR basés en Afrique et en Europe, qui se trouvaient en Suisse dans le cadre de réunions régionales.

En tant que Haut Commissaire, M. Guterres dirige 6 000 employés qui viennent en aide à plus de 17 millions de réfugiés et autres personnes relevant de sa compétence dans 115 pays. Il a été nommé le 24 mai par le Secrétaire général Kofi Annan et officiellement confirmé dans ses nouvelles fonctions trois jours plus tard par l'Assemblée générale des Nations Unies, pour un mandat de cinq ans. Il succède à l'ancien Premier Ministre néerlandais Ruud Lubbers, qui a dirigé l'UNHCR de janvier 2001 à février 2005.

M. Guterres a déclaré au personnel de l'agence avoir fait part à M. Annan « de sa détermination de tout faire pour que l'UNHCR continue de servir dans le même esprit d'éthique et d'engagement tant les réfugiés que les Etats qui leur viennent en aide. »

« Je suis fermement convaincu », a-t-il souligné « que des millions de personnes, femmes, enfants et autres groupes vulnérables, que nous devons protéger, ne devraient pas en attendre moins du Haut Commissariat pour les réfugiés. »

Le nouveau Haut Commissaire a précisé qu'il est difficile de se mettre à l'abri du danger et de trouver une relative sécurité dans le monde d'aujourd'hui. Il a également souligné que les pays en développement, souvent parmi les plus démunis, accueillent le plus grand nombre de réfugiés, tandis que les pays industrialisés continuent d'ériger des barrières et d'imposer des contrôles de plus en plus stricts en matière d'asile.

« Nous avons donc tous plus que jamais la responsabilité de nous assurer que ceux et celles qui ont besoin d'une protection internationale puissent en bénéficier », a-t-il déclaré, en précisant qu'il fallait également faire davantage pour les quelque 20 à 25 million de personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays.

M. Guterres devrait effectuer sa première mission sur le terrain, en Ouganda, la semaine prochaine. Son voyage coïncidera avec la Journée mondiale du réfugié le 20 juin prochain. Il passera la journée dans un camp de réfugiés situé au nord de l'Ouganda.

Le Haut Commissaire a souligné le fait que le thème de cette année « Courage » était particulièrement approprié. « Cela fait 55 ans que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a la responsabilité et le privilège d'aider plus de 50 millions de personnes déracinées à reconstruire leur vie, à leur porter secours, et surtout, à les protéger. Depuis la création de l'agence, leur courage a été une source d'inspiration, de motivation et de fierté. Chaque réfugié a sa propre histoire, vit son propre drame. Mais tous ont en commun un courage exceptionnel, non seulement celui de survivre envers et contre tout, mais aussi celui de ne jamais se laisser abattre et de reconstruire leur vie brisée. »

Avant d'assurer la direction de l'UNHCR, Monsieur Guterres a passé plus de 20 ans au sein du gouvernement portugais. Il a été Premier Ministre de son pays de 1996 à 2002, période au cours de laquelle il a lancé un appel d'urgence à la communauté internationale pour aider le Timor oriental. Président du Conseil de l'Union européenne au début de 2000, il a également co-présidé le premier sommet de l'Union européenne avec Afrique, et a par ailleurs mené à l'adoption de l'Agenda de Lisbonne. Monsieur Guterres a fondé le Conseil portugais pour les réfugiés en 1991 et a été membre du Conseil de l'Etat du Portugal de 1991 à 2002.

De 1981 à 1983, Monsieur Guterres a été membre de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Union européenne, ainsi que Président du Comité de la démographie, des migrations et des réfugiés.

Monsieur Guterres est marié et a deux enfants.

• FAITES UN DON •

 

• COMMENT NOUS AIDER • • RESTEZ INFORMÉS •

Le Haut Commissaire

M. António Guterres a rejoint, le 15 juin 2005, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, dont il est le 10ème Haut Commissaire.

Le chef du HCR rencontre des réfugiés au Burkina Faso

Le 1er août, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres s'est rendu au nord du Burkina Faso avec Anne C. Richard, la Secrétaire d'Etat américaine adjointe à la Population, aux Réfugiés et à la Migration (BRPM). Au camp de Damba, ils ont rencontré des réfugiés maliens qui ont fui le Mali au cours des six derniers mois pour échapper à la poursuite du conflit et à l'instabilité politique. A ce jour, plus de 250 000 réfugiés maliens ont fui leurs maisons et trouvé refuge dans l'un des pays de la région, y compris 250 000 réfugiés maliens au Burkina Faso. L'agence des Nations Unies pour les réfugiés a reçu seulement un tiers de l'appel de fonds de 153 millions de dollars dont elle a besoin pour fournir une aide vitale y compris des abris, de l'eau, des installations sanitaires, des soins de santé, des vivres et une protection aux réfugiés. Le HCR craint que la situation politique instable et l'urgence humanitaire au Mali ne génèrent d'autres afflux vers les pays voisins. colombienne.

Le chef du HCR rencontre des réfugiés au Burkina Faso

Angelina Jolie auprès des boat people à Malte et à Lampedusa

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie a rejoint le chef du HCR António Guterres sur l'île italienne de Lampedusa, pour y rencontrer des boat people ayant fui l'instabilité en Afrique du Nord.

Plus de 40 000 personnes, y compris des réfugiés et des demandeurs d'asile, ont traversé la mer Méditerranée à bord de bateaux bondés et ont débarqué sur la petite île de Lampedusa depuis le début de l'année.

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR se trouvait auparavant à Malte, où arrivent également des personnes ayant fui l'Afrique du Nord par la mer.

Angelina Jolie auprès des boat people à Malte et à Lampedusa

Angelina Jolie : mission en Equateur

Angelina Jolie s'est rendue en Equateur ce week-end, pour sa première mission en tant qu'Envoyée spéciale du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres.

En tant qu'Ambassadrice de bonne volonté du HCR, Angelina Jolie avait mené plus de 40 missions sur le terrain durant la dernière décennie. C'est son troisième voyage en Equateur. Ce pays accueille la plus importante population réfugiée en Amérique latine.

L'Equateur accueille actuellement environ 56 000 réfugiés et 21 000 demandeurs d'asile. Ce pays reçoit chaque mois 1 300 nouvelles demandes d'asile déposées par des ressortissants colombiens ayant fui leur pays. Beaucoup vivent dans des régions isolées et démunies qui sont situées près de la frontière colombienne.

Angelina Jolie : mission en Equateur

HCR Genève : Crise aigue Play video

HCR Genève : Crise aigue

En conclusion de la session annuelle de l'organe directeur du HCR, le Haut Commissaire António Guterres a souligné le nombre sans précédent de crises aigues auxquelles le HCR doit faire face.
Jordanie : Angelina Jolie à la frontière syriennePlay video

Jordanie : Angelina Jolie à la frontière syrienne

L'Emissaire spéciale du HCR Angelina Jolie et le chef de l'agence pour les réfugiés António Guterres rencontrent des réfugiés syriens en Jordanie et écoutent leurs témoignages déchirants.
Equateur : Visite d'António GuterresPlay video

Equateur : Visite d'António Guterres

Le chef du HCR António Guterres se rend en Equateur avant la Journée mondiale du réfugié et rend hommage à ce pays pour l'accueil qu'il réserve aux réfugiés.